Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 06:02

Sud algérien - Tourisme saharien
La saison a déjà commence

 

La saison touristique dans le grand sud a déjà débuté, et ce, avant même son ouverture officielle. La perle du Tassili N’Ajjer, Djanet, Tamanrasset, Timimoun commencent déjà à recevoir des touristes, notamment de l’étranger, séduits par les massifs majestueux, jouxtant d’immenses dunes toutes proches du plus grand musée du monde à ciel ouvert.
«Les touristes étrangers commencent déjà à investir les espaces de la région», affirme  le responsable de la communication de l’agence Mouflon Tourisme de Tamanrasset contacté par téléphone. Selon lui, «plus de 2 000 touristes sont déjà pris en charge par notre agence». Ce tour opérator qui a pour vocation de faire découvrir le désert algérien et le Tassili n’Ajjer en particulier, organise des randonnées chamelières dans des circuits bien déterminés.
Du côté de Béchar, l’agence de voyage «Lotfi Tour» a affirmé que depuis le 1er octobre, elle a enregistré plus de 3 000 touristes venus de 13 pays différents. «Les Français et les Allemands ont pris la tête du classement», précise son responsable qui signale que c’est au cour du réveillon que le nombre des touristes atteint le pic. 
En attendant, les professionnels du tourisme sahraoui commencent à monter des hôtels sahariens ambulants. Ils comptent pour cela sur les nomades, véritables guides pour touristes. «Nous voulons que ces nomades restent dans leurs localités car c’est eux qui connaissent mieux que n’importe qui la région du sud», espère le responsable de Mouflon Tourisme. En outre, le secteur fait travailler des chameliers, des guides et développe l’artisanat. De ce point de vue, la base du tourisme au Sahara c’est le transport aérien. Alors les professionnels du tourisme souhaiteraient aussi que l’octroi de visas soit facilité pour les étrangers. Sinon, pour développer l’activité touristique, «la volonté existe, les hommes sont prêts et disponibles», affirme le responsable de «Lotfi Tour». Pour ce faire, les agences de voyages attendent «une aide de l’Etat», ajoute le représentant de l’agence Mouflon Tourisme.
Et pour promouvoir la destination Algérie, plusieurs actions ont été entreprises. L’Office national du tourisme (ONT) a pris part à beaucoup de manifestations et Salons internationaux du tourisme. Le dernier en date celui de Paris du 22 au 25 septembre.  De son côté, le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme a énuméré récemment neuf mesures promulguées par la loi de finances complémentaire 2009 qui ont trait essentiellement à l’octroi au tourisme d’un certain nombre d’avantages en matière de foncier, de soutien à la modernisation et la «mise à niveau» des infrastructures touristiques et à la réduction des prix des prestations (hébergement, restauration, voyages et transport). Dans ce cadre, il a décidé la réduction de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 17 à 7% sur les prestations liées aux activités touristiques, hôtelières, thermales, de restauration touristique classée, de voyages et de location de véhicules de transport touristique.
Source El Watan Liès Sahar
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires