Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 06:55

Sud algérien - Béchar - L'ancienne palmeraie sera réhabilitée
palmeraie-bechar.jpg

La réhabilitation de la vieille palmeraie de la ville de Béchar, dans l'extrême Sud-Ouest, débutera au début de l'année 2010, selon les services de l’APC.
Le projet vise à restaurer cette palmeraie qui longe sur 17 km les berges de l'oued Béchar, et porte sur la plantation de milliers de nouveaux arbres, la réalisation d’un réseau d’éclairage public, en plus du forage d’un puits pour les besoins de l’irrigation, a-t-on précisé au bureau des espaces verts et de l’environnement de la commune. L'objectif de l'opération est d'offrir aux habitants de Béchar une aire de repos et de loisirs et aussi de contribuer à l’embellissement de la cité, explique Mohamed M'rah, responsable du bureau communal.
Pour l’année 2010, un financement de 6 millions de dinars sera injecté pour la poursuite des efforts de maintenance et d'entretien des espaces verts, ainsi qu’à l’acquisition d’arbres d'essences diverses pour la poursuite du programme de plantation à travers les 35 quartiers et cités d’habitation de la ville afin de rendre le climat plus doux, surtout en été, a-t-il souligné.
Le bureau des espaces verts et de l’environnement de la commune a procédé ces deux dernières années à la concrétisation de plusieurs projets et opérations de gestion, de maintenance et d'entretien des espaces publics, a affirmé son responsable. Une enveloppe de 12 millions de dinars a été dégagée pour la concrétisation de trois opérations allant dans le sens de l’amélioration du cadre de vie à l’intérieur du tissu urbain de la ville de Béchar.
Il s’agit de la poursuite des travaux d’entretien d’une dizaine d’espaces verts recensés à travers des quartiers et cités de la ville, de l’aménagement de nouveaux sites dans le même genre et de l’acquisition de plus de 3 000 arbres. En outre, un montant de 17 millions de dinars a été consacré à la réalisation d’un système d’irrigation de l’ensemble des espaces verts et à l’alimentation courante des jets d’eaux, poursuit M. Mrah. Pour les projets en cours, trois jets d’eau sont à l'étude, ainsi que le lancement imminent des travaux de réalisation d’un mur de protection contre les crues de l’oued Béchar du jardin public de la ville qui s’étend sur 1 hectare et l’aménagement de ses espaces verts.
Ces deux dernières opérations ont bénéficié d’une enveloppe de 30 millions de dinars au titre de la rénovation et de la protection de ce site naturel centenaire, a-t-il ajouté. Le bureau des espaces verts et de l’environnement de la commune de Béchar comprend outre un technicien des réseaux, une douzaine de jardiniers qualifiés et autres agents spécialisés dotés d'équipements et d'outils adéquats.
Il compte beaucoup sur l’aide et la contribution des autres instances concernées par la gestion et la maintenance des équipements publics urbains, notamment les directions des travaux publics, du logement et des équipements publics et de l’environnement, pour soutenir ses efforts à travers leurs différents programmes et projets de développement urbain, conclut M. M’rah.
Source Info soir R.L. / APS
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

BaBe 28/01/2010 14:11



Bonjour ami blogueur,
En parcourant votre blog, je me suis arrêtée avec nostalgie sous cet article qui parle de la réhabilitation de la palmeraie de Béchar que j'ai bien connue. Béchar s'appelant alors Colomb-Béchar.
J'y suis allée à l'école, et cette palmeraie !!! Les souvenirs me "sautent" au visage avec leur lot de bonheurs, de joies et de tout ce qui a éclairé mon enfance. Merci pour ce moment
émouvant.

A bientôt



Le Pèlerin 29/01/2010 08:38



Bonjour BabeJe suis heureux que cet article vous ait
pluJe ne connais malheureusement
pas Colomb-Béchar .Mais il y a nombre de villes que je me suis promis de visiter et Béchar en fait partie…Lorsque je m’y rendrai, je ferai un long article sur le sujet en souvenir de votre
commentaireJ’ai de nombreuses
requêtes de ce genre, formelles ou informelles je ne les oublie pas
Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes blogs


AA bientôt put être...
Cordialement,Le Pèlerin