Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:37

Le mémorandum d’entente signé aujourd’hui

algrie-UE

 

Une première pour la Commission européenne, elle sera bel et bien du rendez-vous des élections législatives du 10 mai prochain, puisqu’elle enverra une mission d’observation de ce rendez-vous électoral.

Le mémorandum qu’elle a remis aux autorités algériennes sera paraphé aujourd’hui. C’est le ministre des Affaires étrangères qui l’a annoncé hier lors d’une conférence de presse en compagnie du commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, M. Stefan Fule, en visite officielle de deux jours dans le pays. M. Medelci a affirmé que les entretiens qu’il a eus avec son homologue européen se sont focalisés, notamment, sur les aspects politique et économique avec comme étapes concrétisées, la signature, ce matin, de ce mémorandum sur la surveillance des législatives de mai prochain et le paraphe, hier, d’un accord de coopération sur la science et la technologie qui a pour but, comme l’a souligné Medelci, d’améliorer la coopération dans le domaine et promouvoir l’innovation dans d’autres domaines d’intérêt commun. Les détails de cette mission ont fait l’objet d’intenses et longues études au niveau des instances dirigeantes de la Commission européenne qui l’ont donc validée. Un appel à candidature pour le recrutement des cadres qui dirigeront la mission en Algérie a été lancé le 1er mars dernier. Cette mission d’experts sera composée des chefs adjoints des observateurs, des analystes électoraux, des analystes juridiques, des analystes médias, d’un attaché de presse, d’un coordinateur des observateurs et son adjoint et des analystes des données de l’observation. Cette décision de l’UE s’inscrit en droite ligne de l’appréciation de plus en plus positive qu’elle se fait, justement, des intentions du pouvoir de concrétiser l’aspiration du peuple à un changement, comme souligné par le commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage. M. Stefan Fule dira suivre avec un vif intérêt «le processus de réformes engagé ces derniers mois à même de garantir davantage de démocratie et de liberté» et affirmera en avoir discuté avec Medelci mais aussi avec nombre d’acteurs de la société civile. Un processus qu’il trouve «encourageant, même si des réserves subsistent autour de certaines lois» controversées comme celle ayant trait aux associations. A ce propos, M. Medelci dira que les débats avec son homologue européen ont permis de «clarifier les choses et de lever les malentendus, assurant que les nouvelles lois en question sont loin d’être restrictives de liberté d’action, avec, a-t-il précisé, «les échanges avec le monde extérieur, qui sont désormais réglementés». A noter que les pourparlers entre les deux parties ont porté sur l’évaluation des relations bilatérales, notamment d’ordre économique comme le démantèlement tarifaire, avec le souhait de l’Algérie de voir les hommes d’affaires européens investir dans le pays. Sujet à propos duquel Medelci affirmera avoir perçu une meilleure impulsion ces derniers temps avec la disponibilité des pouvoirs publics à accompagner et à encourager tous les promoteurs intéressés, citant la procédure financière désormais plus souple depuis une année.

Source Le Soir d’Algérie M. Kebci

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

sala 20/03/2012 16:44


Espérons que le mémorandum soit effectif et que l'Union Europénne ne donnera pas un caution au dispositif électoral du gouvernement en place que si des engagements démocratiques
associés à des dispositions claires soient effectives et en relation avec des standrds internationaux en cours?  

Le Pèlerin 21/03/2012 11:29



Salut Sala,


Je ne me fais guère d’illusions


Seul Bouteflika pourrait imposer un réel changement…


En a-t-il la force…J’en doute


Attendons nous verrons bien


Tout peut arriver


Je suis partagé entre espoir et doute


Dans l’ensemble je reste assez pessimiste


Je vois des islamistes modérés arriver au pouvoir pour rédiger une constituante


Ensuite…


,,,,,, ???????


Amicalement,


Le Pèlerin