Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 04:00

Une allure moderne et agressive

renault-kangoo-express-.jpg

 Nouveau-Kangoo-2013.jpg

 

L’utilitaire léger le plus vendu en Europe et en Algérie change de look. Il fait une mue salutaire en adoptant la nouvelle charte identitaire de la marque française et en arborant désormais une allure plus agressive exprimant une plus-value attendue de robustesse et de baroudeur. La nouvelle version de Kangoo a été présentée dernièrement à la presse internationale dans la région de Maubeuge, au nord de la France, à quelques encablures de la frontière belge.

Et au-delà de cette évolution stylistique, les techniciens de Renault, et en partenariat avec l’allemand Daimler, ont effectué un travail en profondeur sur la qualité perçue à travers des modifications pointues sur la qualité de certains matériaux et sur une meilleure fermeture des ouvrants. Des détails techniques, certes peu visibles à l’œil nu, mais qui hissent incontestablement le niveau de finition de cet utilitaire à des standards germaniques tant recherchés par les constructeurs automobiles. Le nouveau Kangoo troque ainsi le regard mielleux et enfantin qui était le sien contre une face avant nettement plus volontaire et qui sied le mieux à sa vocation principale d’utilitaire et de polyvalence. Des lignes plus tendues, des formes musclées et une calandre qui lui confèrent une personnalité plus affirmée. Et dès le premier abord, on relève avec force le changement, quand bien même il se limite pratiquement à la seule proue du véhicule. Les optiques redessinés adoptent un style plus technique avec une forme rectangulaire, synonyme de virilité. Le bouclier avant massif présente des lignes galbées et avancées par rapport au capot lui conférant ainsi un air de baroudeur. A cela s’ajoute un logo agrandi dominant largement la calandre.
Une gamme diversifiée 
Dans sa nouvelle offre, Kangoo se décline en 15 versions différentes, 12 versions utilitaires et 3 versions destinées à des usages de particuliers. La gamme utilitaire se décompose pour sa part en une famille complète intégrant une multitude de dimensions et de volumes de chargement, allant de 2,3 à 4,6 m3 et 3 longueurs différentes : Compact, Express et Maxi. Nous signalerons aussi l’apparition dans la nouvelle gamme de Kangoo d’une version avec 3 places à l’avant, à l’image des picks-up. Un siège plutôt d’appoint n’offrant naturellement pas le confort nécessaire pour un long parcours. Une offre inédite dans le segment. Plus que cela, les dossiers des deux sièges passagers se rabattent individuellement en augmentant de la sorte les capacités de chargement du véhicule de même qu’ils peuvent, au besoin, servir comme accoudoir et écritoire. Le changement se retrouve également à l’intérieur avec une planche de bord moderne et une console centrale accueillante avec une façade noir brillant similaire à celle de la nouvelle Clio abritant l’ensemble des commandes de confort et de système audio ainsi que la molette de manipulation de l’écran tactile qui se retrouve relégué, hélas, au fond de la planche de bord, loin de la portée des mains. La version ludospace, naturellement mieux présentable notamment avec la finition Extrême qui offre une multitude d’équipements supplémentaires améliorant l’image externe du véhicule tels que des baguettes chromées, une grille d’aération arrondie à la base, des projecteurs aux masques noirs rappelant le véhicule particulier et une foultitude d’autres inserts et rangements. Elle s’enrichit d’une déclinaison au style baroudeur, appelée Extrem avec des attributs SUV tels que les barres de toit, les protections latérales, un parechoc arrière grainés noir et un stripping latéral et coloré distinctif. On signale aussi la version Kangoo Business, un ludospace intégrant en plus des protections de grainés noirs disponibles souvent sur la fourgonnette et qui sont plus adaptés à un usage professionnel, à l’instar également du parechoc enveloppant jusqu’à la calandre et le haut des passages de roue, des baguettes de protection latérales… Un véhicule qui ambitionne de répondre à la fois aux attentes professionnelles et de loisir des clients.
Un atout, la version électrique 
Dans cette présentation des nouvelles offres de Kangoo, on ne peut à l’évidence omettre de rappeler la version électrique, le Kangoo ZE. Elle se distingue du reste de la gamme par un logo au traitement bleuté et des baguettes chromées en face avant et des allonges des feux arrière. On retrouve ce même bleu à l’intérieur des feux arrière. Avec une autonomie de 170 km, le Kangoo ZE se distingue par une conduite agréable, un couple disponible dès les premiers régimes et un freinage moteur dès le relâchement de l’accélérateur. Et compte tenu de la discrétion du véhicule notamment en circulation urbaine, un équipement original a été prévu par les techniciens de Renault, à savoir l’installation d’un bruit de moteur qui est commandé à partir de la planche de bord et qui permet au Kangoo de se faire «entendre» par les piétons. Sous le capot du nouveau Kangoo, on retrouve plusieurs motorisations dont la spécification première reste sans aucun doute leur sobriété particulière, soit une moyenne de consommation de carburant de l’ordre de 4,3 litres /100 km. Trois blocs diesel de 70, 90 et 110 ch garantissant un couple adapté aux diverses utilisations et un agrément de conduite appréciable. L’essence est représenté par le premier moteur bloc Renault à injection directe suralimentée de 1,2 l de cylindrée et développant une puissance de 115 ch et affichant une moyenne de consommation de 6l/100 km. Nous ne manquerons pas de signaler que la première présentation internationale du nouveau Kangoo a eu lieu à Alger lors du dernier Salon de l’automobile d’Alger où les premières prises de commande y ont été enregistrées.
 
Source Le Soir d’Algérie B.Bellil

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires