Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 05:32

Maroc - Algérie samedi 21h - Demain ou jamais

4-juin-2011-Maroc-Algerie.jpg

 

L’attaquant Rafik Djebbour, victime de douleurs aux adducteurs lors du stage effectué en Espagne, est malgré tout pressenti pour jouer le match de demain contre le Maroc, même après avoir été déclaré forfait.

Selon une source proche du staff technique et médical, Rafik Djebbour, un élément incontournable, a de fortes chances de faire partie du onze rentrant. Sa blessure avait été ressentie comme un coup de massue sur la tête du sélectionneur. Cependant, avec le temps, Benchikha est beaucoup plus convaincu de la participation de son attaquant et buteur. Il a été dispensé de la séance d’entraînement de mercredi matin (en Espagne) pour éviter d’éventuelles complications, se contentant de soins intensifs. Dans le cas échéant, l’entraîneur Benchikha pourrait fort probablement aligner l’attaquant Karim Matmour qui a retrouvé la pleine forme. Le sélectionneur national va sans doute opter pour l’attaquant de Borussia Münchengladbach dans ce cas de figure pour bénéficier de son expérience, au lieu du jeune Hillal Soudani dont c’est la première convocation en équipe nationale A.

Peaufiner les automatismes

Tout devait se décider lors de la séance d’entraînement d’hier soir (programmée à 20h) au stade annexe du complexe de Marrakech. Une séance au cours de laquelle (en plus de celle d’aujourd’hui), l’entraîneur va peaufiner les automatismes des trois compartiments et apporter les dernières retouches à la tactique qui sera adoptée. Selon certaines indiscrétions, l’entraîneur Benchikha va renforcer l’entrejeu pour tenter d’empêcher les Lions de l’Atlas de faire le jeu. On parle de cinq joueurs au milieu du terrain. Contrairement au match aller, Benchikha aura l’embarras du choix avec le retour de Guedioura, Kadir et Ziani, tous les trois absents à Annaba pour cause de blessures. En plus des trois joueurs précités et qui affichent une excellente forme, l’entraîneur peut compter sur Yebda, Lacen, Lemmouchia et Boudebouz. Une réunion technique a eu lieu hier matin entre l’entraîneur et les joueurs à l’hôtel Palmeraie Golf Palace, au cours de laquelle Benchikha aurait décortiqué le jeu de l’équipe adverse avec ses poulains et leur a donné des orientations.

Gerets jouera avec trois attaquants

Le sélectionneur national du Maroc, Eric Gerets, ne jure que par la victoire. En plus du travail psychologique entamé depuis le début du stage pour motiver ses troupes, Gerets a essayé plusieurs variantes aux entraînements pour trouver la meilleure formule pour remporter le match face aux Verts algériens. Cependant, toutes les formules essayées convergent vers l’attaque à outrance. Selon certains confrères marocains, le patron des Lions de l’Atlas va opter pour une attaque à trois, surtout que la sélection nationale algérienne jouera avec un milieu renforcé et un seul attaquant en pointe. Selon nos confrères, l’équipe marocaine jouerait donc avec un système 4-2-1-3 ou bien 4-2-3-1 en fonction de l’évolution de l’équipe nationale algérienne. Le sélectionneur national va fort probablement opter pour la première option dans le but de créer le surplus dans le camp algérien et tenter de faire la différence. Gerets tient beaucoup à la victoire et n’a pas cessé de  répéter lors de ses différentes sorties médiatiques qu’il veut la victoire et rien que la victoire.

Rude bataille

Toutefois, malgré la défection de plusieurs joueurs pour cause de blessures, l’entraîneur ne compte pas beaucoup modifier son onze type qui a affronté les Verts à Annaba. Si dans les bois, le portier Lamyghri sera reconduit, en défense, par contre, on enregistre probablement le retour d’El Kaddouri (Dynamo Kiev) à gauche et le baptême du feu de Khaliki (WA Casablanca). Dans l’axe, l’entraîneur va sans doute aligner le duo Benattia – Kaoutari après la défection d’El Kantari et de Souleimany qui étaient présents au match aller. Au milieu du terrain, la bataille sera rude en raison de la présence de plusieurs joueurs et l’entraîneur Gerets aura l’embarras du choix. Toutefois, le capitaine d’équipe Kherdja (Inter Milan) et Hermache (Lens) qui ont l’habitude de jouer ensemble seront fort probablement reconduits dans la récupération, alors que l’animation du jeu sera confiée à Belhanda (Montpellier) qui possède des qualités individuelles et une bonne vision de jeu. En attaque, le sélectionneur national marocain, Eric Gerets, aura également l’embarras du choix. Mais il est clair que tout le jeu de l’équipe sera basé sur son avant-centre Merouane Chemakh (Arsenal), lequel sera épaulé par deux autres joueurs, à choisir dans le quatuor : Boussoufa, Hadji, Al Arabi, Taârabet. En plus du choix des joueurs, Gerets compte beaucoup sur la volonté et l’esprit de gagneur de ses poulains «pour prendre leur revanche du match aller» et l’appui des supporters de Marrakech. Il n’a pas manqué de le souligner lors de la conférence de presse de mardi dernier.

Source El Watan Slimane Mekhaldi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires