Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 05:16

Algérie - Tourisme : Les hôteliers optimistes

novotel setif

 

La Fédération nationale des hôtelleries (FNH) se dit optimiste pour le développement du tourisme dans notre pays. Le président de cette fédération, Karim Cherif, a affirmé qu'en dépit de quelques contraintes et défaillances, une amélioration considérable en matière de flux touristique est enregistrée, notamment concernant les touristes étrangers, ces deux dernières années. «Sur 1,7 millions de touristes enregistrés en 2012, 300.000 sont des touristes étrangers », a-t-il mentionné lors d'une rencontre avec la presse, à la veille de l'ouverture du SITEV, ce jeudi, à Alger. Le conférencier a également souligné qu'en matière d'infrastructure, certaines chaînes hôtelières privées et nationales ont réussi à tirer leur épingle du jeu. «Je cite la chaîne Eden, la chaîne de Ramdani et d'autres». Pour la capacité d'accueil, le président de la fédération a précisé que le parc hôtelier est constitué, aujourd'hui de 1 200 hôtels dont 5 % seulement appartient au secteur public. La capacité du parc hôtelier est de 98 000 lits alors que le Maroc compte 158 000 lits et la Tunisie a une capacité de 241 000 lits. Il a également affirmé que l'Algérie compte 10 hôtels «5 étoiles» seulement, alors qu'en Tunisie, ils sont au nombre de 45, et 100 en Egypte. 
Mais, précise-t-il, la volonté politique de l'Etat pour développer plus d'infrastructures et le tourisme en général est là. Les pouvoirs publics ont décidé une batterie de mesures incitatives dans le cadre des investissements touristiques. Les deux épineux problèmes du secteur à savoir le foncier et le financement «seront dépassés». «On est sur bonne voie», indique-t-il. Les pouvoirs publics font tout pour faciliter l'accès des investisseurs aux assiettes foncières touristiques. Pour le financement, les banques publiques aujourd'hui, jouent le jeu , elles financent des projets touristiques à travers des instruments qui encouragent les investissements, les crédits à long terme, les taux d'intérêt bonifiés». Et d'ajouter: «ainsi que la baisse de la TVA de 17 % à 10%, tout ça nous rend optimistes quant au développement du tourisme dans notre pays». 
Le 1er responsable de la fédération a affirmé que l'amélioration substantielle du climat sécuritaire en Algérie et la stabilité de notre pays, mêlé à la prise de conscience de l'Etat de développer le secteur, rendent la destination Algérie plus attractive. Ce secteur qui a été longtemps abandonné par l'Algérie, a permis à nos voisins notamment marocains et tunisiens à rogner des parts de marché importants. Les chiffres sont révélateurs à plus d'un tire. 
Il précise qu'il est vrai que les flux touristiques ont sensiblement augmenté en Algérie. «On est passé de 1,3 millions de touristes en 2010, à 1,5 millions en 2011 et plus de 1,7 millions en 2012, mais ces flux sont très loin de ceux enregistrés au Maroc et en Tunisie». 
l affirme que la Tunisie a reçu en 6,5 millions de touriste en 2010 et 4,7 millions en 2011. Le Maroc a quant à lui reçu 9,3 millions de touristes en 2010 et 9,35 millions de touristes en 2011. 
Il faut savoir également que les recettes générées par le tourisme en Algérie sont très faibles, selon le président de la FNH, elles sont estimées aux alentours de 460 millions de dollars, alors que le chiffre d'affaires annuel des ressources générées par le tourisme planétaire, avoisine les 1.000 milliards de dollars. Donc, il temps d'exploiter tous les atouts de cette économie et inverser les choses. La fédération mise sur la sensibilisation et la formation des professionnels du secteur. « On passera par l'évaluation qualitative des prestations de services et mettre ensuite les critères de la formation des ressources humaines en matière du respect d'hygiène, conditions et comportement d'accueils, culture touristique au cœur de nos actions», a-t-il précisé. Le porte-parole des opérateurs de l'hôtellerie a affirmé que sa fédération se veut une force de proposition et un allié de l'Etat pour booster le marché du tourisme en Algérie. Elle ambitionne de participer activement, à travers la sensibilisation de ses adhérents, à la construction d'une politique touristique en Algérie. Karim Cherif précise que la fédération compte aujourd'hui des adhérents de 48 wilayas, et ses portes sont toujours ouvertes à tout le monde y compris aux acteurs de l'hôtellerie du secteur public. Il conclut : «les meilleurs réussites sont celles que l'on partage». 

Source Le Quotidien d’Oran M. Aziza

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires