Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 07:01

Une alternative pour parer au déficit des ressources en eau

eaux_usees.jpg

 

Un projet de traitement et de réutilisation des eaux usées dans l’irrigation des terres agricoles est actuellement en cours de réalisation dans le cadre du programme pour la généralisation de l’utilisation des eaux d’assainissement dans le secteur agricole.

Ce projet qui devrait permettre de satisfaire les besoins de l’Algérie en ressources hydriques, est en cours d’élaboration conjointement par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et celui des Ressources en eau, a annoncé avant-hier le ministre de l’Agriculture, Rachid Benaïssa, lors de son intervention au Conseil de la nation. Il a précisé que ce projet favorisera la règlementation de l’utilisation des eaux d’assainissement traitées sur une superficie pilote de 4 500 hectares environ qui englobe les wilayas de Tlemcen (1 000 ha), d’Oran (350 ha), de Boumerdès (350 ha), de Borj Bou Arrérij (250 ha), de Sétif (800 ha ), de Constantine (600 ha), de Mascara (300 ha) et de Ouargla (800 ha). «L’opération concernera une superficie de 200 000 hectares avec l’utilisation de 1,2 milliard m3 à l’horizon 2020», a-t-il ajouté. Actuellement, l’Algérie dispose de 102 stations d’épuration d’une capacité de 570 millions de mètres cubes par an. Le programme quinquennal de développement 2010-2014 prévoit la réalisation de 40 stations d’une capacité de 1,2 milliard m3 d’eaux usées par an dans les dix prochaines années. Les spécialistes évaluent le volume actuel des eaux usées jetées à la mer à 750 millions m3/an et passera à plus de 1milliards de m3 vers 2020. «Un volume important qui pourrait constituer à l’avenir une alternative importante en matière de réutilisation de ces eaux dans l’irrigation des terres et même dans l’industrie», estime-t-on.

Interrogé au sujet de la plaine d’Abadla, une zone agricole située dans la wilaya de Béchar qui connaît des problèmes d’envasement et de vétusté des canalisations en dépit de ses potentialités, le ministre a assuré que des solutions seront apportées dans le cadre de l’exécution du programme de mise en valeur par la concession. Il a précisé que l’Office national des terres agricoles procèdera à la régularisation des agriculteurs concernés et que la société d’aménagement et de mise en valeur des espaces agricoles se chargera de la réhabilitation de ce périmètre. A une question relative au programme de renouveau rural dans la wilaya de Skikda, le ministre a rappelé que 64 projets de proximité de développement rural ont été adoptés depuis 2007 dans cette wilaya, dont 49 ont coûté 1,8 milliard de dinars en 2009. Il a rappelé que ces projets ont profité à plus de 240 000 habitants et 39 000 ménages. A une question de la presse sur l’effacement des dettes des agriculteurs par les établissements financiers concernés, le ministre a simplement répondu que l’opération se déroule «normalement». Quant au sujet de l’importation des viandes fraîches, il a rappelé que «toutes les mesures ont été prises pour alimenter le marché, notamment lors du mois de ramadan».

Source Le Jeune Indépendant Z.M.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires