Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 06:59

Rapport américain 2010 sur les libertés religieuses : L’Algérie, terre de tolérance

liberte du culte

 

Le département d’Etat américain a, dans son dernier rapport annuel sur la pratique des libertés religieuses, considéré que la situation en Algérie s’était améliorée  en 2010 et que «des changements positifs avaient été enregistrés dans le traitement des minorités religieuses».

Le rapport qui a passé en revue tous les pays a été présenté mercredi à la presse par la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Il note la liberté pour les non-musulmans de pratiquer leur religion dans la mesure où elle est «en harmonie avec l’ordre public, la moralité et le respect des droits et des libertés fondamentales d’autrui», précisant qu’en général, «la société algérienne tolère les étrangers qui pratiquent d’autres religions que l’Islam».

Pour ce qui est des changements positifs constatés, le rapport  souligne le rôle du gouvernement qui accorde une attention accrue aux préoccupations des minorités  dont les groupes chrétiens, et ce dans l’organisation de colloques sur les cultes religieux.

Le document relève la bonne coexistence des groupes religieux

Le département d’Etat américain indique que les ministères algériens des Affaires étrangères et des Affaires religieuses avaient organisé en février dernier à Alger un colloque intitulé «Le culte religieux : un droit garanti par la religion et par la loi», où des représentants des groupes religieux chrétiens et des chefs religieux catholiques et protestants américains et français avaient participé.

Le document qui constate la bonne cœxistence des groupes religieux dans notre pays souligne la fréquentation des offices religieux chrétiens principalement par les membres de la communauté diplomatique et les résidents étrangers venant notamment des pays occidentaux et de l’Afrique subsaharienne.

Autres points importants, les groupes de missionnaires sont autorisés à mener des activités humanitaires à condition qu’ils «ne s’adonnent pas au prosélytisme» alors que la diffusion des services religieux sur les chaînes de radio  et la vente en toute liberté des textes religieux non islamiques tel la Bible et les cassettes vidéo sont assurées. 
De leur côté, les dignitaires chrétiens en Algérie, reconnaît le rapport, ont «de meilleures relations avec le gouvernement », ajoutant que plusieurs dirigeants des églises en Algérie reconnaissent avoir reçu l’aide du ministère algérien des Affaires religieuses pour les procédures de demandes d’enregistrement des groupes religieux non-musulmans en vertu des lois en vigueur.

12 demandes d’accréditation de groupes de différentes confessions enregistrées

A ce titre, la commission algérienne des services religieux non-musulmans, qui est l’entité gouvernementale chargée de réglementer le processus d’inscription de cette catégorie de groupes, a reçu douze (12) demandes d’accréditation de groupes de différentes confessions protestantes.

Enfin, le rapport revient sur la polémique de la conversion en Algérie qui «n’est pas illégale au regard du droit civil» au même titre que l’apostasie qui, elle aussi, «n’est pas une infraction pénale».

Maître Farouk Ksentini : «Les progrès dont parlent les Américains sont une réalité»

Les progrès en matière de respect des pratiques religieuses sont une réalité, selon le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH). Pour Maître Farouk Ksentini, les Américains ont montré à  travers ce nouveau rapport qu’ils ont compris que l’Algérie est «un pays de tolérance» et  dispose d’une «législation claire instituant et respectant toutes les pratiques religieuses». D’ailleurs pour lui, «le peuple algérien lui-même a toujours été tolérant».

La vision américaine, reconnaît encore Me Ksentini, a été lors du  rapport antérieur «obscurcie par des incidents regrettables et maladroits» qui ont eu lieu. Ce n’est que justice que le département d’Etat américain revienne aujourd’hui à une meilleure appréhension de la réalité des libertés religieuses qui peuvent être «non seulement pratiquées sans entrave dans notre pays mais encore prospérer», assure-t-il. Me Ksentini conclut que le rapport américain qui parle de «progrès» ne fait que constater une réalité perceptible de tolérance de tous les jours. Le rapport US intervenait, nonobstant le déroulement du procès des non-jeûneurs qui s’est soldé par une relaxe alors qu’il pouvait être appréhendé comme un exemple de la tendance au non-respect des autres pratiques religieuses en Algérie tel que rapporté par l’opinion publique.

Source Horizons Kaddour D.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires