Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 23:23

Algérie - Les Algériens courtisés: La Tunisie lance le tourisme du Ramadhan

carthage3.jpg

  Carthage

 

La Tunisie craint un effondrement de ses recettes touristiques, le pic de la saison estivale coïncidant cette année avec le début du Ramadan.

Ce pays a dès lors pris une salve de mesures pour sauver la saison touristique. Objectif phare: attirer la clientèle algérienne et libyenne réputée comme un potentiel gisement pourvoyeur de devises.

Pour booster son tourisme pendant le Ramadhan, le ministère tunisien du Tourisme a concocté un plan de sauvetage de la saison touristique, rapportent les médias tunisiens.

Parmi les dispositions prises, toute une panoplie de décisions est destinée à encourager le tourisme maghrébin. Première recommandation: les services hôteliers sont appelés à s'adapter aux besoins spécifiques des touristes pendant le Ramadan. Le transport public et privé sera assuré dans les zones touristiques jusqu'à l'aube, dans le but de faciliter les déplacements vers les monuments historiques et les festivals mais aussi vers les mosquées. Des tentes seront installées au sein des établissements hôteliers pour accueillir les iftars de rupture du jeûne. Pour les touristes maghrébins, les hôteliers ont prévu d'autres prestations adaptées. Outre des buffets spéciaux, sont aussi prévus des spectacles nocturnes animés par des troupes traditionnelles et même des animations ramadhaniennes telles les «bouqalate», prisées par les touristes algériens. Il faut dire que ce plan n'est pas fortuit.

L'année 2009 a été en effet sauvée par les touristes maghrébins. Les Algériens et les Libyens ont atténué l'impact de la crise économique et financière internationale sur le tourisme tunisien.

En 2009, le total des entrées touristiques en Tunisie a régressé de 2,1% (6.901.406 contre 7.048.999 en 2008), avec une chute des entrées des Européens de 8,8%. En revanche, les entrées maghrébines ont progressé de 7,9% (2.999.100 personnes), selon le portail tunisien BabNet, 40% des touristes sont des Libyens et des Algériens. Un responsable du tourisme dans la ville historique de Kairouan affirme qu' «environ 76 000 Algériens ont passé le Ramadan en Tunisie; et que 80% d'entre eux se trouvaient à Kairouan où ils ont accompli la prière des Tarawih dans l'ancienne mosquée Oqba Ben Nafe». «Les visiteurs européens ont un préjugé sur le tourisme au cours du Ramadan», soutient Mohamed Berguaoui, spécialiste du tourisme, cité dans la presse tunisienne. «La majorité croit que les magasins sont fermés. Mais ceci est faux. Les services publics et les magasins sont bel et bien ouverts». Les services du tourisme mettent en avant «l'attractivité des médinas où les touristes pourront s'imprégner des traditions tunisiennes pendant le mois sacré».

Pour attirer les visiteurs pendant le Ramadan, le ministère tunisien du Tourisme table sur les soirées musicales, ouverture des boutiques et des restaurants, mise à disposition de voitures de location dans les lieux fréquentés par les touristes, mise en place de navettes en circulation entre les hôtels et les mosquées pour les prières des Tarawih.

Un magazine consacré au tourisme en Tunisie suggère de mettre en valeur les attractions religieuses. «Pourquoi ne pas inviter les touristes non-musulmans au jeûne, même pour un seul jour ? Pourquoi ne pas encourager les Tunisiens à accueillir ces visiteurs dans leurs foyers pour qu'ils en apprennent davantage sur notre culture, nos traditions culinaires durant ce mois ? C'est là l'essence du dialogue culturel», soutient un des éditorialistes.

Le tourisme est le secteur le plus grand générateur de devises dans le pays, représentant environ 7% du PIB et génère près de 400 000 emplois directs.

Source Le Quotidien d’Oran Amine L.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires