Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 07:08

Blatter refuse de revoir la loi sur les binationaux

FIFA.jpg

Blatter a affirmé avant-hier, avant son arrivée à Alger pour une visite de deux jours, que la loi qui permet aux joueurs binationaux de changer de sélection après l’âge de 21 ans ne sera pas revue tant qu’il sera la tête de la Fifa.

Le président de la Fifa, Joseph Sepp Blatter, qui va entamer aujourd’hui une visite de travail de deux jours en Algérie, a affirmé avanthier sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, que tant qu’il serait à la tête de l’instance footballistique internationale , il n’y aurait aucun changement pour ce qui est de la loi sur les joueurs binationaux leur permettant d’opter pour la sélection de leur choix après 21 ans. «La Fifa n’a reçu, dans ce sens, aucune demande officielle.

Tant que j’en serai le président, je dresserai un mur contre toutes les propositions qui bloquent la décision prise par la comité exécutif aux Bahamas, à l’initiative de l’Algérie», a même lancé le patron de la Fifa. Il est utile de rappeler, qu’auparavant, tous les joueurs disposant de la double nationalité ayant opté pour une sélection donnée après 21 ans, étaient forcés d’y rester indéfiniment.

Seulement, au mois de mars de l’année 2009, la Fédération algérienne de football (FAF) a déposé une réclamation au niveau de la Fifa pour que les joueurs puissent changer de sélection après cet âge. Chose faite, puisque lors du 59e congrès de la Fifa, qui a eu lieu en juin 2009 aux Iles Bahamas, la proposition a été votée par 112 voix pour et 82 voix contre avec la précision que cette procédure ne concernerait pas les «A».

Donc, un joueur ayant disputé des matchs officiels avec une sélection donnée en junior ou en équipe olympique peut changer d’équipe nationale même s’il a dépassé 21 ans. C’est ainsi que l’Algérie a pu récupérer des joueurs comme Hassan Yebda, Mourad Meghni, Djamel Abdoun, Carl Medjani ou bien, tout récemment, Sofiane Feghouli, qui ont évolué auparavant avec l’équipe de France.

La FAF est en train de convoiter actuellement d’autres joueurs tels que Yanis Tafer, Yacine Brahimi ou Ishak Belfodil qui peuvent éventuellement renforcer le rang des Verts. Bien évidemment, parmi les 82 fédérations qui ont voté contre la proposition algérienne, il y a principalement les pays européens. La France, par exemple, voit mal qu’une autre nation puisse profiter des services d’un joueur formé chez elle. C’est pour cela que certains lobbies sont en train de faire pression sur l’instance internationale afin qu’elle revienne sur cette décision. En faisant cette déclaration, Blatter voudrait mettre fin à toute polémique à ce sujet.

En dernier lieu, il est utile de rappeler que le président de la Fifa va effectuer une visite de deux jours en Algérie, à partir d’aujourd’hui. Aussitôt arrivé en Algérie, en fin d’après-midi, il rencontrera, en début de soirée, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar.

Demain, le premier responsable de l’instance internationale ira au Centre technique de football de Sidi Moussa, pour donner le coup d’envoi de l’utilisation d’une nouvelle pelouse naturelle, avant de se rendre à Dely Ibrahim pour inaugurer le nouveau siège de la FAF. Deux projets financés par la Fifa.

Blatter assistera, dans l’après-midi, à la finale de la Coupe d’Algérie de football qui opposera l’ESS au CRB. «C’est un honneur pour moi d’être présent à Alger pour cette finale de Coupe d’Algérie. L’épreuve de coupe est un évènement très important. D’abord, parce qu’elle diffère du Championnat où les équipes se disputent le titre tout au long de la saison, et ensuite parce qu’une finale de coupe représente un évènement qui réunit les personnalités et politiciens partout dans le monde», a déclaré Blatter.

Source La Tribune

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires