Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 10:24

EN : le plus dur est à venir !

algerie CAN 2010

 

Abdelhak Benchikha et l’Équipe nationale de football se sont donné de l’air avec la précieuse victoire contre le Maroc. Menacé de limogeage dans le cas d’une défaite, le coach national s’est offert un sursis et surtout du temps pour tenter de  remettre en place son plan visant à remettre les Verts sur les rails, au moment où l’EN sauvegarde ses chances intactes pour la qualification à la CAN 2012.

C’était la principale préoccupation de l’heure et le plus important acquis de la soirée du 27 mars à Annaba.

Désormais, les compteurs sont remis à zéro dans ce groupe D avec quatre équipes coleaders qui totalisent le même nombre de points. L’espoir est donc de nouveau permis. Cependant, avec le plus mauvais goal-average (-1) et surtout un calendrier désavantageux avec deux déplacements de suite au Maroc et en Tanzanie avant d’accueillir la République centrafricaine, il est clair que le plus dur est à venir. Les Algériens sont condamnés à ramener au moins trois points de leurs deux prochains voyages  et vaincre lors du dernier match des éliminatoires pour espérer se qualifier. Il faut savoir, en effet, que les premiers de chaque groupe au nombre de 11 et les trois meilleurs deuxièmes seront qualifiés pour la CAN-2012 organisée conjointement par le Gabon et la Guinée équatoriale.

C'est-à-dire les 11 leaders auxquels il faut ajouter donc les trois deuxièmes et les deux pays organisateurs, à savoir  Gabon et Guinée équatoriale, sachant que la phase finale de la CAN comprend 16 équipes. Du reste, si les éliminatoires devaient s’arrêter là, au terme de la phase aller, les Verts seraient éliminés en raison d’un goal-average défavorable qui les place en queue de classement. L’objectif immédiat est de tout faire pour ne pas permettre au Maroc de reprendre l’avantage lors de la prochaine confrontation face à l’Algérie, le 3 juin à Casablanca, car il faut savoir que les Marocains ont la chance de recevoir deux fois de suite l’Algérie et la Tanzanie. Une victoire contre les Algériens les mettraient du coup carrément sur orbite et il serait presque impossible dès lors à la bande à Benchikha de refaire son retard.

Cependant, outre cette obligation de résultat, Benchikha doit se rendre à l’évidence que sur le plan de l’animation du jeu, il y a tout de même un très gros travail à faire. Même vainqueur et héroïque du Maroc qu’ils ont réussi à museler, les Verts sont toujours dépourvus d’un véritable projet de jeu.

Un déficit organisationnel que Benchikha aura le temps de combler surtout avec cette confiance retrouvée et le retour de certains cadres indispensables à l’équipe, à l’image de Meghni, Ziani, Matmour et autres Bougherra et Halliche.

Source Liberté Samir Lamari

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires