Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 05:09
L'Algérie fait le consensus chez les puissants
Algerie-attentat.jpg 
Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine estiment que l'Algérie fait un «good job» en Afrique du Nord.
Jamais dans son histoire, l'Algérie n'a bénéficié d'un pareil consensus international dans son combat contre le terrorisme. Sans exception aucune et pour la première fois, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité ont exprimé, chacun de son côté, leur soutien à l'action menée par les forces de l'ANP et ont rappelé le rôle de leadership de l'Algérie dans la région d'Afrique du Nord et du Sahel.
Les Etats-Unis d'Amérique, la Grande-Bretagne, la France, la Fédération de Russie et la Chine sont unanimes: l'Algérie fait un «good job» et elle est la puissance sur laquelle il faut compter en Afrique du Nord. Un pareil «cadeau» dans un contexte marqué par la guerre au Mali et le chaos dans la plupart des pays de la région vaut son pesant d'or. C'est d'abord un gage de stabilité et de sécurité pour le pays. Ensuite, c'est un signal qui donnera à réfléchir à bien des pays intéressés par le leadership dans le Monde arabe ou qui seraient tentés par une entreprise de déstabilisation.
Le richissime micro-Etat du Qatar fait partie de ceux-là. Figure de nain dans le Moyen-Orient, le Qatar ne cache plus ses soutiens pour les partis islamistes, de même qu'il ne se gêne pas pour s'ingérer directement des les affaires internes d'autres pays.
Depuis le début du printemps arabe, il s'est donné un rôle d'acteur majeur dans la région au point d'agacer les autres monarchies du Golfe dont son voisin immédiat, l'Arabie Saoudite. Il a appuyé le parti Ennahda en Tunisie, offert sa médiation dans le conflit yéménite, contribué militairement à renverser El Gueddafi, il est à la tête des Etats arabes pour isoler la Syrie et il a déboursé une fortune pour soutenir le Mujao au Sahel.
Le label que viennent de donner les puissants du monde à l'Algérie en tant que puissance indiscutable en Afrique du Nord, aura peut-être pour effet de tempérer la «boulimie» diplomatique de ce micro-Etat du Golfe et en dissuader d'autres. Quand c'est le commandant de l'Africom qui salue la grandeur de l'ANP et fait son éloge, il faut le croire. «Je considère l'Algérie comme un leader régional, capable de coordonner les efforts des pays du Sahel pour faire face aux menaces à la sécurité transnationale», a déclaré devant les membres du Sénat américain le futur chef du Commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom), le général David Rodriguez. «La connaissance dont dispose l'Algérie quant à la situation sur le terrain dans le nord du Mali est inestimable» a soutenu ce général américain. M.Rodriguez a avancé l'idée que s'il venait à être confirmé à la tête d'Africom, il continuerait à favoriser «le leadership régional de l'Algérie à travers, notamment la tenue de dialogues bilatéraux de haut niveau et les exercices militaires régionaux». Soutenant franchement les actions de l'Algérie, la France de Hollande a été la première à saluer ce leadership. S'exprimant sur l'assaut donné par les forces de l'ANP au site gazier de Tiguentourine. «(...) quand il y a une prise d'otages avec autant de personnes concernées et des terroristes aussi froidement déterminés, prêts à assassiner, ce qu'ils ont fait, leurs otages, un pays comme l'Algérie a les réponses qui me paraîssent les plus adaptées», a déclaré, le 20 janvier dernier, le président François Hollande, commentant l'assaut final de l'armée algérienne qui a mis fin à la prise d'otages au site gazier de Tiguentourine. «Lorsque le terrorisme se développe dans différentes parties du monde, il atteint nos peuples et nos intérêts, non seulement dans ces parties du monde, mais également chez nous dans notre pays», a déclaré, le 30 janvier dernier, le Premier ministre britannique, David Cameron qui était en visite à Alger, deux semaines après la prise d'otages sur le site gazier d'In Amenas. «La menace terroriste d'Al Qaîda à laquelle nous sommes confrontés dans certaines régions du Pakistan, du Yémen ou de Somalie, est nettement plus grande que le terrorisme d'Al Qaîda qui se développe au Mali», a poursuivi M.Cameron.
A ces trois puissances, s'ajoutent la Chine et la Fédération de Russie qui partagent les mêmes visions avec l'Algérie. Depuis le début de la crise au Sahel, l'assassinat de l'ambassadeur américain à Benghazi et l'attaque du site gazier de Tiguentourine, on assiste à un retour - ou plutôt au renforcement- de l'option sécuritaires dans la lutte antiterroriste. Cette option a été soulignée par le futur directeur de la CIA, John Brennan, qui a affirmé, il y a une semaine devant le Congrès, que les Etats-Unis «resteront en guerre» contre Al Qaîda et ses groupes affiliés qui, selon lui, cherchent encore à mener des attaques meurtrières à travers le monde. L'opportunité est inespérée pour l'Algérie afin d'extirper définitivement les racines du terrorisme. C'est la deuxième offre des Américains à l'Algérie après le fameux, «je veux travailler avec vous» lancé par l'ancien président G.W.Bush au Président Bouteflika, en 2001.
Source L’Expression Brahim Takheroubt
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires