Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 20:29

Algérie - Tayeb Louh: Le travail des étrangers réglementé
Tayeb-Louh.jpg

Le ministère du Travail et de la Sécurité sociale veut réorganiser l’activité des étrangers en Algérie. La question sera traitée dans le cadre du nouveau code du travail, qui est toujours en préparation.
« Un nouvel article relatif à l’organisation de la main-d’œuvre étrangère en Algérie sera introduit dans ce texte. Il est nécessaire de mettre en place des mécanismes permettant de maîtriser, de contrôler et de gérer cette main-d’œuvre », a affirmé le ministre en charge du secteur, Tayeb Louh, lors de son passage, hier, sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale. L’expansion de la main-d’œuvre étrangère en Algérie a pris des proportions importantes depuis quelques années. Selon les derniers chiffres communiqués officiellement (en 2007), environ 32 000 étrangers travaillent légalement en Algérie, représentant quelque 105 nationalités.
Les travailleurs chinois viennent en première position avec 45% des effectifs, suivis des égyptiens (11%), puis des italiens (3,5%), des philippins, des américains, des français et des canadiens avec près de 3% pour chacune de ces nationalités. En revanche, les pouvoirs publics n’ont pas communiqué de statistiques précises sur les étrangers travaillant au noir dans le pays. Ce sont généralement les immigrés clandestins africains qui se livrent à cette activité. Les pouvoirs publics veulent-ils mettre un terme à cette pratique ? Le ministre du Travail ne donne pas plus de précision sur le contenu dudit article. Le nouveau projet du code du travail comprendra également, a-t-il ajouté, le contrat de sous-traitance qui représente « l’un des mécanismes à même de permettre aux petites et moyennes entreprises de tirer profit des projets et des marchés publics ». Il a réaffirmé, dans le même cadre, la volonté de son département de lutter contre le travail et l’économie parallèles en introduisant de nouvelles mesures dans ce texte.
« Une minitripartite se tiendra prochainement »
Selon lui, ce texte « prévoyait plusieurs mesures visant à réguler le marché du travail en Algérie pour garantir la performance économique des entreprises et répondre aux aspirations socioprofessionnelles des différentes catégories de travailleurs ». « La révision de ce code vise à rassembler toutes les législations du travail dans un seul code et de les adapter aux codes internationaux. Outre l’introduction de nouveaux articles, des amendements seront introduits à certains articles, en accord avec les différents partenaires sociaux et économiques », a-t-il précisé. Revenant sur la revalorisation du SNMG, décidée lors de la dernière tripartite, l’orateur réaffirme que cette mesure bénéficiera à toutes les catégories de travailleurs, les retraités, les moudjahidine et les veuves de chouhada. Dans le secteur économique, a-t-il souligné, les augmentations de salaire interviendront après la révision des conventions collectives. Dans la foulée, le ministre a annoncé « la tenue prochaine d’une minitripartite réunissant le patronat et le secrétaire général de l’UGTA, sous la présidence du Premier ministre ». « Cette réunion se tiendra afin d’examiner certains dossiers traités lors la dernière tripartite et de prendre des décisions en matière de mutualités sociales, de retraite, d’allocations familiales et de pacte national économique et social », a-t-il expliqué.
Source El Watan Madjid Makedhi
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires