Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 06:46

«Le Sud vous fera perdre le Nord»

Salon-du-tourisme-espagne-copie-1.jpg

 

Nombreux a été le public catalan à visiter le pavillon algérien pour découvrir les atouts de la destination, curiosité pour beaucoup entachée qu'elle est par des préjugés pas toujours favorables. «Justement, rappellera Mohamed Amine Hadj Saïd, directeur général de l'ONT, notre présence est de réaffirmer notre volonté de reconstruire l'image de la destination en faisant valoir ses différents atouts, qu'ils soient balnéaires, sahariens, culturels ou autres.»
Amine Hadj Saïd, qui préside la délégation algérienne composée d'opérateurs de l'hôtellerie et du tourisme du secteur public et privé, a tenu dans les différents entretiens qu'il a eus avec des opérateurs étrangers et des représentants de la presse, a précisé qu'il «est temps de passer à la vitesse supérieure au plan de la communication sur la destination touristique en mettant les moyens appropriés pour une meilleure visibilité de la destination et une appréciation plus juste sur la valeur touristique de notre pays et faire échec aux campagnes de désinformation et de dénigrement régulièrement véhiculées çà et là».
L'objectif de cette participation est également d'exposer, à travers une architecture bien particulière, les atouts des régions algériennes. Cette architecture fait valoir 4 portes, dont la principale est toujours liée à l'intérêt et aux enjeux promotionnels et commerciaux dans le pays organisateur du Salon.
Pour cette édition, c'est la porte d'Espagne, existant à Sidi El Houari, à Oran, qui est mise en avant compte tenu de la proximité géographique et culturelle de l'Espagne par rapport à l'Ouest algérien en général et Oran en particulier. Les autres portes exposées à l'occasion de cette édition seront la porte de Timgad, pour l'Est, la porte de la Casbah pour le Nord et la porte de Timimoun pour le Sud.
Aflah Hadj Nacer, manager de l'agence Zyriab voyages, a tenu à faire partie de la délégation pour apporter sa contribution à la destination touristique algérienne. «La promotion n'est pas du seul engagement des pouvoirs publics, insistera-t-il, car au bout du compte, quand notre pays y gagnera les retombées seront évidentes également pour le réseau de commercialisation que sont les agences de voyages». A l'actif de Zyriab Voyages, plusieurs opérations de réception internationales. Même si des efforts sont faits, il considère que beaucoup reste à faire, notamment dans la qualité de la participation algérienne. A voir les exposants mitoyens, qu'ils soient tunisiens, marocains ou égyptiens, il ressort bien en évidence qu'un sacré effort doit être fait pour rehausser davantage la qualité de la présence algérienne même s'il faut reconnaître qu'une nette amélioration a été constatée. Certains professionnels européens de passage devant le stand algérien regrettent que l'Algérie, avec le fort et indéniable potentiel touristique dont elle dispose, soit encore absente de la scène touristique internationale. C'est bien l'avis de Antonio de Cara, patron des «viajeros». Son collègue, comme pour dédramatiser, rétorquera avec une pointe d'humour mais avec conviction: «L'Algérie reste la force dormante du tourisme africain et méditerranéen. Son réveil fera mal à ses concurrents».

Source L’Expression Sliman Sebaa

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires