Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 06:38

La presse française décortique l’événement

jean-pierre-elkabach

  Jean-Pierre Elkabach était à Alger

 

La visite du président français, François Hollande, s’est taillé hier la part du lion dans les unes des quotidiens français. Mémoire coloniale, réconciliation, diplomatie et business, autant de thèmes qui ont alimenté les écrits des rédacteurs.
La presse française dans sa diversité et ses différentes tendances est largement revenue dans ses éditions d’hier, sur la visite du président français en Algérie. Les rédacteurs se sont penchés, notamment, sur les volets politique et économique de la visite présidentielle qui suscite moult commentaires et analyses. Pour Libération, quotidien de gauche, le voyage de François Hollande s’inscrit dans une volonté de normaliser les relations et le président, selon le quotidien, tente «de réussir là où ses prédécesseurs ont échoué». Le quotidien rappelle qu’en se rendant en Algérie, le président fait sa deuxième visite d’Etat après celle effectuée en Pologne. «L’Algérie, en cette année du cinquantenaire de l’Indépendance, est une étape à part», commente le rédacteur de Libération qui est aussi revenu sur les principaux sujets délicats qui s’imposeront lors de la visite présidentielle, à savoir la question des visas, l’assassinat des moines de Tibhirine ainsi que la situation au Sahara occidental et au Mali. Le Monde-commente la visite de François Hollande en évoquant «un espoir de tourner la page». Le quotidien relève ainsi le capital de sympathie dont le président français jouit en Algérie «pour relever un triple défi, celui de trouver les mots justes pour panser les plaies du passé, relancer les échanges économiques et adresser un message d’espoir à la jeunesse algérienne». Le Mondene manque pas de rappeler que François Hollande proposera un partenariat «d’égal à égal» avec l’Algérie «pour sortir les deux pays d’une relation embourbée et alambiquée ». Ce journal souligne, par ailleurs, que le président français «n’arrivera pas les mains vides. Des contrats commerciaux ou sectoriels, notamment dans l’agroalimentaire et l’agriculture, sont prévus.» Le Monde, à l’instar des autres titres de la presse française, consacrait ainsi une bonne partie de son édition d’hier à la visite du chef d’Etat français en Algérie. L’Express titre pour sa part «L’Algérie, une passion pour François Hollande ». Selon le rédacteur de l’article, «le président français connaît très bien le pays (…) pour qui l’Algérie est bien plus qu’un sujet de relations internationales. C’est aussi une question de politique intérieure». Pour le quotidien, le président français misera sur la méthode qui l’a fait élire, à savoir l’apaisement. Le Parisien revient aussi sur l’événement en évoquant l’importante délégation d’environ 200 personnes qui accompagne le président français, dont neuf ministres, une douzaine de responsables politiques. Le quotidien reprend aussi longuement les questions de la réconciliation, l’intervention au Mali, la jeunesse et les contrats susceptibles d’être signés entre les deux pays. Le Figaro, lui, axe ses articles sur le «pari algérien de François Hollande», notant que le chef de l’Etat espère enfin renforcer et apaiser les liens entre les deux pays
.        

Source Le soir d’Algérie F.-Zohra B

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires