Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 07:26

L’OTAN avertit El Gueddafi

OTAN.jpg

 

L’OTAN n’interviendra pas en Libye sans un mandat de l’ONU, mais la situation est mouvante et le monde peut difficilement rester l’arme au pied devant des agissements assimilables à des crimes contre l’humanité, a estimé hier le secrétaire général de l’Alliance. «Nous condamnons fortement le recours à la force contre le peuple libyen.»

La violation des droits de l’homme et des lois humanitaires internationales est scandaleuse», a déclaré le secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, lors d’un point de presse. Les forces loyales au numéro un libyen, Mouammar El Gueddafi, ont mené des raids hier à Ras Lanouf, poste avancé de la rébellion dans l’est, après avoir, la veille, attaqué Misrata à l’ouest, faisant 21 morts parmi la population de cette ville, selon une source médicale. «Comme stipulé par le Conseil de sécurité des Nations unies, ces attaques généralisées et systématiques contre les populations civiles peuvent être considérées comme des crimes contre l’humanité», a ajouté M. Rasmussen à propos de l’utilisation de blindés et d’avions contre les opposants libyens. «Si El Gueddafi et ses militaires continuent à attaquer la population libyenne de manière systématique, je ne peux imaginer que la communauté internationale et l’ONU restent passives», a-t-il ajouté, qualifiant «la situation» de «mouvante». Mais, a-t-il dit à plusieurs reprises, «l’OTAN n’a pas l’intention d’intervenir» sans mandat de l’ONU, même si les responsables militaires de l’alliance atlantique ont reçu consigne de se préparer à toute éventualité. Pour empêcher l’aviation libyenne de bombarder, les Français et les Britanniques vont soumettre «assez vite», au Conseil de sécurité de l’ONU, un projet de résolution instaurant une zone d’exclusion aérienne dans l’espace aérien libyen, a indiqué hier un diplomate au siège des Nations unies à New York.

Zone d’exclusion

Et, à Washington, le président américain, Barack Obama, a prévenu que l’OTAN menait des consultations «au sujet d’une gamme étendue de possibilités, dont des options militaires potentielles, en réaction à la violence qui continue en Libye». «L’imposition d’une zone d’exclusion aérienne est une opération militaire», a souligné M. Rasmussen, en relevant que pour l’instant «le Conseil de sécurité n’avait pas autorisé le recours à la force» contre le régime libyen. Il a répété que «les événements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ne représentent pas une menace directe» pour l’alliance atlantique, mais a confirmé que «la Libye serait en haut de l’ordre du jour» de la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN jeudi et vendredi prochains à Bruxelles. Les 28 ministres, parmi lesquels l’Américain Robert Gates, «discuteront de la situation en Libye, mais aussi des perspectives à plus long terme pour la région», où souffle, a-t-il noté, «un vent de liberté et de démocratie».

Branle-le-bas de combat

Quant à l’aide humanitaire et à l’embargo sur les armes à destination de la Libye déjà décidés par le Conseil de sécurité, M. Rasmussen a souligné que «personne n’avait demandé à l’OTAN d’intervenir» pour les faire appliquer. Pour le secrétaire général de l’alliance militaire occidentale, par ailleurs, «il est de la plus haute importance que l’OTAN se coordonne étroitement avec l’Union européenne, ainsi qu’avec d’autres organisations internationales». Une coordination qui sera facilitée par la tenue, à Bruxelles également, d’une réunion de concertation des ministres des Affaires étrangères de l’UE jeudi en préambule d’un sommet extraordinaire sur la crise libyenne de leurs chefs d’Etat et de gouvernement vendredi. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a été invitée à assister à une partie de la réunion des Alliés, dont 21 sont aussi membres de l’UE

Source El Watan Hassan Moali/agences

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires