Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 10:59

Algérie - Industrie pharmaceutique : Une délégation française en quête de partenariat

medicaments 2

 

Malgré les efforts consentis dans le développement de la filière médicament, notamment en matière de  promotion du générique, l’Algérie accuse toujours un retard par rapport aux pays voisins. Ce qui est recommandé «c’est le renforcement de la chaîne de valeur de l’industrie pharmaceutique». Pour ce faire, l’affermissement du partenariat avec des opérateurs étrangers  s’avère primordial si on veut maintenir le taux de croissance à deux chiffres.

C’est ce qui ressort de la rencontre organisée, hier, par la Mission économique française (UBIFRANCE) en collaboration avec le ministère algérien de l’Industrie. Une rencontre à laquelle a pris part une dizaine de représentants de laboratoires français venus s’enquérir du cadre des investissements inhérents à l’industrie pharmaceutique en Algérie. Des représentants du ministère de l’Industrie, des boites pharmaceutiques  et du mouvement syndical étaient à leur écoute et ont répondu à leurs préoccupations. Les deux parties ont exploré toutes les potentielles éventualités de partenariat. Dans son intervention, Alain Boutebel, directeur Algérie de la mission économique-Ubifrance, a souligné que la France ambitionne de renforcer son positionnement  sur ce segment. Dans le domaine du médicament, la France reste le premier fournisseur  d’autant qu’elle assure 70%  des importations. Il est à noter que parmi les laboratoires implantés sur le territoire national, «Sanofi Aventis» vient en tête avec un investissement de 320 millions de dollars.

La partie  algérienne a mis l’accent sur la nécessité  de localiser  les industries en Algérie tout en renforçant les capacités internes locales à travers le transfert technologique. M. Ait Ramdane,  chef de division de promotion de l’investissement auprès  du ministère de l’Industrie   a souligné que «le marché des médicaments représente 2 milliards de dollars annuellement, un chiffre appelé à s’accroître de 10 %» et d’ajouter que «les fonds existent mais nous avons besoin de partenaire pour le développer».  Présentant les perspectives du secteur pharmaceutique  algérien, le consultant Rachid Ghebbi a indiqué que toutes les lois régissant cette industrie ainsi que les dispositifs mis en application par la sécurité sociale (tiers payant et la carte chifa)  sont favorables au renforcement des investissements étrangers.  En terme de consommation de médicament, des prévisions pour les trois années à venir font état  d’un d’accroissement de 6% en terme de quantité et de 8% en valeur. Il a ajouté que la consommation en l’Algérie enregistrera 3 milliards de dollars d’ici à 2015. Les principaux produits consommés sont les antibactériens, les médicaments de cardiovasculaire, les antidiabétiques et les analgésiques.

Le représentant de Saidal, M. Naïli a  émis le vœu de conclure des partenariats  pour le développement des unités chargées de produire des médicaments anticancéreux et d’aller même à l’exportation. 

Source Horizons Wassila Ould Hamouda

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires