Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 06:21

Eliminatoires CAN-2012 - Victoire de l'Algérie devant la R.Centrafricaine (2-0)

Algerie-RCA-2-0.jpg

Ghezzal et Kadir, 2e à partir de la gauche, exultent après...

 

 

Ghezzal et Kadir, 2e à partir de la gauche, exultent après le deuxième but inscrit par le second cité

L'équipe nationale algérienne de football a battu son  homologue de la République Centrafricaine par 2-0, (mi-temps: 2-0) en match  comptant pour la 6e et dernière journée du Groupe D, des éliminatoires de la  CAN-2012 disputé dimanche au stade du 5 juillet (Alger). Les buts de la rencontre ont été inscrits par Hacène Yebda (2e) et Fouad  Kadir (29).Dans l'autre match du groupe D, le Maroc s'est imposé devant la Tanzanie  (3-1) et se qualifie donc pour la phase finale qui aura lieu au Gabon et en  Guinée équatoriale. A l'issue de ces éliminatoires, l'Algérie se classe à la 2e place avec  un total de 8 points en compagnie de la R. Centrafricaine, derrière le Maroc  (11 pts), alors que la Tanzanie termine 4e et dernière avec 5 pts

Les Verts se réconcilient avec leur public

Les Verts ont affiché un nouveau visage, hier soir, face à la Centrafrique. Très attendus après une longue série de contre-performances, ils ont fourni une honnête prestation qui augure de lendemains encourageants si le cap choisi est maintenu.

A savoir, tourner la page d’une équipe amorphe et de joueurs indétrônables même si leur prestation n’est pas celle souhaitée.
Pour se rassurer d’emblée, les camarades de Madjid Bougherra prennent le jeu à leur compte dès le coup d’envoi. Ce choix s’est rapidement matérialisé par l’ouverture du score par Yebda (2e minute) sur un corner de Fouad Kadir. Les supporters qui ont fait le déplacement au 5 Juillet ne l’ont pas regretté tant les joueurs se donnaient à fond. La bronca qu’ils ont reçue à leur apparition sur la pelouse s’est rapidement transformée en encouragements. Les joueurs de Vahid Halilhodzic ont rapidement gagné la sympathie de leurs supporters. Le jeu était vif, alerte, basé sur la simplicité. Abdelkader Ghezzal s’est montré à son avantage dans le nouveau costume choisi par le Bosnien.

Donc, comme entrée en matière, les Verts ne pouvaient espérer mieux. Face aux attaques répétées des Algériens, les Centrafricains ne faisaient que défendre dans leur camp. Petit à petit, la rencontre s’est équilibrée. Les visiteurs, après avoir laissé passer l’orage, ont commencé à attaquer et libérer ainsi des espaces devant l’équipe d’Algérie et plus particulièrement Fouad Kadir à gauche. Le gardien Raïs B’bolhi, comme toujours, était maître de son périmètre et plus particulièrement sur les balles aériennes. Sa toile de la 45e minute (sortie hasardeuse) a été, heureusement, sans conséquence. Le match était plaisant malgré l’état de la pelouse (glissante).

A la demi-heure de jeu, les Verts trouvent une seconde fois le chemin des filets grâce à Fouad Kadir à la réception d’un centre, venu de la droite, de Karim Matmour (29’). Après le second but, les Verts jouent libérés à l’image de Abdelkader Ghezzal qu’on n’a pas vu à l’aise comme hier soir depuis des mois. Il était libéré à l’instar de Kadir et Metmour. Les Verts ont rejoint les vestiaires avec un avantage conséquent (2-0).

Dès la reprise, la Centrafrique a raté une opportunité de réduire le score par Enza dont le tir, pas très appuyé, échoua dans les bras de M’bolhi bien placé. 3 minutes plus tard, Metmour est à deux doigts de marquer sur une passe de Mesbah. Le score n’évoluera pas malgré les rentrées successives de Djebbour, Lemmouchia et Ghiles.

Fiche technique :

-Stade du 5 Juillet, match joué en nocturne, excellent éclairage, pelouse praticable, faible assistance, environ 10 000 supporters,
-Arbitres (sénégalais) : Osmane Fall, assisté de ses compatriotes, Djibril Camara et Samba El Hadji Malik, 4e arbitre Guey Daouda.
-Commissaire au match : Heyma Soulay (Niger).
-Averts. : Yebda (22’), Legnanzi (33’), Voama (45’)
-Buts : Yebda (2’), Kadir (29’)
-Algérie : M’bolhi, Mostefa, Mesbah, Bouzid, Bougherra, Guedioura, Metref, Yebda (Lemouchia 79’), Metmour, Ghezzal (Djebbour 71’), Kadir (Ghiles 84’).
-Entraîneur : Vahid Halilhodzic
-Centrafrique : Samora, Botou (Soudi 62’), Kassai, Onzigoni, Legnanzi, Momi, Mabide, Yamissi, Voama, Anzite, Enza.
-Entraîneur : Jules Accorsi

Source El Watan APS / Slimane Mekhaldi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires