Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 09:00
L’Algérie, un marché «important» pour le groupe Lafarge
Lafarge-Algerie.jpg 
«L’Algérie est un pays important» pour le groupe Lafarge, leader mondial des matériaux de construction qui entretient avec de «bonnes relations», des relations «normales».
C’est ce que le président-directeur général du groupe international, Bruno Lafont, a assuré hier à Rouiba, lors de l’inauguration d’un laboratoire de développement de la construction, le quatrième au monde, après celui de Lyon (France), Chongqinq (Chine) et Mumbai (Inde) et le premier en Algérie et en Afrique. «Lafarge en Algérie, c’est une entreprise qui avance, qui investit et qui croît», dira Bruno Lafont, en précisant que le groupe a déjà investi 240 millions d’euros durant les six dernières, en termes de capacités de production, et a «l’intention de continuer» sur le long terme.
Un engagement motivé par le poids du marché algérien de la construction, en évolution de 8% depuis 2006 et qui «se porte bien» et où la demande «est bonne», très «croissante», assure-t-on. Voire, Lafarge qui a élargi sa gamme de ciments, bétons et granulats à de nouveaux produits, compte maintenir la cadence. Soit œuvrer encore à satisfaire les besoins en matériaux de construction, induits par la dynamique de développpement infrastructurel, le programme de réalisation de logements et de villes «accueillantes», moins énergivores et davantage accessibles, ainsi que la quête de produits abordables, de qualité, innovants et certifiés. En ce sens, Lafarge a lancé ce laboratoire de développement de la construction, implanté sur près de 3 000 m² et pour lequel un engagement de l’ordre de 220 millions de dinars a été consacré, voulu comme une «plateforme d’échanges, de partage de savoir-faire et de recherche», visant à développer l’écoute et la proximité avec les clients et autres parties prenantes (architectes, prescripteurs, universités, pouvoirs publics...) comme le relève le directeur général de Lafarge Algérie, Luc Callebat.
Ce laboratoire est constitué d’une équipe pluridisciplinaire d’ingénieurs, architectes et techniciens, une trentaine, et aura pour vocation de mettre au point les futurs produits, systèmes et solutions pour l’ensemble des besoins de la construction, et participera à former différents intervenants de la construction à la mise en œuvre de ces nouvelles technologies. Dans ce cadre, Lafarge entend tant renforcer sa collaboration avec l’establishment universitaire algérien que développer la formation technique et applicative dans les différents métiers de la construction, en attendant l’accréditation de ce laboratoire.
Rappelons que Lafarge Algérie opère deux unités de ciment (M’sila et Oggaz) dont la capacité totale dépasse les 8 millions de tonnes de ciment, plus de 20 centres de production de béton, d’une capacité d’un million de mètres cubes. La société gère également, en partenariat avec le Groupe public industriel des cimenteries d’Algérie (Gica), la cimenterie de Meftah.
Notons également que Lafarge a lancé récemment la première enseigne de supermarché des matériaux de construction Batistore, implantée à
Source Le Soir d’Algérie Chérif Bennaceur
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires