Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 11:52

Un Algérien de 37 ans, soupçonné de recruter des Français pour mener le djihad en Syrie, a été expulsé ce jeudi 1er mai au matin, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

Camp d'entraibement djihadiste pres d Alep

 

C'est la première expulsion dans le cadre du récent plan gouvernemental destiné à lutter contre les filières djihadistes.

Ce résident régulier en France a été interpellé en Turquie dans un bus convoyant un groupe vers la Syrie, avant d'être remis aux autorités françaises, qui ont immédiatement procédé à son expulsion.

Il est lié à des "membres de la mouvance islamiste radicale qui ont été impliqués dans le recrutement d'individus pour intégrer des filières djihadistes à destination de l'Afghanistan et de la Syrie", a affirmé l'Intérieur dans un communiqué.

Il vivait chez ses parents à Albertville 

L'homme connaissait deux hommes, habitant comme lui en Savoie, qui avaient été condamnées en février 2011 à trois ans de prison pour avoir organisé l'envoi de djihadistes en Afghanistan, a détaillé une source proche du dossier.

L'homme était arrivé en France à l'âge de deux ans et vivait chez ses parents à Albertville (Savoie), selon cette source.

"Il a été interpellé mi-mars, alors qu'il tentait d'entrer illégalement en Syrie dans un [car] convoyant des djihadistes pour se rendre dans la région d'Alep. Cinq de ses proches, des hommes originaires d'Albertville (Savoie) comme lui, ont été arrêtés et expulsés eux dans la foulée vers la France", a expliqué une source proche de l'enquête.

L'Algérien a été renvoyé par les autorités turques mercredi soir à Lyon et expulsé immédiatement jeudi matin vers son pays natal, a ajouté cette source.

Il voulait rejoindre "L'État islamique en Irak et au Levant"

Cet homme avait quitté la France en février pour se rendre en Turquie, porte d'entrée habituelle des Européens voulant aller faire la guerre en Syrie. "Le départ de cet homme, repéré par les services de renseignement français, coïncidait avec le signalement auprès des policiers et de gendarmes de plusieurs familles résidant en Savoie et notamment à Albertville, signalant le départ de proches vers la Syrie", a ajouté une source proche du dossier.

Selon un de ses proches qui se présente commme un cousin à Albertville, "il était 'normal'. Il était en formation maçonnerie" quand il le croisait il y a "trois-quatre mois" en ville.

"J'ai été étonné de le savoir parti pour la Syrie et depuis je n'ai plus eu de nouvelles de lui", a-t-il encore indiqué en précisant que son cousin avait une épouse et une petite fille en Algérie.

Les six Savoyards entendaient rejoindre l'un des groupes djihadistes les plus radicaux, appelé "L'État islamique en Irak et au Levant", a ajouté cette source.

285 djihadistes Français en Syrie

L'expulsion immédiate de ressortissant étrangers impliqués dans les filières djihadistes, est l'une des mesures du plan anti-djihad présenté la semaine dernière en Conseil des ministres par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Cette expulsion "souligne la pertinence et l'efficacité des mesures décidées par le gouvernement", qui "seront appliquées avec une totale fermeté", ajoute le communiqué.

Actuellement, 285 Français sont engagés sur les théâtres d'opérations en Syrie, 120 sont en transit vers la Syrie et 25 ont été tués lors des combats.

Source Le Nouvel Observateur

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires