Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 11:25

Veto Russie / Chine : permis de tuer en vrac

Syrie chars contre les manifestants

 Haro sur les opposants

Le veto russe avant-hier au conseil de sécurité est ce qu'il est réellement : un permis de tuer. Ce ne sont pas des Moscovites opposants qui meurent mais des Syriens. C'est-à-dire de sales «Arabes» de rien du tout. Destinés, selon leur Dieu à mieux vivre morts que vivants. Citoyens futurs du paradis et donc pas concernés par le monde ici-bas. De sales «Arabes» morts avant-hier par dizaines. Le régime syrien le savait et a bien saisi le message : licence to kill, avec ou sans l'ONU. Comment cela se pratique donc le nouveau protectorat ? Prenez un peuple, faites-en un pays donné à votre père, votre père meurt et vous avez donc les deux à votre service : le pays et le peuple. Mais comment se protéger contre la révolte des serfs ? Idéologiquement en se cachant derrière les Palestiniens alias la cause palestinienne, alias le front de refus. Et militairement ? Faites-vous client d'une puissance. A l'Est ou à l'Ouest. En Arabie saoudite, on est client à l'Ouest. Et en Syrie, à l'Est. Devenez un bon client d'armes chez les Russes et ils vous assureront le meilleur du service après-vente : la protection internationale du régime contre tous, le peuple ou pas.
Le veto russe et chinois est donc un permis de chasse ouverte. Et il était risible de voir le délégué syrien (bacharien) avant-hier en live à l'ONU remercier les maîtres de son maître et parler de la Palestine. Il faut en rire : nous le savions cependant. On n'est pas avec les Américains, ni avec les Russes et la cause palestinienne est un pantalon court qui ne sied plus pour cacher le manque de virilité. Donc autant ne plus en parler ni se cacher derrière. D'ailleurs c'est un comble : se cacher derrière le dos d'un Palestinien pour tuer un Syrien pendant qu'un Russe vous couvre et qu'un Chinois surveille les parages. Etre contre les Russes n'est pas être pour les Américains, ni contre la Palestine, ni adhérer à un complot international. C'est être avec ce qui est juste, évident et visible : les sales «Arabes» sont tués en vrac.
Que faut-il en retenir ? L'essentiel : le droit international, la mécanique internationale ne sert à rien puisqu'un droit de veto peut tuer un peuple avec une seule balle et une main levée. Nous, les «sales Arabes», nous somme bons pour garder le jerrican de pétrole, pour acheter des armes. C'est en bandes armées que nos «Etats» sont utiles et reconnus. La Russie défend aujourd'hui un bon client. Autant que la Chine. Pour un kalachnikov ou une multiprise made in China, des peuples entiers peuvent désormais être sacrifiés, niés, démentis et réduits à 35 secondes de vidéo par téléphone portable. Les premiers libérateurs de l'Algérie le savaient à leurs vingt ans en 54 : il ne faut compter que sur soi et la liberté s'arrache. Dans le sang. C'est encore plus valable pour les «sales Arabes de rien du tout» que l'on peut tuer par un veto Zengua Zengua.

Source Le Quotidien d’Oran Kamel Daoud

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires