Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 06:54

CHAN 2011. Algérie - Libye aujourd’hui (16 h) à Koléa - Faire le plein avant le match retour
les verts entrainementA l'entrainement

La sélection algérienne A’ de football affrontera, cet après-midi (16 heures) au stade de Koléa, la Libye dans le cadre du match aller des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2011.
Les Verts sont tenus de réaliser un résultat sécurisant qui préserverait leurs chances de qualification à la phase finale du CHAN programmée l’année prochaine au Soudan. Rappelons que l’Algérie n’avait pas participé à la première édition du CHAN en 2009 en Côte d’Ivoire après son élimination par les Lions de l’Atlas marocain. Les Verts veulent éviter ce scénario et s’inscrire ainsi dans la même dynamique de victoires du football algérien. La mission ne sera pas facile, mais les hommes de Abdelhak Benchikha ont le potentiel de passer avec succès l’écueil libyen. Et cela passe inéluctablement par une victoire aujourd’hui, avec une différence de buts confortable pour appréhender en toute sérénité la manche retour, le 17 novembre prochain, au stade du 11 Juin de Tripoli. En homme averti, le sélectionneur Abdelhak Benchikha reconnaît la difficulté de la mission : « L’équipe libyenne est redoutable. Notre tâche sera difficile. La Libye est un adversaire d’un autre calibre, cela n’a rien à voir avec le Liechtenstein.
Nous devons prendre les choses très au sérieux. Une victoire s’arrache sur le terrain. Les joueurs le savent et sont animés d’une forte volonté de gagner à Koléa», dira l’ancien coach du Club Africain (Tunisie), avant de préciser: « C’est une belle occasion pour les joueurs de prouver de quoi ils sont capables. » Même son de cloche chez les joueurs. Le milieu de terrain, Hocine Metref, et le défenseur axial, Adel Maïza, traduisent parfaitement la volonté de leurs coéquipiers de se transcender. Selon Metref, « Tous les joueurs sont motivés et bien armés pour cette rencontre. Nous sommes décidés à faire un grand match pour prouver que nous méritons bien la confiance placée en nous. » Maïza lui emboîtera le pas en estimant que : « Nous voulons montrer que les locaux sont à la hauteur du prestige du football algérien. Nous allons le montrer sur le terrain. » L’absence de Youcef Saïbi et Ahmed Gasmi (blessés) ne devrait pas altérer la détermination des Verts qui, soutenus par leurs supporters, sauront relever le défi.
Source El Watan: K.Y.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires