Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 12:54
Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva ….et les autres Suite et Fin...3/3
  Zlatan Ibrahimovic
 Nota : Les premières parties de cet article ont été diffusée le 22 juillet 2012 et 25 juillet
 L'article a été repris entièrement.
Pour ceux qui ont lu la première partie, ils peuvent se rendre directement au paragraphe  
«  Une hégémonie nuisible » pour lire la suite uniquement ...ou voir plus bas.
 
-----------------------------------------------------------
 
L’Espagne est au bord du gouffre financier ….L’Italie et la Grande Bretagne ne sont guère mieux loties….Et alors que nos financiers s’évertuent à trouver des sources d’économies, on nous annonce Le transfert du brésilien Thiago Silva au PSG moyennant 40 millions d'euros d'indemnités de transfert, versées au Milan AC pour un salaire net de 7 à 8 millions d’euros, celui de Zlatan Ibrahimovic au PSG autour de 30 millions d'euros et un salaire net de 15 millions d'euros par an qui le propulserait au rang de joueur le mieux payé de France.
Voici des faits qui ont de quoi en choquer plus d’un et parmi eux votre correspondant dont le dernier article qu’il rédigea il y a quelques années fut un article à la gloire de Guy Roux
Quel ringard suis-je devenu ?  
Je sais je n’ai rien compris….L’Europe a besoin d’une relance économique…Notre président ne prône-t-il pas une action en ce sens ?
Et puis cela relance le championnat de France disent les uns….Cela ne nous coutera pas un sou disent les autres ….mieux encore cela nous en rapportera disent les suivants
Je ne vous citerai que quelques chiffres …On dit bien que le chiffre c’est l’art sublime du mensonge…il en faut quelques uns toutefois    
Voilà le monde de la finance qui nous accueille….Faisons fi de nos soucis financiers et plutôt que de militer en faveur d’une certaine forme de civisme financier d’une exemplarité dans la gestion ….Nous assistons à une fuite en avant    
Quelques chiffres donc    
Informations récupérées ces jours ci au travers de la presse    
« Les immenses succès des uns cachent la misère. Endettements se comptant en milliards, déficits systématiques, cessations de paiements, conflits sociaux… Pendant que le Real Madrid et le FC Barcelone éblouissent (à crédit) le monde du football, la face B de la Liga affronte les pires difficultés économiques, dignes seulement d'entreprises en faillite. »    
Mais en Espagne, personne ne veut fâcher les millions d'aficionados qui sont autant d’électeurs en puissance… une dette cumulée de 3,5 milliards d'euros ….Qu’en pensez-vous ?    
En Grande Bretagne « Les clubs de foot anglais figurent parmi les plus endettés du monde ; ils n’en viennent pas pour autant de battre de battre un nouveau record de transferts de joueurs : 260 millions € »    
Les clubs de l’élite du football anglais affichent une dette cumulée de 2,6 milliards de livres (3,6 milliards de francs), pour des revenus qui ont augmenté de 5% au niveau record de 2,7 milliards de sterling en 2009/2010, et une perte avant impôt de 445 millions de livres, qui marque un record également. Ce n’est pas encore une crise à la grecque, mais ça y ressemble.    
En Italie le déficit cumulé des clubs professionnels italiens sur la saison 2010-2011 s'est aggravé de 23% à 428 millions d'euros, a indiqué un rapport financier en la matière présenté cette année    
En Allemagne pas de frasques financières; le football ne fait guère parler de lui et veut se mettre avant l'heure au diapason de l'UEFA et son concept de fair-play financier destiné à mener à l'équilibre les comptes des clubs. Le football allemand aurait il moins de panache pour autant, présenterait-il un piètre palmarès….  
Oui mais l’Allemagne manque de héros ces Messi et Ronaldo qui font rêver ces Batman du football …tous ceux qui font rêver et nous permettent d’oublier la réalité du quotidien   
Au total en Europe, l’investissement en joueurs, au titre de la saison passée représente "1,5 milliard d'euros de déficits dans les clubs européens, au titre de la saison passée…. »    
….Au diable l’avarice …Nous sommes déjà fauchés si en plus il faut se priver… !!!    
En France nous paraissons un peu plus vertueux, le déficit cumulé des clubs professionnels n’est que de 130 millions d'euros. Déficit qui serait, pour la saison en cours, estimé à 10 millions d'euros (M€) par les clubs, selon le rapport d'activité de la Ligue de football…Il est vrai que notre «Michel Platini » national à la tête de l’UEFA prône    
le «fair-play financier»
 Onze clubs européens auraient pu être exclus de toute compétition européenne pour cette saison 2010-2011 si ce projet à Michel Platini, avait été appliqué. Il le sera à partir de la saison 2014-2015.    
Mais pourquoi de telles folies    
Pourquoi a-t-on besoin de héros et de boucs émissaires?    
Les médias sont là pour nous les rappeler sans cesse ; Les mouvements de foule, délires collectifs, pétitions, lynchages. Tous ces comportements semblent constitutifs de l'espèce humaine, mais cette recherche de personnes à adorer et à haïr se fait de plus en plus pressante. 
Les moyens de communication modernes, la télévision pour commencer, Internet ensuite, accélèrent-ils ces mouvements, les rendent-ils plus massifs et plus brutaux.    
La plupart de nos actions ne sont dictées que par le besoin irrépressible d'imiter nos congénères?    
Ce désir mimétique apparait dès le plus jeune âge vis-à-vis des parents dès le plus jeune âge, il se poursuit ensuite aux travers des idoles que la publicité et les médias savent ancrer dans la mémoire de chacun….Nous vivons au travers de ces idoles…de la même manière que nous rêvons pour oublier la médiocrité de notre vie…et naturellement ce phénomène s’amplifie au fur et à mesure de l’accroissement de nos difficultés et plus particulièrement en temps de crise.    
Par opposition, le bouc émissaire est celui à qui nous ne voulons pas ressembler.    
Ce conflit permanent va être à l’origine de bien des conflits...    
Qu’il soit individuel –La récente tuerie Batman et là pour nous le rappeler    
Ou collectif dans le cas des fans d’une équipe et la violence des stades qui en résulte    
Ces phénomènes dépassent naturellement le cadre local pour prendre une ampleur plus significative dans le cas des violences qui font la une de nos journaux …Prenez le journal du jour…Vous en serez vite convaincu    
Les sondages sur les « personnalités préférées des français », apparemment stupides, nous passionnent. C’est pourquoi aussi, la presse « people » a tant de succès. Elle désigne à la population les « in » et les « out ».    
Il semblerait donc que la désignation de héros et d’antihéros soit à la fois le moteur et le résultat des mouvements d’un groupe. Ils vont permettre d’orienter le groupe en établissant ce qui est bien/mal, les exemples à suivre, en nous donnant une ligne directrice à nos actions…    
Le football déchaine bien des passions    
Ce sport est le plus pratiqué au monde, il est normal qu’il comporte bien des héros…Pas fous les médias « d’accompagner » la vie de nos héros et d’attiser la haine entre partisans et opposants de telle ou telle équipe voir de tel ou tel joueur    
De ce fait…Il faut bien nourrir tous ces gens là dans leur ferveur et dans leur haine….Le sport devient l’opium du peuple…Ces gens ne l’oublions pas sont aussi des électeurs dont le moral peut affecter de façon significative le comportement de tout un peuple voire la santé de son économie.    
La société manques de repères à caractères civiques    
Je ne m’étendrai pas sur le sujet tant il est évident que le civisme, la morale, l’éthique le respect d’autrui sont des termes et des comportements qui caractérisent de moins en moins notre société à qui l’on apprend de plus en plus qu’il faut avant tout faire du fric et donc se montrer égoïste    
La vie en société, le sens de l’altruisme, la générosité, le patriotisme, la défense des valeurs qui ont fait la grandeur de la France sont des termes, qui si vous les employez font de vous un ringard…voire un rêveur qui n’a donc pas les pieds sur terre.    
«La morale du foot est décalée par rapport à la situation sociale française. Mais la magnificence des Jeux du Cirque a toujours bien fonctionné en temps de crise, elle fait oublier la réalité…»    
Pourtant le non respect de ces repères a un cout pour la société et nos chers économistes feraient bien de s’y pencher…Nenni…Ils préfèreront vous vendre des protections par le biais d’assurances par lesquelles ils feront des profits substantiels    
La finance n’a pas de code de déontologie à caractère moral en dehors de la volonté de « faire du fric »    
Les raisons de la crise financière que nous connaissons est pour la majeure partie de leur fait avec la complicité de gouvernements intégrés au système ou incompétents    
Les clubs français sont moins endettés que les autres clubs européens …    
Si l’on se réfère aux chiffres cités plus haut on s’aperçoit que la France constitue une cible idéale 
Les clubs sont relativement moins endettés que les autres clubs européens…Il y a là une opportunité malgré le marasme financier ambiant….    
Il ne nous reste plus qu’à trouver des dindons…Ils sont nombreux mais nous nous arrêterons au cas du PSG, un club aux capacités financières potentielles les plus élevées en France    
Nous prendrons le cas du Qatar, un investisseur aux dents longues qui a bien compris que la manne financière du pétrole et du gaz ne durera qu’un temps qu’il est d’ores et déjà temps de trouver des alternatives financières.    
Une hégémonie nuisible    
Vu de France, la Liga se résume au duel Barça-Real. Vu d'Espagne… aussi. Et c'est tout l'intérêt sportif du championnat qui en pâtit. Depuis 2005, les deux clubs se partagent les titres. Pire encore, à l'exception de la saison 2007-2008 où Villareal était parvenu à s'intercaler à la deuxième place entre Madrid et Barcelone, les deux ogres ont toujours terminé premier et deuxième.    
Une hégémonie qui ne cesse d'enfler. Deuis sept saisons l'écart moyen entre le premier et le troisième est de 18 points, depuis trois ans le fossé s'est encore accentué.    
"Le PSG va peut être écraser le championnat de Ligue 1, lui enlevant tout son intérêt. Où est la morale sportive, d'une équipe bâtie à coup de millions?" "Le mérite sportif, c'est de former ses joueurs – comme Sochaux, Montpellier ou Lille le font". Précise Éric Thomas, président de l'Association française de football amateur (AFFA).    
Un bon investissement ?    
Reste à savoir si l'investissement massif dans de grands joueurs internationaux est une bonne affaire pour la France ?    
Si c’est le cas nombreux sont ceux qui se désintéresseront d’un championnat à deux vitesse ;    
L’éthique de ce sport en pâtira…Ce ne sera même plus le Football des villes contre celui des campagnes mais « Seuls contre Tous »    
Certains vous diront que l’opération ne coutera pas un sou au PSG    
Les financiers ne sont pas des philanthropes et toute attente non respectée se paiera cash    
Mais qui sont ces investisseurs du Qatar    
Le Qatar fait une OPA sur la France    
Le Qatar qui vient de racheter la majorité du capital du PSG, est un bien curieux pays.  
Au Qatar, l'ère post-pétrolière commencé depuis longtemps.    
Allié militairement aux côtés des Occidentaux en Libye, il organisera la Coupe du monde de football en 2022…C’est à peine un Etat. Etabli sur une petite presqu'île guère plus grande que la Corse, à l'est de l'Arabie saoudite, son territoire désertique est invivable l'été quand les températures oscillent entre 40 et 50 degrés    
Rachat du PSG, prises de participation dans Lagardère /EADS, LVMH ou Vivendi. Les Qatariens achètent à tour de bras en France. Faut-il y voir une lubie d'émir désœuvré ou une vraie stratégie d'investissement ?
Il est vrai que les Qatariens ont sous leurs pieds 14% des réserves mondiales de gaz naturel et que cette ressource, a propulsé le pays à la première place mondiale en ce qui concerne la richesse par habitant.
   
Les Qatariens ont su tisser des liens particuliers avec la France dirigeante sortante…Il est vrai que la Finance avait des liens privilégiés avec l’état Sarkozy. Qu’en sera-t-il avec la nouvelle ?...On ne peut se passer des réserves de pétrole de ce petit pays.    
Mais le Qatar aurait-il un amour exclusif pour notre pays ? Il serait bien naïf de le croire. Il investit un peu partout de par le monde surtout là où il y a du fric à faire.    
Il n'investit pas qu'en France…La France, avec laquelle le petit royaume entretient des liens de proximité, est loin d'être une cible exclusive pour les Qatariens, qui placent aussi leurs capitaux au Royaume-Uni, en Espagne, en Suisse….sans oublier l'industrie automobile allemande sur laquelle ils ont jeté leur dévolu, en prenant 7% de Volkswagen et surtout... 10% de Porsche. Si les marques de luxe semblent tant attirer l'argent de la rente gazière (qui a aussi permis de racheter le palace parisien Royal Monceau), ce n'est pas seulement par goût du "bling bling".    
Un vrai travail sur l'image
Toujours pour tirer profit de ce déplacement rapide de l'économie mondiale, le Qatar mise sur le tourisme. Bénéficiant d'une situation géographique qui en fait un "hub" idéal dans les déplacements aériens entre Asie et Europe, le petit Etat a développé de manière fulgurante la compagnie aérienne Qatar Airways, dont le parc est passé de quatre avions en 1997 à une centaine aujourd'hui. Et le carnet de commandes a de quoi donner le sourire à Boeing et Airbus réunis. D'ailleurs, le Qatar s'intéresse de près à la participation détenue par Daimler dans EADS, maison-mère de l'avionneur européen. Bref, les investissements déjà réalisés ou en préparation doivent plus au pragmatisme qu'au hasard. Autre exemple : la participation de près de 6% dans le groupe de BTP Vinci, à un moment où le Qatar investit massivement dans des infrastructures, comme le réseau de tramway que construit QDVC, filiale commune du Qatar et de... Vinci. Sans doute conscient d'un certain déficit de notoriété à l'international, le Qatar travaille son image, ce qui l'a amené à investir dans le sport. C'est évidemment ce qui l'a amené à racheter le PSG mais aussi à venir au capital de Lagardère, dont la filiale Lagardère Unlimited est active dans la représentation d'athlètes et le marketing sportif. Les enjeux sont importants et le pays peut déjà se targuer d'avoir remporté l'organisation de la Coupe du monde de football 2022. Quant à sa capitale Doha, elle fait aussi partie des cinq villes restant en lice pour les Jeux olympiques 2020 !    
La démarche de l’UEFA    
Sur la base des pertes enregistrées par les clubs européens …Voir ci-dessus, l'objectif de l'ancien sélectionneur des Bleus au début des années 90 est de réguler le football européen et le rendre vertueux. Il veut ainsi obliger chaque club de football à ne pas dépenser plus que ce qu'il gagne... «La démarche de Michel Platini est louable, mais  compliquée à mettre en œuvre. S'attaquer à Manchester ou au Real Madrid, ce serait les affaiblir en vue des compétitions européennes. Ces clubs pourraient alors décider de créer leur propre ligue». En janvier 2008, sous la pression de l'UEFA et de la FIFA, le G14, qui regroupait les quatorze clubs professionnels européens les plus puissants, a été dissous. Un mois plus tard, il a été remplacé par l'association européenne des clubs.    
L'argent suffit-il à faire une bonne équipe ?    
Brieg Guezennec donne des exemples probants. Pour autant, rien n'est gagné pour le PSG. Nouveaux joueurs, un entraîneur changé en cours de saison... Un collectif ne se construit pas du jour au lendemain.    
Les blessures, cruels accidents de parcours, peuvent complètement compromettre une saison. D 'autres facteurs peuvent intervenir : baisse de forme, mauvaise intégration dans une équipe, etc." "Il ne suffit pas de mettre des joueurs – même payés très cher – les uns à côtés des autres pour qu'ils forment une équipe. Il faut tout de même un certain temps pour qu’ils apprennent à jouer ensemble et la succession d’arrivées peut nuire à la cohésion et donc au résultat sportif." Bastien Drut, docteur en économie.  
Une bonne équipe sur le papier peut être un vrai torchon sur le terrain ! La clé de la réussite est donc dans le boulot. Le PSG saura-t-il construire un bon collectif ?    
Quand les « Politiques » s’en mêlent    
Les politiques se déchaînent contre le salaire de Zlatan Ibrahimovic. Par pure démagogie ou pour changer les choses?…    
«L’indécent» salaire… Le «scandale» du PSG. Depuis mardi, les politiques se ruent sur l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic. Nombreux sont les politiques de gauche comme de droite qui sont outrés des 14 millions d’euros que touchera la nouvelle star du foot français    
Jeux du cirque, magnificence, indécence… Le PSG des Qataris scandalise la République. Ce qui n’est pas inédit…des propositions pour la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la rémunération des footballeurs ont été rédigées en 2010…La  demande restée lettre morte 
Une loi qui permet la mise en place d’un «salary cap»    
Ce qui n’a pas empêché les ministres de critiquer Zlatan Ibrahimovic. Les politiques oublient, c’est que la Ligue 1 rapporte 600 millions d’euros de rentrée fiscale tous les ans. L’arrivée de Zlatan va-t-il  booster le championnat et un club qui serait moribond sans les Qataris ou va-t-il l’anesthésier ?    
Les politiques se lamentent mais ils se sont pourtant donné les moyens d’agir. En février dernier, le Parlement avait en effet voté une loi pour «renforcer l’éthique du sport» qui permet aux fédérations de bloquer la masse salariale des clubs. Un système qu’est en train de mettre en place la Fédération de rugby.    
Ceci pourrait s’effectuer en accord avec nos partenaires européens car une limitation des salaires ne pourrait marcher qu’au niveau du continent»    
Ce qui ne semble pour le moment pas à l’ordre du jour du gouvernement socialiste qui a même réfléchi à un moment à la possibilité d’exonérer les sportifs et artistes de la taxe à 75%. Depuis l’arrivée des Qataris, la mairie de Paris continue à fournir une subvention de 1,5 million d’euros au PSG qui doit bénéficier de 10 millions d’aide de l’Etat pour rénover le Parc des princes. «Il y a une peur de s’attaquer aux Dieux du stade. Dans n’importe quel autre domaine de l’économie, de tels abus auraient été sanctionnés», estime le député libéral Hervé Mariton.    
L’Assemblée Nationale doit se donner le temps d’analyser le sujet et de proposer des solutions alliant éthique sportive et réalité du terrain en tenant compte des capacités de chaque club à gérer ses finances sans passer son temps à mendier de façon excessive    
Et la Morale…. !!!    
N’oublions pas les effets néfastes de telles dérives à la morale et les effets néfastes sur les jeunes de nos banlieues…Des Dieux du stade qui ne respectent plus rien ….    
Adieu l’exemplarité et droiture…    
…Pauvre Guy Roux toi qui pensait que «Pour bien manager les joueur il fallait avant tout les aimer»…. !!!    
Fin    
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires