Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 07:30

L’Algérie participe au sommet de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

carte_francophonie.jpg

L’envoyé spécial du président algérien Abdelaziz Bouteflika, Abdelkader Bensalah, parlera  de la langue française et du terrorisme au Sahel.

Le 13e sommet de l’OIF, qui réunit une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernements francophones, se déroulera samedi et dimanche, à Montreux (Suisse). Sur les bords du lac Léman, hélicoptères, bateaux militaires, avions, infanterie et brigades canines paradent depuis quelques jours déjà. Mise sous pression par le staff du président français Nicolas Sarkozy, l’armée suisse a mobilisé ses troupes pour assurer une sécurité sans faille du sommet. L’important dispositif sécuritaire déployé serait un caprice de Nicolas Sarkozy, selon l’hebdomadaire satirique le Canard enchaîné.

Tension

De peur des attentats terroristes, un dispositif de sécurité «exorbitant» a été imposé aux autorités suisses par Sarkozy. «En vrac : le gel de l’espace aérien à l’arrivée du président, la présence d’un hélico prêt au décollage, la surveillance aérienne assurée par des avions de chasse, tandis qu’une armada de 5000 soldats et plusieurs milliers de policiers patrouilleront aux alentours», souligne le Canard enchaîné qui estime qu’un tel dispositif est démesuré et se moque de son président, mais également des dirigeants helvètes, qui plient «pour ne pas contrarier l’Elysée».

Regrets

Invitée mais pas membre de l’OIF, l’Algérie sera représentée par le président du Sénat, Abdelkader Bensalah. L’Algérie est un grand pays francophone et pourtant elle ne fait pas partie de la francophonie. Mais Paris y travaille pour qu’Alger rejoigne le club. Et le pas a été franchi en octobre 2002 au Liban. Le président Abdelaziz Bouteflika a participé à Beyrouth  «en qualité d’invité personnel du président libanais Emile Lahoud», au 9e sommet de l’OIF. C’était la première fois qu’un chef d’Etat algérien assistait à un sommet francophone. Jusqu’alors, l’Algérie s’était tenue à l’écart de la francophonie depuis son indépendance en 1962.

Aujourd’hui, la France pleure l’absence du président Bouteflika à Montreux et se réjouit de la présence d’Abdelkader Bensalah. Une deuxième participation de l’Algérie à la «fête francophone» signifie que le chemin de l’adhésion est  bien tracé, jugent les observateurs. Ces derniers estiment également que le président français Nicolas Sarkozy a obtenu la participation d’Alger grâce à une fine opération de marchandage : francophonie contre participation de l’Algérie aux G20 et G8. Parce que la France doit prendre les rênes du G20 pour un an à l’issue du sommet de Séoul des 11 et 12 novembre et celles du G8 à compter du 1er janvier 2011.

Donc,  2011 sera l’année de la présidence française du groupe des 8 pays les plus industrialisés. Les sommets des G8 et G20 sont prévus à Nice et le président algérien Abdelaziz Bouteflika compte bien y participer. Du coup, les pressions de Paris passent comme une lettre à la poste. Nicolas Sarkozy compte beaucoup sur Abdelaziz Bouteflika pour résoudre le problème des otages français au Sahel. Jean-Pierre Raffarin a regretté l’absence du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Sahel

La question de la sécurité au Sahel et de la lutte contre Al Qaîda au Maghreb islamique (Aqmi), qui détient aux confins du Mali cinq Français, un Malgache et un Togolais, enlevés au Niger, sera aussi abordée, et le président malien Amadou Toumani Touré sera à Montreux pour parler des otages du Sahel. «Il y a une mobilisation pour qu’il y ait une prise de conscience partagée de cet enjeu terroriste (...) et pour que, le plus possible, la francophonie apparaisse vraiment rassemblée sur ces sujets», indique Jean-Pierre Raffarin, représentant personnel du président français Nicolas Sarkozy pour la francophonie, précisant que sur ces sujets, «il n’est pas souhaité de trop communiquer». «Si tous les Etats de cette sous-région ne se mettent pas ensemble pour y faire face, les terroristes passeront toujours entre les mailles du filet», juge Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF. A Montreux, Abdelkader Bensalah a pour mission d’expliquer, dans la langue de Voltaire,  que la lutte contre Al Qaîda au Maghreb islamique (AQMI) passe par l’aide combien précieuse de l’Algérie

Source El Watan Amine Djazairi

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires