Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 01:46

Arrivée d’El jazeera en France : «Panique» sur les ondes

Al Jazeera

 

Après le luxe, les entreprises, l’hôtellerie, les châteaux, le Qatar s’attaque à la télévision l El Jazeera Sport fait une entrée fracassante

en achetant les droits de la Ligue1 et de la Champion’s League l La chaîne compte utiliser la France comme tête de pont pour conquérir l’Europe l Juin s’annonce chaud.

Le grand match El Jazeera-Canal+ est pour bientôt, et le combat s’annonce sans pitié. La chaîne cryptée a, jusqu’à présent, gagné tous ses duels. Le bouquet TPS a dû se résoudre à se laisser acheter par «la chaîne du foot», et Orange Sport vient de décider de jeter l’éponge. Aucun concurrent n’a réussi à ébranler Canal+. Quid d’El Jazeera ? La plupart des analystes avouent ne savoir que penser de la stratégie de la chaîne qatarie, tant les critères économiques classiques ne peuvent être appliqués à El Jazeera. Dans les premiers temps, les pertes seront colossales, car elle doit faire face à un marché concurrentiel saturé et surtout à un opérateur historique qui a révolutionné les sports à la télévision.

El Jazeera dispose d’un atout majeur : un matelas financier très confortable. Elle a commencé par recruter Charles Biétry, ancien directeur des sports de la chaîne cryptée et ancien président du PSG, actuellement propriété du Qatar. Elle marque les esprits dans la guerre psychologique en s’adjugeant les droits de retransmission du football en France avec, dans sa future offre 80% du championnat de Ligue 1 et 133 matches de la Ligue des champions.

A Canal+, on se veut rassurant, malgré la défection de deux animateurs qui sont passés chez l’adversaire. «Notre stratégie a été de concentrer nos investissements pour améliorer notre offre dans le sport. Aujourd’hui, nous avons l’offre de foot la plus forte qu’on ait eue depuis des années sur Canal+ avec les deux premiers matches de Ligue 1, le premier choix de la Ligue des champions et la Premier League. Nous sommes persuadés que pas un seul abonné ne va partir», souligne Rodolphe Belmer, le numéro deux de la chaîne cryptée.

Cette assurance cache pourtant une certaine appréhension, car la chaîne est attaquée sur son ADN : le football. Se retrouver avec les meilleurs matches mais en quantité réduite est une posture inconfortable, exigeant de revoir la stratégie commerciale.

Les abonnés franchiront-ils pour autant le pas et se désengageront-ils pour tester l’offre d’El Jazeera ? Les passionnés du sport pourraient être d’autant plus tentés de prendre un double abonnement que le prix de lancement de be in Sport 1 et 2 - 11 euros - est plus bas que prévu.  «Il faut s’attendre plutôt à des doublons qu’à des transferts, car la plupart des abonnés de Canal ne voudront pas se désabonner et perdre les plus belles affiches», estime Jérôme Bodin, analyste chez Natixis.

Après la France, l’Europe

El Jazeera part à la conquête de la télévision payante en Europe en utilisant la France comme tête de pont pour le lancement de chaînes de sport ciblant pour la première fois des marchés locaux. Le groupe qatari fera son entrée dans le paysage audiovisuel français début juin, soit juste avant l’Euro de football, en proposant deux chaînes au prix de 11 euros par mois.

Francophones, les deux chaînes auront néanmoins un patronyme international, be IN Sport 1 et 2, dans le but affiché de servir de tremplin à une expansion d’El Jazeera Sport dans d’autres pays, notamment en Europe. Après une razzia sur les droits télévisés du football en France, le groupe de télévision, détenu par le riche émirat du Qatar, pourrait maintenant jeter son dévolu sur la Premier League, dont les droits de diffusion pour le marché britannique devraient être remis en jeu au cours des trois prochains mois.

«Les Qataris considèrent le sport comme un point d’entrée sur la scène mondiale, et la prochaine pièce du puzzle pourrait bien être une importante acquisition en termes de droits», estime Graham Shear, un avocat spécialiste du sport.

En moins de dix ans, El Jazeera est devenu le principal diffuseur de sport au Moyen-Orient et en Afrique du Nord via son bouquet d’une quinzaine de chaînes en anglais et en arabe.En prenant pied en Europe, le groupe, principalement connu pour sa chaîne d’information pourrait s’imposer comme une marque internationale dans le sport et les médias, et aider le Qatar à se forger une légitimité dans le football dans la perspective de la Coupe du monde 2022 dont le petit Etat de 1,5 million d’habitants sera l’organisateur.

Source El Watan Rémi Yacine

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0

commentaires