Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 02:43

Industrie : L’Algérie importe du fer pour une valeur de 9 milliards de dollars/an

fer-importe.jpg

La facture d’importation annuelle du fer et dérivés en Algérie s’élève à 9 milliards de dollars, a annoncé hier soir à Sidi Bel-Abbès, le ministre de l’Industrie, de la Petite et Moyenne entreprise et de la Promotion de l’investissement, Mohamed Benmeradi.

Présidant une rencontre avec des opérateurs économiques de la région, le ministre a estimé que cette facture est " lourde " et reflète le déficit en matière de couverture des besoins nationaux en ces produits. Il a ajouté dans le même contexte que ces importations couvrent un taux de 80% des besoins nationaux, notamment en cette conjoncture marquée par un dynamisme dans divers secteurs comme ceux de la construction, des travaux ferroviaires et autres.

M. Benmeradi a indiqué que l’objectif est de réduire cette facture et d’assurer à moyen terme la satisfaction des besoins nationaux et ce, grâce à la réalisation prochaine d’une aciérie à Bethioua (Oran) et à Jijel.

D’autre part, il a évoqué la situation des entreprises industrielles publiques,exploitées actuellement à 50% seulement de leurs capacités de production, en notant que les investissements concrétisés par les entreprises privées sont encourageants même si, a-t-il dit, elles ne sont pas présentes dans les grands secteurs industriels.

M. Benmeradi a noté que les investissements étrangers ne sont pas à la hauteur des attentes, précisant qu’ils se sont limités aux seules activités commerciales.

Vers un guichet unique décentralisé

Le montant des investissements étrangers directs concrétisés en Algérie durant ces 6 dernières années a dépassé le seuil des 18 milliards d’Euros, avait révélé le même jour à Boumerdes le directeur général de l’Agence nationale pour le développement de l’investissement (ANDI).

"Ces investissements ont englobé divers domaines hors hydrocarbures, dont le tourisme, l’industrie, la santé et le logement ", a précisé Mansouri Abdelkrim en marge d’une journée d’information régionale sur  " l’animation des guichets uniques décentralisés ". Ces capitaux investis en Algérie sont le fait d’opérateurs européens et moyen orientaux, et à un degré moindre d’opérateurs locaux, a-t-il encore ajouté.

" Un taux de 30 % des investissements rendu public en 2010 et estimé à deux (02) milliards de dollars, a été concrétisé dans les wilayas du Centre du pays ", a par ailleurs indiqué M Mansouri, en citant Alger comme la première wilaya destinatrice de ces investissements suivie de Tizi-Ouzou, Blida, et Bouira, alors que la wilaya de Boumerdès occupe la 7eme place en la matière, a-t-il précisé.

Par ailleurs, ce responsable a fait cas de l’élaboration en cours d’un " fichier exhaustif pour déterminer le rôle des guichets uniques ouverts, à ce jour, à travers le pays, ainsi que leur impact sur l’état de l’Investissement à l’échelle nationale ".

Il ajouté que l’opération de couverture de la totalité des wilayas avec un guichet unique décentralisé sera bientôt parachevée par la dotation des wilayas de Ghardaïa et Tissemsilt, qui sont les seules à en être dépourvues actuellement ".

Source Algérie Plus

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires