Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 09:32

L’Algérie à petits pas

oranges et des clementines

 

La Tunisie et le Maroc ont déjà monté leurs pavillons et participeront en force à la foire internationale pour la commercialisation des produits agroalimentaires de Dallas, aux Etats-Unis. Le ministère du Commerce algérien, qui a arrêté, en juin 2011, son programme officiel de participation aux foires internationales pour l’année 2012, n’accompagnera que partiellement les opérateurs économiques algériens.
Les opérateurs économiques invités, hier, à participer à une journée d’information et de sensibilisation sur la foire pour la commercialisation des produits alimentaires de Dallas, aux Etats-Unis d’Amérique, prévue entre le 30 avril et le 3 mai prochains, ont eu droit à une nouvelle pour le moins inattendue. En effet, après la présentation de ce rendez-vous économique international par le P-dg de l’Agence algérienne de promotion des exportations (Algex), et le président du Conseil d’affaires algéro-américain, une représentante du ministère du Commerce a pris à son tour la parole pour annoncer que le programme des foires internationales auxquelles l’Algérie participera durant l’année 2012 a été arrêté en… juin 2011 ! Ce qui veut dire que la foire internationale pour la commercialisation des produits agroalimentaires de Dallas n’est pas inscrite dans l’agenda officiel de l’Algérie pour l’année 2012 et que surtout les opérateurs algériens qui devront y participer ne seront que partiellement accompagnés par les pouvoirs publics. Le Fonds spécial de promotion des exportations (FSPE) assure ordinairement 80% des frais de transport des échantillons et la location des stands lors des foires internationales. Mais pour ce rendez-vous qui n’est pas inscrit dans le programme du ministère du Commerce pour l’année 2012, seulement 50% des frais seront pris en charge par le FSPE. Chose que les opérateurs économiques adhérents à Algex regrettent infiniment. «Il s’agit d’un important rendez-vous économique hautement bénéfique pour nous, car le marché américain est très demandeur de certains produits typiquement nord-africains. Mais le ministère du Commerce semble ne pas être conscient des véritables enjeux économiques, car il préfère s’inscrire dans des foires sans le moindre intérêt pour l’économie nationale, à l’exemple de la foire de Dakar, du Soudan ou de la Tunisie… Même si certaines clauses de facilitation des échanges commerciaux nous lient avec ces pays, il faut savoir que nos produits ne pénètrent jamais leurs marchés, car ils n’accepteront jamais que nous noierons leur production locale», dira un opérateur interrogé hier sur les lieux. Selon le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Ismael Chikhoune, de toutes les foires du continent américain, celle de Dallas, qui aura lieu entre le 30 avril et le 3 mai 2012, est la plus importante. En plus de la présence des plus grands opérateurs du monde, activant dans le domaine de l’agroalimentaire, des produits paramédicaux, des nouvelles technologies, des accessoires maison et de jardinage, 75% des visiteurs viennent annuellement découvrir les nouveaux produits et 66% d’entre eux sont acheteurs. «Les Américains sont de nature curieux et très attirés par la nouveauté et les produits qu’ils ne consomment pas de coutume. La tomate concentrée, le couscous, la harissa, la semoule, les olives, l’huile d’olive, les dattes et les figues sont très demandés aux États-Unis. Ce sont là des produits que les opérateurs algériens peuvent facilement fournir aux États-Unis. A Washington DC, par exemple, des produits sénégalais sont largement disponibles et très prisés par les citoyens, pourquoi pas les produits algériens ? Des distributeurs américains me contactent souvent pour demander de la datte algérienne, mais malheureusement, les Tunisiens profitent de notre absence sur le marché américain pour se positionner en maître du jeu. La Tunisie et le Maroc ont déjà monté leurs pavillons, et participeront en force à cet événement. Les Tunisiens ont déjà réussi à avoir l’approbation de 28 participants. Espérons que l’Algérie aura également son pavillon», a-t-il conclu.

Source Le Soir d’Algérie Mehdi Mehenni

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires