Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 08:43

Algérie – UE - Loi sur les associations et visas

algrie-UE

 

L'Union européenne a décidé d'allouer des fonds supplémentaires pour soutenir l'Algérie dans ses réformes.

L'Algérie défend la loi sur les associations. Le ministre des Affaires étrangères, M.Mourad Medelci, a évoqué cette question avec le commissaire européen à l'Elargissement et à la Politique de voisinage, Stefan Fule. «Nous avons évoqué cette question pour clarifier le contenu de cette loi afin de lever tout malentendu et en particulier dissiper l'image que veulent donner certains à cette loi», a déclaré M.Medelci, lors d'un point de presse animé conjointement avec son hôte, lundi dernier, au siège du ministère. Pour M.Medelci, il était question d'expliquer que la loi sur les associations «n'était pas une loi restrictive, comparativement à la loi précédente». «Au contraire, cette loi offrait plus de possibilités, y compris de défense aux associations lorsque leur demande d'agrément n'est pas acceptée», a-t-il expliqué. Se voulant plus explicite, il ajoute: «Nous avons expliqué que cette loi imposait aux associations le respect de la loi, notamment en matière de réglementation de change qui s'impose aux associations comme elle s'impose aux opérateurs économiques.» Il y a lieu de rappeler que l'Union européenne a affiché ses inquiétudes quant à cette loi qui interdit toute relation directe entre les associations et les organisations étrangères.

Par ailleurs, l'Union européenne a décidé d'allouer des fonds supplémentaires pour soutenir l'Algérie dans ses réformes. «Pour motiver les réformes supplémentaires, je viens d'informer Monsieur le ministre que nous avons décidé ma collègue Catherine Ashton (chef de la diplomatie de l'UE) et moi de mettre à la disposition de l'Algérie des fonds supplémentaires dans le cadre du programme «Spring» (support partnership, reform and inclusive growth)», a déclaré M.Stefan Füle.

Ce dernier a félicité l'Algérie pour ces réformes qui visent à introduire le changement. Revenant sur la mission d'observation européenne qui sera dépêchée à l'occasion des élections législatives du 10 mai prochain, M.Fule estime qu'elle constitue un «signe de confiance» entre l'Algérie et l'Union européenne (UE).

«La mission d'observation européenne sollicitée par l'Algérie à l'occasion des élections législatives du 10 mai, est un nouveau signe de confiance dans nos relations», a-t-il déclaré. Lors de cette visite, l'Algérie et l'UE ont signé hier un mémorandum d'entente sur cette mission. Au terme de cet accord, l'Algérie s'engage à assurer le libre accès à l'information et la liberté de circulation des observateurs européens. Concernant la Politique européenne de voisinage, l'hôte de M.Medelci a précisé: «Nous avons convenu ensemble d'étudier un plan d'action (...) pour permettre à l'Algérie de participer à cette politique (de voisinage).» Interrogé, d'autre part, sur la situation sécuritaire en Libye et dans la région du Sahel, M.Füle a exprimé la volonté de l'UE de «continuer à soutenir les pays de la région pour réaliser leurs attentes». «Nous avons des accords pour assurer le désarmement des milices et intégrer les anciens insurgés pour rétablir la stabilité dans ce pays (Libye), tout comme nous nous concentrons sur la sécurité des frontières», a-t-il mentionné. Le ministre des Affaires étrangères, M.Mourad Medelci, a par ailleurs affirmé que le dialogue politique entre l'Algérie et l'Union européenne (UE) a connu des avancées «substantielles» ces derniers mois. «Sur les questions politiques, nous pouvons dire que nous avons avancé de manière substantielle au cours de ces derniers mois», a-t-il précisé.

Selon lui, le dialogue politique entre Alger et l'UE «est aujourd'hui une réalité basée sur un mécanisme» que les deux parties ont mis en place l'année dernière et qui «fonctionne bien». «Ce dialogue politique a pris un peu plus d'ambitions, puisque depuis un peu plus de deux mois, nous avons engagé des discussions exploratoires sur la perspective d'une intégration de l'Algérie à la Politique européenne de voisinage, si toutes les conditions étaient réunies», a relevé le ministre.

Sur le démantèlement tarifaire et la coopération énergétique qui ont fait l'objet de longues discussions, M.Medelci assure que les négociations ont bien avancé. «Nous souhaitons conclure des accords dans les prochaines semaines», a-t-il affirmé.

Source L’Expression Nadia Benakli

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires