Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 05:31

PSA vend désormais plus de voitures en Chine qu'en France

Peugeot_408.jpg

 

Le constructeur automobile compte faire progresser ses ventes dans l'empire du Milieu de 2 La Peugeot 408 lors de son lancement à Pékin. La Chine est devenue le premier marché automobile de PSA devant la France, les ventes de voitures particulières dans l'Empire du Milieu ayant progressé de 31% au premier trimestre à 142.000 unités quand elles chutaient de 19% dans l'Hexagone à 124.370 véhicules. (c) Reuters

SUR LE MÊME SUJET

Immatriculations en Europe : PSA chute, Dacia sauve Renault

Les salariés de PSA Peugeot-Citroën invités à travailler plus

PSA Peugeot Citroën veut augmenter ses ventes de 26% en Chine cette année, a indiqué jeudi 18 avril son directeur pour l'Asie, Grégoire Olivier, qui a fait savoir que le constructeur automobile français a revu ses plans de lancement de marque spécifique pour ce pays.

"Notre objectif est de 557.000 (ventes ndlr) cette année", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec des journalistes avant l'ouverture samedi du salon automobile de Shanghai. PSA a connu un bon début d'année grâce aux lancements de nouveaux modèles, la Peugeot 3008 et la Citroën C4L.

L'an dernier, il en a écoulé 442.000, avec une part de marché de 3,5%.

Au premier trimestre, la Chine est par ailleurs devenue le premier marché automobile de PSA devant la France, les ventes de voitures particulières dans l'Empire du Milieu ayant progressé de 31% à 142.000 unités quand elles chutaient de 19% dans l'Hexagone à 124.370 véhicules, selon les chiffres dévoilés par Les Echos.

Rentabilité élevée

PSA, qui perd de l'argent en Europe, son principal marché, connaît en revanche un taux de rentabilité élevé en Chine, de l'ordre de 7% au premier trimestre, a souligné Grégoire Olivier.

Le groupe y est présent via deux coentreprises avec des chinois, DPCA avec Dongfeng et Capsa avec Changan. La première va de nouveau verser un dividende cette année à PSA, d'environ 100 millions d'euros, a-t-il fait savoir.

Grégoire Olivier, qui siège au directoire, a confirmé l'objectif d'atteindre 5% de part de marché avec DPCA en 2015, se disant même "très confiant".

Atteindre 8% de parts de marché

A plus longue échéance, 2020, le constructeur français visait 8%. Ceci comprenait 3% pour sa deuxième coentreprise, Capsa, qui commence à produire localement des modèles de la ligne DS et qui devait aussi avoir une marque propre chinoise conformément aux desiderata du gouvernement chinois.

Mais ce schéma a changé, a expliqué Grégoire Olivier. "Nous avons négocié chez DPCA et chez Capsa" pour éviter de lancer de telles marques et de devoir mettre sur pied des réseaux de vente dédiés, ce qui coûte cher.

"DPCA va développer et fabriquer deux modèles qui seront vendus à Dongfeng" que ce dernier écoulera dans son réseau sous sa marque locale et Capsa assemblera une petite voiture électrique avec une technologie apportée par Changan, a-t-il détaillé.

Un hybride essence pour la Chine ?

Le gouvernement chinois demande en effet aux constructeurs de produire des véhicules dits "propres" pour faire face aux problèmes de pollution atmosphérique. PSA réfléchit d'ailleurs à "un hybride essence" pour la Chine et prendra une décision au 2e semestre, selon Grégoire Olivier.

Le constructeur français se lance sur le segment "premium" en Chine avec sa gamme DS, vendue dans un réseau de concessions propres et sans le logo Citroën. Il importe actuellement les DS3, DS4 et DS5 de France. "On lancera vers octobre la DS produite localement", a rappelé le directeur général de la marque DS en Chine, Arnaud Ribault.

Viendront ensuite une voiture de taille moyenne avec un coffre apparent (dite "tricorps) et un SUV, puis en 2015 un modèle avec un coffre à hayon (dit "bicorps") et une grande berline.

PSA espère vendre 200.000 DS en Chine en 2015, ce qui ferait de ce pays un des principaux débouchés pour cette gamme.

GM mise aussi sur la Chine

Le constructeur français n'est d'ailleurs pas le seul à miser sur le marché chinois.Ce dernier, déjà le premier du monde, devrait peser entre 30 et 35 millions de véhicules par an en 2022, a ainsi estimé le président pour la Chine du groupe américain General Motors, Bob Socia. 

Pour profiter de cette croissance, le groupe GM, qui compte sept marques, va introduire cette année en Chine 17 modèles nouveaux ou nouvelles versions de modèles déjà existants, a-t-il indiqué.

6% cette année pour dépasser les 550.000 unités écoulées.

Source Challenges.fr AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires