Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 23:07

«Les Français, l'amour et le sexe», mardi à 20H50 sur M6

amour-senior.jpg

 

La série documentaire «Les Français, l'amour et le sexe» qui reprend ce mardi sur M6 interroge des couples de tous âges...

Marcel a 78 ans. Sa femme Jeanne, de trois ans plus jeune, est morte il y a peu de temps. Mais pas avant d’avoir eu le temps d’être interviewée avec lui par M6 pour le documentaire «Les Français, l’amour et le sexe». «Jeanne et moi avons participé à ce documentaire pour démontrer qu’il n’y a pas d’âge pour avoir une sexualité épanouie», a confié Marcel au Parisien. «Ce sujet reste tabou pour beaucoup de personnes âgées».

«Si l’on en juge par la fréquence à laquelle on parle de la sexualité des personnes âgées par rapport à la sexualité de toute autre personne, il est évident qu’il y a un tabou», confirme Jérôme Pelissier, écrivain et chercheur en psycho-gérontologie, et auteur de Humanitude: Comprendre la vieillesse, prendre soin des Hommes vieux. De fait, en 2007, une grande enquête menée sur la sexualité des  Français arrêtait par exemple ses sondages à 69 ans.

Rainer Hornung, professeur de psychologie sociale et sanitaire à l’Institut de psychologie de l’Université de Zurich, auteur du documentaire «Vieillir et jouir sans rougir» en 2006, expliquait à l’époque que «la sexualité de personnes d’âge mûr et avancé, après avoir connu une longue phase de tabouisation, n’est que très récemment devenue un sujet de société, et de ce fait un objet de recherche. Des thématiques telles que le changement de normes et de comportements sexuels ont été généralement explorées dans les populations jeunes. Par ailleurs, la recherche sexologique est dominée par des problématiques d’ordre clinique (exemples: absence de libido, troubles sexuels, violence sexuelle).
«Vieux pervers, vieux cochon» 

«Nous sommes sur des représentations choquantes, juge Jérôme Pelissier. Une personne âgée qui a une sexualité est tout de suite un vieux lubrique, un vieux cochon, un vieux pervers. Le fait que ces mots péjoratifs soient associés au mot vieux dans des expressions n’est pas anodin». Cela atteste d’une répulsion des plus jeunes face à la sexualité des plus vieux. «Evoquer la sexualité de personnes plus âgées sous-entend inconsciemment qu’il pourrait s’agir de nos parents, voire de nos grands-parents, ce qui dérange», estime le spécialiste. Il s’agit aussi d’une difficulté à penser la vieillesse sous un autre mode que celui de la maladie, du déclin, ou bien du vieillard sage au-dessus des réalités sensorielles: «Dans les deux cas, ce sont des représentations de la vieillesse loin de la sexualité».

Une autre difficulté, propre à notre époque, est la vision d’un monde propre et lisse, selon Jérôme Pelissier: «Quand on parle de sexualité, on voit des tout jeunes, tout beaux, tout lisses, tout performants. La maladie et le handicap sont moins présents dans notre réalité d’aujourd’hui qu’il y a 100, 200 ou 300 ans, on voudrait que la sexualité soit parfaite, et consommée par des gens parfaits».  Un monde photoshopé. Pas évident d’y montrer des fesses fripées.

Mais les conséquences sont réelles. «On peut se demander si la gêne par rapport à ce sujet de la sexualité des personnes âgées est susceptible de complexer et de complexifier leur manière de la vivre», voire les conduire à une sorte d’abstinence forcée. «Donc c’est très important qu’il y ait des émissions qui l’abordent, et des individus qui soient prêts à en parler».

Source 20minutes.fr Charlotte Pudlowski

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires