Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 11:24

Toulouse - Trois jours au Zénith pour le Dalaï-Lama

dala-lama-toulouse.JPGLe Dalaï-Lama en 2008, lors de l'inauguration du temple de Lérab

 

Le Dalaï-Lama arrive aujourd'hui à Toulouse, pour deux journées d'enseignement et lundi une conférence publique au Zénith. On attend 10 000 fidèles…

Emotion dans la communauté bouddhiste de la région. « Sa Sainteté » Tensin Gyatso, quatorzième Dalaï-Lama, chef spirituel et temporel des Tibétains en exil, arrive aujourd'hui à Toulouse. Il sera accueilli par les représentants de l'association Chemin de sagesse, qui regroupe tous les centres bouddhistes de la région, et qui se félicite d'avoir pu faire venir son maître spirituel à Toulouse.

Vajra Yogini et Nalanda à Lavaur, Chanteloube en Dordogne, Lérab Ling et son somptueux temple à Roqueredonde, dans l'Hérault… : les bouddhistes ne sont pas des centaines de milliers dans la région, peut-être 15 000 ou 20 000 mais en tout cas, ils sont très actifs, et de plus en plus nombreux.

Ainsi, ce sont près de 10 000 personnes qui sont attendues pour trois jours au Zénith de Toulouse. Au programme, deux journées d'enseignements, consacrées aux étapes de la méditation, une réflexion basée sur l'enseignement d'un érudit indien du VIIIe siècle, Kamalaschila ; et le lundi 15 août, une conférence publique sur le thème l'Art du bonheur, avec une présentation de Stéphane Hessel. La traduction sera assurée par le moine et écrivain Matthieu Ricard.

Le symbole du Tibet

La dernière fois que le Dalaï-Lama était venu en France, il était notamment venu inaugurer le centre de Lérab Ling à la lisière de l'Aveyron et de l'Hérault, sur le plateau du Larzac, en compagnie de Carla Bruni-Sarkozy.

Prix Nobel de la paix, Tensin Gyatso est un personnage hors du commun. Le quatorzième Dalaï-Lama vit en exil depuis l'invasion du Tibet par les Chinois et milite depuis, si ce n'est pour l'indépendance de ce petit pays, du moins, pour une certaine autonomie et le respect de la langue et la culture tibétaine. Son charisme lui a valu d'être reçu par la plupart des grands dirigeants de la planète, au grand dam de Pékin, qui le considère comme un délinquant.

Ces derniers temps, le chef spirituel assure qu'il veut confier le pouvoir temporel sur le Tibet à d'autres : un Premier ministre en exil a été élu par les Tibétains en exil. Le Dalaï-Lama évoquera le sort du Tibet lundi avec une délégation d'élus et de parlementaires de la région. Visite spirituelle donc, mais aussi toujours politique.

Le chiffre : 14e

dalaï-Lama  Succession. Le premier Dalaï-Lama est apparu au Tibet à la fin du XIVe siècle.

« Il n'importe guère qu'un être soit croyant ou non : il est beaucoup plus important qu'il soit bon »

Tensin Gyatso, Dalaï-Lama

Guichet fermé et grand écran

Pas la peine d'espérer voir le Dalaï-Lama si vous n'avez pas réservé votre place. Les inscriptions tant à la conférence publique qu'aux enseignements sont closes depuis des mois. La conférence publique sera cependant retransmise en direct sur un écran géant sonorisé installé à côté du Zénith de Toulouse, avec un accès libre pour ceux qui n'auraient pu avoir de place à l'intérieur du Zénith.

Voir aussi sur : www. dalailama-toulouse2011.fr

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires