Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 03:57
Blogs et certaine presse parlent d’humiliations, agressions…
Vue-aerienne-de-Tunis.jpg  Une vue de Tunis
Les Tunisiens pensent être victimes de campagnes d’intox qui ne disent pas leur nom.
Considérée comme l’une des destinations la plus prisées par les touristes algériens, la Tunisie serait en passe de devenir une contrée hostile. Des dizaines d’Algériens qui se sont rendus en Tunisie cet été auraient fait l’objet de diverses agressions par de jeunes Tunisiens inconnus. Selon certaines sources ces derniers appartiennent au réseau ou courant «salafiste». «Menacés, brimés et maltraités, plusieurs touristes ont dû écourter leur séjour», a rapporté hier, le quotidien public arabophone An Nasr.
Selon la même source, ces familles algériennes «relatent à leur retour au pays qu’elles ont été humiliées, par des parties proches des salafistes et des jeunes Tunisiens». De plus, témoignent-elles dans ce même quotidien qu’«elles sont même priées de quitter les hôtels où elles étaient descendues par les propriétaires de ces établissements. Ainsi, le pays le plus fréquenté par les Algériens pour passer leurs vacances risquerait de devenir «le moins prisé». Les propriétaires hôteliers n’ont pas hésité à menacer leurs locataires algériens de «jeter leurs effets dans la rue s’ils rechignent à quitter les lieux», indique-t-on encore.
Notons qu’aucune réaction officielle n’est venue clarifier cet état de fait. S’agit-il d’informations infondées ou d’une campagne d’intox? Mais alors pour quel dessein? En tout cas, une chose est sûre, depuis quelque temps, certains blogs et médias parlent d’agressions et humiliations subies par des touristes algériennes en Tunisie. La Tunisie est-elle devenue un pays dangereux à ce point pour les Algériens? A leur retour sur le territoire national, «plusieurs femmes ont indiqué qu’elles avaient fait l’objet d’agressions sexuelles mais ont refusé de porter plainte, craignant la réaction violente de leur époux et de leurs parents», ont indiqué les mêmes source. Le même journal «An Nasr», avait évoqué également «le cas d’une femme originaire de l’Est algérien, qui a été enlevée alors qu’elle était en compagnie de son mari.
La jeune femme a été séquestrée pendant deux jours avant d’être jetée dans la rue». La crainte de l’effet de «contagion de révoltes démocratiques» semble avoir incité les colporteurs de ces rumeurs, selon les observateurs. Pour ces derniers, la campagne de désinformation sur la situation en Tunisie et les vraies-fausses agressions à l’encontre de touristes algériennes participeraient de cette même volonté de noircir davantage l’idée que l’opinion algérienne se fait de la situation dans le pays. L’objectif visé serait disent-ils, de dissuader les Algériens de passer leurs vacances en Tunisie.
Pour rappel, quelques titres de la presse nationale ont rapporté, ces derniers mois, des informations sur des «groupuscules tunisiens» qui auraient malmené, agressé et même séquestré des touristes algériens. Depuis la révolution du Jasmin et la chute du régime Ben Ali, le gouvernement tunisien s’évertue à rétablir la confiance des touristes étrangers. Des familles algériennes établies en Tunisie se sont plaintes auprès des autorités algériennes après qu’elles furent agressées et malmenées par des groupuscules de Tunisiens qui s’attaquent aux Algériens dans les rues tunisiennes au su et au vu de tout le monde. Des touristes algériens font l’objet de racket, agressions, intimidations opérés par des groupes de jeunes Tunisiens, ajoutent ces mêmes sources.
Source L’Expression
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires