Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 10:29

Algérie - L'aéroport d'Alger, deuxième meilleur aéroport en Afrique. Tamanrasset, le pire aéroport du continent

aeroport alger

 

Comme chaque année, le site spécialisé « sleepinginairports.net »publie son classement des meilleurs aéroports dans le Monde après avoir enquêté auprès de millions de passagers dans le monde entier. Et en Afrique, l'aéroport international Houari Boumedienne d'Alger s'en sort plutôt bien puisqu'il est classé à la deuxième position juste derrière l'aéroport de Carthage de Tunis considéré, lui, comme le meilleur aéroport en Afrique. 

En prenant en compte la propreté, la rénovation, l'entretien et la sécurité, ce classement mondial a permis de dévoiler que les voyageurs en transit à l'aéroport d'Alger sont globalement satisfaits de la qualité des services et des installations de cette infrastructure aéroportuaire.

L'aéroport d'Alger se retrouve, d'ailleurs, beaucoup mieux noté par les voyageurs que les aéroports de Johannesburg, le Cap et Addis Abéba, qui sont pourtant des aéroports beaucoup plus fréquentés. 

Ceci dit, si Alger s'en sort bien, il n'en demeure pas moins que l'aéroport le plus mauvais en Afrique est celui de Tamanrasset, selon ce classement établi par sleepinginairports.net. L'aéroport de Tamanrasset préside ainsi la liste des aéroports les plus mal classés en Afrique. Cette liste comprend les aéroports suivants : Lagos, Dakar, Luanda, Douala, Abuja, Freetown, Casablanca, Marrakech et Khartoum. 

Ces aéroports sont tous déconseillés par des voyageurs qui reprochent à ces installations de manquer cruellement de WiFi, de salles d'internet, de salles de prière, de bons restaurants ou de zone sieste de transit. 

Cette enquête prouve enfin que le réseau aéroportuaire Algérien doit se renforcer en modernité et commodités notamment à l'intérieur du pays où les infrastructures aéroportuaires sont souvent délabrées et abandonnées à leur triste sort. Aujourd'hui, il parait urgent de ne plus investir uniquement dans la Capitale pour délaisser ensuite les autres régions du pays. 

Source El Watan Abderrahmane Semmar

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bensallah 18/05/2012 10:55


Bonjours, voici le classement des aéroports d'Afrique pour l'année 2011. Source http://www.sleepinginairports.net


2011 Most Favourite
Airports in Africa



Algiers


Tunis


Johannesburg


Nairobi


Cape Town



 


2011 Least Favourite
Airports in Africa



Casablanca


Cairo


Lagos


Tamanrasset


Dar es Salem & Freetown



Donc pour 2011, le meilleur aéroport est sans aucun doute celui d'Alger et le pire est celui de Casablanca. Merci de réctifier SVP. Sinon j'adore votre blog, félicitation.


Cordialement,


Slimann :o)

Le Pèlerin 19/05/2012 12:39


Salut mon cher Sala Oui l’aéroport d’Alger est un bien bel aéroport, bien entretenu muni de places d’un parking proches et fort bien sécurisé Il n’y a rien à dire J’ai lu que le tourisme prenait de
plus en plus de place ( statistique du premier trimestre 2012 ….Tout cela est de bonne augure Ilo dénote une volonté de s’ouvrir sur l’extérieur Tout cela va dans le bon sens Amicalement, Le
Pèlerin