Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 05:25

Le volcan islandais refait des siennes

volcan islandais 2

Image de la premiere erruption

 

 

Les vols au départ ou à destination d'Irlande ont été suspendus toute la matinée de mardi, en raison d'un nouveau nuage de cendres islandaises, tandis que se réunissaient les ministres des Transports de l'UE pour tenter d'empêcher à l'avenir un nouveau chaos dans le ciel européen.

Les vols à l'arrivée et au départ des aéroports irlandais et nord-irlandais ont été interrompus mardi de 06H00 GMT à 12H00 GMT. Cette mesure ne concerne pas les liaisons ne faisant que survoler l'île. L'espace aérien au-dessus des Outer Hebrides, à l'ouest de l'Ecosse, fermé lundi soir, a également été rouvert à 12h00 GMT.

Les autorités irlandaises de l'aviation civile (IAA) avaient pris cette décision lundi soir après le passage sur l'Irlande d'une "concentration de cendres qui dépasse le niveau de tolérance acceptable fixé par les constructeurs de moteurs" d'avions. L'ensemble des aéroports irlandais ont été concernés, dont celui de Dublin, principal de l'île, où 440 vols étaient prévus ce mardi.

"L'espace aérien a rouvert à 13H00 (12H00 GMT) et les opérations sont revenues à la normale", a indiqué l'aéroport de Dublin.

Confirmant la levée des restrictions, l'IAA a cependant averti que le trafic pourrait connaître de "nouvelles perturbations". "Selon les prévisions, les vents doivent continuer à souffler en provenance du nord dans les jours à venir", ce qui pourrait à nouveau apporter un nuage à haute concentration de cendres, met en garde l'IAA.

Le directeur général de l'IAA, Eamon Brennan, a précisé que les "risques" demeuraient. "Nous faisons face à des vents qui nous donnent des densités de cendres que les réacteurs d'avion ne peuvent pas supporter", a-t-il déclaré à la radio-télévision nationale irlandaise RTE

Un membre de la sécurité aérienne place une housse de protection sur un réacteur sur l'aéroport de Belfats, le 4 mais 2010

En Islande, des spécialistes ont indiqué que le volcan Eyjafjöll était toujours en activité et que la quantité de cendres émises demeurait faible. "Le panache de cendres a temporairement un peu augmenté dimanche, mais il a décru maintenant", a précisé à l'AFP une vulcanologue islandaise, Bryndis Brandsdottir.

La France ne prévoit pas de fermeture de ses aéroports, a cependant indiqué Jean-Louis Borloo, ministre du Développement durable et des Transports. "Il n'est pas prévu de fermeture en France ni je crois dans l'ensemble de l'Europe occidentale en l'état actuel de la météo. Il n'y a pas de craintes à avoir", a assuré le ministre.

La suspension des vols irlandais intervient tandis que se réunissent à Bruxelles les ministre des Transports de l'UE pour étudier les possibilités de dédommagement des compagnies aériennes affectées depuis le 14 avril par l'éruption du volcan Eyjafjöll et éviter un nouveau chaos à l'avenir.

"Je vais soumettre aujourd'hui (mardi) à mes homologues des propositions pour mieux coordonner et renforcer la réaction de l'Union européenne face à des phénomènes de ce type", a annoncé le ministre espagnol des Transports José Blanco.

La réunion a été l'occasion pour la Commission européenne et les centres européens de consommateurs d'accroître la pression sur les compagnies aériennes. "Des milliers de consommateurs victimes des perturbations aériennes exigent toujours, à juste titre, d'obtenir ce à quoi ils ont droit. Je les invite à ne pas hésiter à réclamer leur dû", a déclaré le commissaire européen chargé des consommateurs, John Dalli.

Le trafic aérien avait été paralysé en Europe pendant près d'une semaine en avril, provoquant un manque à gagner de 1,26 milliard d'euros pour les compagnies aériennes. Plus de 100.000 vols ont alors été annulés et plus de huit millions de passagers ont été bloqués.

Source L'Internaute

Ler Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Geneviève HALET-SABATIER 05/05/2010 09:02



En fait, il ne s'est jamais arrêté vraiment. La terre est en colère. Devinez contre qui ? GENEVIEVE.



Le Pèlerin 05/05/2010 15:08


Certains pensent connaitre la cause…je te laisse lire ce propos Début de citation Les relations sexuelles illicites, causes des tremblements de terre selon un ayatollah L'augmentation des relations
sexuelles illicites est la cause de l'accroissement des tremblements de terre, selon l'ayatollah Kazem Sedighi, imam de la prière du vendredi de Téhéran cité samedi par le quotidien Aftab. "Les
catastrophes naturelles sont le résultat de notre propre comportement", a déclaré M. Sedighi. "Beaucoup de femmes mal habillées" (ne respectant pas la tenue islamique, ndlr) "corrompent les jeunes,
et l'augmentation des relations sexuelles illicites fait accroître le nombre des tremblements de terre", a-t-il déclaré. Les relations sexuelles hors mariage sont officiellement interdites en Iran.
Les religieux conservateurs dénoncent régulièrement le non respect du code vestimentaire islamique strict par une partie des jeunes iraniennes, en particulier à Téhéran et dans les grandes villes
du pays. "Nous n'avons pas d'autre choix que de nous conformer aux règles de l'islam", a affirmé l'ayatollah Sedighi, en rappelant les récents propos du président Mahmoud Ahmadinejad qui avait mis
en garde contre les risques de séisme à Téhéran. M. Sedighi a également affirmé qu'il "fallait un effort collectif" pour régler les problèmes de la société provoqués par "l'augmentation de l'âge du
mariage et du nombre de divorces". Fin de citation Je ne donnerai pas d’avis sur ce propos Le Pèlerin