Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 07:41

Libye - Les pays arabes se réunissent demain au Caire

contestation dans le monde arabe

 

Alors que Paris a reconnu hier l’opposition libyenne et propose aujourd’hui des frappes aériennes sur le pays, Berlin et Moscou ont pris des sanctions à l’encontre d’El Gueddafi. Les ministres arabes des Affaires étrangères se rencontreront quant à eux demain au Caire pour discuter de la médiation algérienne.

Premier Etat européen à reconnaître le Conseil national de transition (CNT) et à recevoir officiellement des représentants de l’opposition libyenne, la France devrait envoyer un ambassadeur à Benghazi puis à Tripoli. C’est ce qu’a annoncé, hier, Ali Essaoui, représentant du CNT, information confirmée par l’Elysée. La France proposera même aujourd’hui à l’Union européenne des frappes aériennes ciblées ainsi que le brouillage des systèmes de transmission du commandement du colonel El Gueddafi. La Libye, pour sa part, a annoncé qu’elle envisageait de rompre ses relations avec la France «en raison des informations qui circulent sur la dangereuse ingérence (de Paris) dans les affaires libyennes», a indiqué l’agence officielle Jana, citant un responsable du ministère des Affaires étrangères.

Cette même agence a annoncé avoir «appris qu’un grave secret va entraîner la chute de Sarkozy, voire son jugement en lien avec le financement de sa campagne électorale». L’UE et l’OTAN débattent encore aujourd’hui des moyens de mettre fin à la crise libyenne, sans exclure les moyens militaires. L’OTAN s’est d’ailleurs dit prête à intervenir «en tant qu’alliance militaire», a déclaré, hier, le secrétaire général de l’Alliance Atlantique, Ander Fogh Rasmussen. Des sanctions ont d’ores et déjà été adoptées, hier, à l’encontre du régime de Mouammar El Gueddafi, visant «cinq entités financières-clés», dont la Banque centrale et un fonds souverain, la Libyan Investment Authority (LIA).

L’Algérie médiatrice ?

Dans la lignée de ces sanctions, le président Dmitri Medvedev a signé un décret interdisant l’exportation, la vente et la livraison à la Libye d’armes et de leurs munitions ou pièces de rechange. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a cependant ,réitéré l’hostilité de Moscou à toute ingérence étrangère en Libye. De son côté, Berlin a gelé les comptes de la Libye, notamment ceux de la Banque centrale, détenus dans les banques allemandes. Ces mesures «sont une réaction claire à l’évolution de la situation», a déclaré le ministère.

«La Libye a sollicité une médiation de l’Algérie auprès du Conseil de sécurité de l’ONU afin d’arriver à lever les sanctions», a annoncé Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères, dans un entretien accordé hier au quotidien arabophone El Khabar. Le ministre a annoncé avoir répondu à cette requête en précisant qu’il était «préférable» de traiter le sujet dans «le cadre de la Ligue arabe». Une réunion extraordinaire des ministres arabes des Affaires étrangères se tiendra demain au Caire afin de trouver une issue à la crise libyenne. L’hypothèse de l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne en Libye, afin de protéger les civils, ne sera pas écartée.

Pendant ce temps, en Libye…

Alors que les combats entre le régime et les insurgés se concentrent autour de la ville pétrolière stratégique de Ras Lanouf où des raids aériens ont touché, pour la première fois, des installations pétrolières. Des tirs d’obus ont retenti à proximité de la zone résidentielle.

La ville de Zaouia (40 km à l’ouest de Tripoli) était, quant à elle, hier sous le contrôle des forces fidèles au colonel El Gueddafi, après plusieurs jours de violents affrontements avec les insurgés. C’est le bastion des insurgés le plus proche de la capitale qui se voit maîtrisé par les forces pro-Gueddafi.

Quant aux journalistes de la BBC, arrêtés lundi à un check-point à 10 km au sud de Zaouia,  le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Navi Pillay, a indiqué, hier, que les violences subies par ces journalistes «pourraient constituer» des actes de torture.

Source El Watan Nesrine Sellal

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires