Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 08:18
Midi-Pyrénées – Le Lac de Saint-Ferréol
 Lac-de-Saint_Ferreol.jpg
 lac-de-saint-ferreol-2.jpg
LAC-DE-SAINT-FERREOL.jpg
Le lac de Saint-Ferréol est un lac de barrage français de la montagne Noire situé sur le Laudot, dans les départements de la Haute-Garonne et du Tarn en région Midi-Pyrénées, et de l'Aude en région Languedoc-Roussillon. Augmenté par la rigole de la montagne Noire, qui collecte les eaux du Sor (grâce à la percée des Cammazes), il sert à alimenter en eau le canal du Midi.  
Lac situé dans la montagne Noire en partie sur Saint-Ferréol, commune de Revel (Haute-Garonne), une autre partie sur la commune de Sorèze (Tarn) et une dernière partie sur la commune des Brunels (Aude). Un barrage situé au vallon de Vaudreuille sur un verrou rocheux permet de retenir les eaux du lac.
Histoire
Saint-Ferreol-hommage-a-Riquet-au-debut-des-annees-1900.jpg   
Ce barrage a été construit par Pierre-Paul Riquet entre 1667 et 1672 pour créer une réserve d'eau sur 67 ha et d’une contenance de 6 millions de mètres cube dans le but d'alimenter le canal du Midi via la rigole de la Plaine, nom donné au petit canal qui descend jusqu'au seuil de Naurouze.  
Au XIXe siècle, les vannes du barrage sont refaites à l'identique en bronze. Elles permettent de contrôler le débit d'eau à la sortie du barrage. Ces nouvelles vannes gardent les mêmes caractéristiques que les anciennes mais avec une plus grande capacité.
En 1900, après le rachat par l'État du canal du Midi, de nombreuses terres sont revendues comme les 200 hectares boisés autour du lac. Une « Société immobilière de la Montagne Noire » souhaite y faire construire un centre de loisir avec un hôtel, un casino et un lotissement à but touristique. L'accent est mis sur l'attrait touristique de la région avec ses plans d'eau et ses forêts. Mais le projet est revu à la baisse et le lac devient en 1930 un centre de loisir plus modeste avec des tennis, de la voile et de la natation.
Depuis 1997, le barrage est inscrit au titre des monuments historiques et fait partie des grands Sites de Midi-Pyrénées.
Description barrage-masse, le premier d’Europe de cette importance, est édifié avec trois murs : un premier mur en amont de 29,25 m de haut et de 3,90 m d'épaisseur, puis un deuxième mur de 871 mètres de longueur sur 35 mètres de hauteur et 10 m d'épaisseur et enfin un troisième mur en aval de 29,25 m de haut et 2,80 m d'épaisseur. Ces murs sont constitués de granit taillé. Entre chaque mur, un espace de 60 mètres de largeur est rempli de débris de roche et d'argile. De plus, quatre souterrains permettent d'accéder aux vannes et robinets de sortie des eaux.
Par vent d’autan le lac peut présenter sur la digue des vagues impressionnantes
SaintFerreol-par-vent-d-autan.jpg
Le génie de Riquet 
Il s’agissait d’alimenter le canal du Midi, alors en projet, en son point le plus haut (seuil de Nauroue) de façon à alimenter le canal du Midi tant dans sa partie méditerranéenne que dans sa partie atlantique
C'est sur le cours du ruisseau du Laudot qu'est construit le barrage de Saint-Ferréol.
À l'origine, la voûte de Vauban n'existe pas et la Rigole de la Montagne augmente le Sor, lui même capté par la Rigole de la Plaine qui va rejoindre le Laudot aux Thoumasés.
Le bassin de Saint-Ferréol avait du mal à jouer son rôle de réservoir, le Laudot ne suffisait pas. Riquet était conscient du problème, mais n'a pas eu le temps de le résoudre. C'est donc Vauban qui a achevé le parcours actuel de la Rigole de la Montagne, en effectuant la trouée des Cammazes. Le bassin de Saint Ferrréol reçoit les eaux du versant méditerranéen : ruisseaux d'Alzeau et du Lampy, et du versant atlantique : ruisseau du Laudot.
Mais toute l'eau n'est pas dirigée vers le bassin, en effet, une partie est canalisée dans une rigole de contournement, côté sud, et reversée directement dans le ruisseau Laudot en aval du barrage. Quant à l'eau stockée dans le bassin, elle va être progressivement utilisée, notamment pendant l'été, en tout cas lorsque les pluies se font rares.
Tout cela peut paraitre un peu compliqué, mais en consultant la carte de la ligne de partage des eaux, je pense que tout sera plus clair, en tout cas, je l'espère...
Carte-Saint-Ferreol.jpg 
    Ci-dessus, plan du Bassin de Saint-Ferréol
Le barrage a été commencé en 1667 et terminé en 1672. C'est une œuvre remarquable pour l'époque. Il est long de 780 mètres et sa largeur à la base est de 120 mètres. Il mériterait à lui seul de longues explications. Mais limitons nous pour l'instant au cours de l'eau.
soreze-st-ferreol.jpg 
Aujourd'hui en été
 Un ciel très bleu et très peu d'eau dans le lac, c'est à cela que ressemble Saint-Ferréol à la fin de l'été. L'eau a servi à l'alimentation du Canal du Midi. Au premier plan, on aperçoit l'un des déversoirs destinés aux périodes de crues. Le trop plein est alors évacué sous la digue pour rejoindre le Laudot en aval.
Saint Ferreol au debut des annees 1900  Autrefois, quelques vieux tacots près de la digue...  
Le lac et la digue de Saint Ferréol sont des lieux de promenades privilégiés. Nombreux sont ceux qui viennent profiter de cet endroit, que ce soit pour passer un après midi paisible ou pour pique-niquer au bord de l'eau. La baignade y est très agréable et quelques petites activités nautiques y sont possibles. Rien n'a trop changé depuis l'époque représentée par cette carte postale ancienne.
Le Canal du Midi à été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1996
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article

commentaires