Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 00:38

Santé - 13 tisanes antifatigue

 

Riches en vitamine C, en caféine, en magnésium, en fer… certaines plantes sont reconnues pour lutter contre la fatigue et la baisse de tonus ! Treize tisanes ultra tonifiantes !
1. Tisane d’orange
D’où viennent les vertus antifatigue de l’orange ? "Elle contient 53mg de vitamine C pour 100g. Une seule orange permet ainsi de couvrir pratiquement l’apport quotidien recommandé", explique le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe.
Quand la prendre ? En cas de fatigue physique.
Préparation : Verser dans une tasse le jus d’une orange + une cuillère à café de miel. Remplir ensuite la tasse d’eau bouillante, mélanger.
Posologie : Boire bien chaud avant de se coucher, jusqu’à ce que la sensation de fatigue physique disparaisse.
Précaution : Aucune contre-indication aux doses recommandées.
Autres bienfaits de la tisane d’orange : contre les infections hivernales (grippe, rhume…).
2. Tisane d’ortie
D’où viennent les vertus antifatigue de l’ortie ? Ses feuilles renferment des minéraux (calcium, fer), des acides caféiques et des vitamines.
Quand la prendre ? En cas de fatigue intellectuelle et physique. Préparation : Laisser bouillir une cuillère à soupe de plante dans une tasse d’eau bouillante pendant 5 minutes. Infuser hors du feu pendant 10 minutes. Filtrer.
Posologie : 3 tasses par jour pendant 60 jours à la fin de l’automne ou début de l’hiver, et pendant 30 jours au printemps.
Précaution : Les feuilles peuvent provoquer des réactions allergiques en cas d’usage prolongé. Respectez la posologie.
Autres bienfaits de la tisane d’ortie : Contre les sinusites, otites, toux, rhume, grippe, gastro-entérite.
3. Tisane de romarin
D’où viennent les vertus antifatigue du romarin ? "La sommité fleurie et les feuilles tonifient grâce à leur teneur en huile essentielle", selon le Dr Franck Gigon, médecin phytothérapeute.
Quand la prendre ? En cas de grande fatigue.
Préparation : Plonger 30 g de sommités fleuries dans 1 litre d’eau frémissante pendant 5 minutes. Infuser 15 minutes. Filtrer.
Posologie : 1 tasse matin, midi et soir avant les repas, pendant 1 mois. Renouveler si besoin 20 jours par mois pendant 3 mois.
Précaution : Le romarin est déconseillé aux personnes ayant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions, aux femmes enceintes et aux enfants.
Autres bienfaits : Drainant, contre les troubles digestifs.
4. Tisane de ginseng
D’où viennent les vertus antifatigue du ginseng ? Sa racine renferme 3 à 8 % de ginsénosides, substances reconnues tonifiantes. Il contient aussi vitamines et minéraux.
Quand la prendre ? Fatigue passagère ou convalescence.
Préparation : Infuser 3 g de racine finement coupée dans 50cl d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Filtrer.
Posologie : 1 tasse le matin. Curatif : 15 jours maximum. Préventif : 15 jours par mois pendant 2 mois.
Précaution : En usage prolongé, le ginseng peut causer excitabilité et/ou tachycardie. Il est contre-indiqué aux femmes enceintes, enfants de moins de 16 ans, en cas d’obésité, d’insomnie, d’hypertension ou d’antécédents de cancers du sein.
Autres bienfaits : antistress.
5. Tisane d’avoine
’où viennent les vertus anti fatigue de l’avoine : Elle contient de la vitamine E, des protéines et des minéraux qui tonifient l’organisme.
Quand la prendre ? En cas de fatigue physique ou mentale passagère.
Préparation : Infuser une cuillère à soupe d’avoine séchée dans un demi-litre d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Filtrer.
Posologie : Une tasse par jour pendant 1 mois.
Précaution : Aucune toxicité particulière ni aucun effet indésirable n’ont été signalées à ce jour, à condition de bien respecter les doses recommandées.
Autre bienfait de la tisane d’avoine : Antistress.
6. Thé vert à la menthe
D’où viennent ses vertus antifatigue ? Ses feuilles contiennent de la caféine, stimulante, et des vitamines A, C et E.
Quand le prendre ? En cas de fatigue passagère.
Préparation : Infuser 1 c. à café de feuilles séchées de thé vert dans une tasse d’eau bouillante, 5 min. Filtrer. "Ajouter de la menthe augmente les capacités toniques", précise le Dr Franck Gigon, phytothérapeute.
Posologie : 2 à 3 tasses par jour, avant 17h. Faire une cure d’un mois, à renouveler si besoin 20 jours par mois, pendant 3 mois.
Précaution : Limiter la consommation chez les femmes enceintes et les enfants (insomnie...). En cas d’anémie, ne pas dépasser 4 tasses par jour.
Autres bienfaits : Anti-âge, drainant et bon pour la digestion.
7. Tisane de cannelle
D’où viennent ses vertus antifatigue ? "C’est prouvé, la cannelle, c’est-à-dire l’écorce du cannelier, agit comme stimulant", explique le Dr Bérengère Arnal-Schnebelen, spécialiste de la phytothérapie.
Quand la prendre ? En cas de fatigue légère.
Préparation : 2 cuillères à café rases d’écorces de cannelle concassées pour 15cl d’eau froide. Porter à ébullition douce, à couvert, couper le feu. Infuser 15 minutes. Filtrer.
Posologie : 4 tasses par jour (chaudes ou froides) à 8h, 11h, 14h et 17h jusqu’à ce que la sensation de fatigue disparaisse.
Précaution : Pas de contre-indication connue aux doses recommandées.
Autres bienfait.
8. Tisane d’éleuthérocoque
D’où viennent ses vertus antifatigue ? Sa racine renferme des composés qui stimulent le système nerveux central et aident à lutter contre la fatigue.
Quand la prendre ? En cas de fatigue physique et intellectuelle.
Préparation : 4 cuillères à soupe rase dans un litre d’eau froide. Porter à ébullition douce à couvert, puis couper le feu et laisser infuser pendant 15 minutes. Laisser macérer 12h. Filtrer.
Posologie : 1 tasse le matin, en fin de matinée et en milieu d’après-midi, jusqu’à ce que la sensation de fatigue disparaisse.
Précaution : L’éleuthérocoque est déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement, chez l’enfant avant la puberté, en cas d’hypertension, de traitement anticoagulant et de cancer du sein.
Autres bienfaits : Bon pour la mémoire, antistress. s : Contre troubles digestifs et manque d’appétit.
9. Tisane de cassis
D’où viennent les vertus anti fatigue du cassis ? "L’action tonique et défatigante du cassis s’explique par sa teneur en vitamine C et en antioxydants", explique le Dr Franck Gigon, médecin phytothérapeute (Les meilleures cure détox par les plantes).
Quand la prendre ? En cas de fatigue passagère.
Préparation : Laisser infuser 5 cuillères à café de feuilles fraîches dans 50cl d’eau bouillante pendant 15 minutes. Filtrer.
Posologie : Boire 1 tasse matin, midi et soir pendant 1 mois. Renouveler si besoin 20 jours par mois pendant 3 mois.
Précaution : Eviter les extraits à base de feuilles si vous souffrez d’insuffisance cardiaque et/ou rénale (risque de toxicité).
Autre bienfait de la tisane de cassis : Drainant.
10. Tisane d’églantier
D’où viennent ses vertus anti fatigue ? Ses fruits (appelés "cynorrhodon") sont riches en vitamine C (100 g en apportent autant qu’un kilo de citrons !), A, B1, B2, PP et K.
Quand la prendre ? En cas de fatigue générale.
Préparation : Mettre 30 à 50 g d’écorce de cynorrhodon finement coupée dans un litre d’eau. Porter à ébullition 5 minutes, couper le feu et infuser 10 minutes. Filtrer.
Posologie : 2 à 3 tasses par jour au moment des repas, avant 18h. Curatif : 5 à 10 jours maximum. Préventif : pendant 60 jours (de préférence au début de l’automne).
Précaution : Pas de contre-indication connue aux doses recommandées.
Autres bienfaits : Contre grippe, fièvre et diarrhées.

11. Tisane d’angélique
D’où viennent ses vertus anti fatigue ? "Ce sont les principes actifs de sa racine qui en font un excellent remède contre la fatigue", explique le Dr Jacques Labescat, phytothérapeute.
Quand la prendre ? En cas de fatigue passagère.
Préparation : Infuser 20 g de racine coupée en petits morceaux dans un litre d’eau bouillante pendant 15 minutes. Filtrer.
Posologie : 1 tasse après le déjeuner. En curatif : 5 maximum. En préventif : 15 jours par mois pendant 2 mois, de préférence au début de l’automne.
Précaution : La plante est contre-indiquée pendant la grossesse et doit être utilisée de manière limitée chez les diabétiques (elle favorise l’hypoglycémie).
Autres bienfaits : Contre fièvre, maux de tête, troubles digestifs.
12. Tisane de karkadé
D’où viennent les vertus anti fatigue du karkadé ? Ses fleurs ont une forte teneur en acide ascorbique (la vitamine C !) qui est reconnu pour ses bienfaits tonifiants !
Quand la prendre ? En cas de fatigue passagère
Préparation : 1 cuillère à soupe rase de plante séchée pour un litre d’eau bouillante. Infuser pendant dix minutes et filtrer.
Posologie : 1 à 3 tasses par jour jusqu’à ce que la sensation de fatigue disparaisse.
Précaution : La plante peut, chez certaines personnes, entraîner une hypersensibilité.
Autres bienfaits de la tisane de karkadé : Contre les troubles circulatoires, le manque d’appétit, l’hypertension, les spasmes gastro-intestinaux, la constipation légère.
13. Tisane d’argousier
D’où viennent les vertus antifatigue de l’argousier ? Parce qu’il est naturellement riche en vitamine C. Or, on connaît le rôle de cette dernière dans la lutte contre la fatigue, et même dans la résistance aux infections. L’argousier contient aussi de la vitamine E.
Quand la prendre ? En cas de fatigue passagère.
Préparation : Infuser une cuillère à café de la plante séchée dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Filtrer.
Posologie : Un tasse matin et midi pendant un mois.
Précaution : Eviter la tisane en fin de journée en raison de sa teneur en vitamine C (risque de troubles du sommeil…).
14. Fatigue : les plantes à risques
Certaines plantes conseillées en cas de fatigue peuvent avoir des effets indésirables et être à risque pour la santé (surtout si elles sont prises sur le long terme). C’est le cas notamment de la réglisse, de la sauge, de la luzerne et du ginseng. Comme l’explique le Dr Bérengère Arnal-Schnebelen, spécialiste de la phytothérapie : "La réglisse peut être hypertensive. Quant aux trois autres plantes, elles ont une action ostrogénique." Résultat : en mimant l’action des hormones féminines, elles peuvent perturber le système hormonal.
De plus, les phyto-œstrogènes sont déconseillés aux femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein (risque de récidive). Demandez toujours conseil à un médecin phytothérapeute avant de consommer ses plantes.
15. Où acheter ses plantes ?
Plusieurs options s’offrent à vous pour trouver vos plantes miracles !
- Les pharmacies, parapharmacies et magasins de diététique. Avantage : ces enseignes sont régulièrement contrôlées et les plantes vendues y sont donc (normalement) de bonne qualité.
- Les herboristeries. Même si vous aurez peut-être du mal à en trouver parce qu’elles ont tendance à se raréfier, ces enseignes sont soucieuses de la qualité de leur préparation.
- Enfin, les plantes peuvent être vendues sur les marchés et sur Internet. Mais là, attention ! Peu, voire pas contrôlés, ces lieux de vente n’apportent aucune garantie de qualité.
A savoir : Pour être sûr(e) d’acheter la bonne plante, vérifier.
16. Comment réussir sa tisane !
Maintenant que vous avez trouvé votre plante anti fatigue, il est important de bien la préparer pour en tirer le bienfait escompté ! En clair, pour réussir votre tisane, veillez à infuser vos plantes à la bonne température. L’idéal est une eau (de source ou filtrée) frémissante à peine à 100°C (la concentration des constituants augmente d’environ 50% entre une infusion froide et une infusion chaude). Ensuite, respectez le temps d’infusion pour que le tissu végétal libère la quantité idéale de principes actifs, remuez pour que l’eau imbibe mieux la plante et préparez la tisane juste avant de la consommer. Enfin, respectez à la lettre le dosage. "10g de feuille de chêne par litre donnent une préparation diurétique. A 25g par litre, cela a un effet laxatif", prévient le Dr Paul Goetz, médecin phytothérapeute (Les meilleures tisanes santé).  Son nom scientifique latin sur la boîte (ex : aloe vera pour l’aloès).
Source Medisite
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires