Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 07:36

Algérie - Apw de Tizi-Ouzou - Le RCD tire à boulets rouges sur le FLN, le FFS et Hannachi

Said Sadi

 

Le groupe RCD, par l’intermédiaire de son chef, le Dr Nacer Hadj Saïd, a dans une conférence de presse, tenue dimanche, fustigé les élus FLN, FFS, RND qu’il a accusé de «traîtres pour la région». Le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, a eu droit, lui aussi, au même traitement.
Le vote du budget de la wilaya par une nouvelle coalition, désormais «composée des élus FFS et FLN», le RND évacué de facto, «puisqu’il est représenté par un seul élu», a fait sortir de «leurs gonds» les élus du parti de Saïd Sadi qui ne possède, désormais, qu’une majorité relative dans cette assemblée. Le divorce consommé de l’alliance avec le FLN, «une alliance arithmétique», selon le chef de groupe à l’APW, «est motivé par le refus de tous les élus des autres partis siégeant dans cette assemblée de signer avec nous pour la création d’une commission d’enquête sur la corruption». Dans sa déclaration liminaire, le groupe RCD à l’APW de Tizi-Ouzou dénnonce la répartition du budget 2012. «Le maigre budget de la wilaya de Tizi- Ouzou est réparti, durant cette session, sans aucune considération économique, mais plutôt sur la base de petits calculs politiciens, distribuant à tout vent les quelques ressources de la région pour plaire qui aux copains, qui pour recevoir en retour quelques dividendes», lit-on dans ladite déclaration. Les rédacteurs de cette «proclamation», «il y aura qui chanteront leur amour de la JSK, d’autres diront qu’ils sont plus musulmans que les autres, les militants de la 25e heure, crieront, haut et fort, qu’ils sont les gardiens du temple de tamazight», et de poursuivre : «Il y en a même qui donneraient des leçons au RCD sur l’amazighité, sur la démocratie, l’honnêteté et l’amour de la Kabylie. Et de qualifier de «minable» un élu FLN qui s’est attaqué à Ferhat Mehenni. Le groupe RCD qui se dit «respectueux des lois en vigueur» s’oppose à toute affectation budgétaire pour les secteurs qui reçoivent les crédits, directement de leurs ministères respectifs. Pour lui, «certaines directions sont partisanes de l’immobilisme et que les enveloppes qui leur sont déjà allouées en 2010 ne sont consommées qu’à moins de 2%». Les élus APW du RCD dénoncent dans ce sillage «les milliards qui dorment dans les directions de la culture et des affaires religieuses » et le coup faramineux de réparation du théâtre Kateb-Yacine qui serait de l’ordre de 38 milliards de centimes. «Pour ce qui est de la JSK, le groupe RCD l’aurait subventionnée, avant qu’elle ne soit privatisée, achetée, pour une bouchée de pain, par un encagoulé, qui insulte à tout-va les élus APW». La référence est faite à notre confrère Ech- Chourouk. «Aujourd’hui, ce club est vendu et avec, en bonus, la publicité d’un Ech-Chourouk exerçant à la limite de la délinquance…», poursuivent les rédacteurs de la déclaration. Enfin, ces élus n’ont pas épargné le président de la JSK, Hannachi, qualifié de «l’ami de Bouteflika». «S’il veut des milliards, qu’il aille les chercher chez son employeur, Bouteflika, qu’il met dans toutes les sauces et qu’il (foot) la paix aux petits clubs qui représentent réellement notre wilaya.» (sic).
Source Le Soir d’Algérie K.Bougdal

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires