Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 23:12

«Il faut rompre le recours aux sociétés étrangères», affirme Ghoul

autoroute-est-ouest-copie-2.jpg

 

Le quinquennal 2005-2009 visait essentiellement le rattrapage des retards cumulés dans le secteur des Travaux publics et la mise à niveau de l’infrastructure de base, celui du prochain quinquennat s’est fixé comme principal objectif la modernisation et le développement dans la durabilité.

«Un développement durable devant s’appuyer sur les ressources et compétences nationales. L’objectif étant de favoriser l’outil national en boostant les entreprises nationales de réalisation pour rompre le recours aux sociétés  étrangères», a indiqué le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, lors du regroupement national des directeurs des travaux publics des wilayas, des chefs d’entreprises publiques étatiques, ainsi que des bureaux d’études et laboratoires relevant du secteur. Il a appelé les entreprises de réalisation du secteur des travaux publics à s’approvisionner à l’avenir auprès des entreprises nationales en équipements utilisés pour la réalisation de certains projets routiers.

Le ministre reconnaît que beaucoup reste à faire. L’envergure du programme quinquennal impose d’ailleurs la mise en place de mécanismes et d’outils nationaux, favorisant la concrétisation des objectifs fixés dans les délais prévus. Après avoir passé en revue les réalisations des cinq dernières années, le ministre s’est référé aux objectifs à atteindre d’ici la fin 2014. «En 2014, l’Algérie disposera de 7000 km d’autoroute, voies express et de rocades, couvrant tout le territoire national. Cette infrastructure fera de l’Algérie le leader en la matière à l’échelle africaine», a souligné le ministre rappelant qu’à l’heure actuelle, cette infrastructure se limite à 3000 km.

Les mesures entreprises par les Directions des travaux publics à travers les 48 wilayas du pays permettront le désenclavement de 10 millions d’habitants notamment les populations  régions enclavées dans les Hauts Plateaux et le grand Sud. Le département de M. Ghoul envisage la mise en place d’ici cette échéance de 5000 entreprises nationales pour la réalisation des projets et 600 bureaux d’études nationaux pour l’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine. Il est prévu aussi la création de 700 000 nouveaux emplois. Les projets inscrits au titre de cette période nécessitent une enveloppe financière de 3100 milliards DA. Le ministre rappelle, à cet effet, l’ouverture de 10.000 km de pistes sahariennes et leur balisage adéquat. Pour mener à bien tous ces projets, un  logiciel d’aide à la programmation des travaux a été élaboré. «Ce logiciel aiderait les intervenants à programmer les actions d’une manière scientifique pour avoir une vision prospective. C’est des outils d’aide moderne à la gestion de programmation», a souligné Mohamed Mahieddine, directeur d’études.

Au volet de la formation, M. Ghoul a indiqué que pas moins de 9000 actions de formation seront engagées au profit des intervenants dans ces divers projets. 

Source Horizons Safia D.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires