Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 01:39

Coopération: Paris veut booster sa présence culturelle en Algérie

choregraphie franco algerienne

 

Le développement du capital humain, la participation à la gouvernance démocratique via la formation du personnel administratif et l’appui au développement économique et au secteur productif, sont les trois axes de travail dégagés par le réseau culturel français en Algérie pour 2013.

Réunis ce matin à l’Institut Français d’Alger avec l’ambassadeur de France, le réseau culturel français et les services de l’Ambassade chargés de la coopération franco-algérienne ont discuté de la coopération culturelle entre les deux pays et des axes à développer en 2013.  Les axes en question sont établis dans le document cadre de partenariat (2013-2017).
S’appuyant sur ce qui a été fait par le passé, le réseau compte ainsi s’implanter sur d’autres créneaux. Il s’agit, par exemple, d’assurer une formation pour les personnels des administrations en matière de gouvernance démocratique. Le ministère de la justice, des collectivités locales sont les premiers qui devront être concernés par ce dispositif, souligne M.Joel Lascaux, directeur de l’IFA. Cette réunion qui intervient quelques semaines après la visite du président français François Hollande à Alger va dans le sens de ses orientations portant renforcement de la coopération, dit M. André Parant, ambassadeur de la  France en Algérie.  
Étant l’un de ses premiers partenaires culturels, la France consacre, via son ministère des affaires étrangères, une enveloppe de 400 millions de DA à l’action culturel en Algérie et le double à la coopération culturelle. En 2012, 550 manifestations ont eu lieu dans les cinq instituts français établis en Algérie et 55 000 participants ont été enregistrés.
15 000 algériens tentent le visa d’étude
Annuellement, une moyenne de 15 000 étudiants algériens entreprend des démarches pour poursuivre ses études en France mais seul un tiers, soit 5000, est admis. Le conseiller de presse auprès de l’ambassade,M Sébastien Fagart explique le taux de refus par le fait que le niveau requis n’est pas atteint, mais aussi, par le fait que ces étudiants ne disposent souvent pas de moyens financiers leur permettant de bien poursuivre leurs études une fois en France.

Par ailleurs,  quelques 10 000 algériens ont été formés depuis les années 80 à ce jour dans le cadre des conventions de partenariats entre les universités française et algérienne. On compte actuellement 600 conventions de partenariat entre les universités des deux pays.
Pour ce qui est des cours de français qu’ils dispensent, ces instituts affichent « complet ». Ils ne peuvent plus aller au-delà de 10 000 étudiants par année. Dépasser ce seuil est envisageable, souligne M. Joel Lascaux avec la réouverture de l’institut de Tizi Ouzou. On ignore toutefois quand est ce que cela se fera puisqu’on est encore au stade de la collecte des ressources pour aménager l’institut.  Suite à quoi, des discussions « concrètes » seront menées avec les autorités algériennes, note l’ambassadeur.
Source El Watan Mina Adel

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires