Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 06:43

La commune de Hussein Dey est un vaste chantier et ce, depuis l’entame des travaux du métro et du tramway.

daira hussein dey 

Si les habitants sont presque habitués à vivre avec les désagréments causés par ces chantiers, notamment avec les retards accusés dans la réalisation de ces deux grands projets, c’est la question du logement qui préoccupe plus les citoyens de cette commune. Cette dernière, semble-t-il, n’a pas de soucis financiers pour engager des projets de logements, mais c’est le foncier qui fait cruellement défaut, selon les responsables qui sont aux commandes de l’APC en question. « Nous sommes une commune très pauvre en matière de foncier. Pour engager un quelconque projet, il faut se rabattre sur la démolition des vieux édifices qui font partie du patrimoine local, ce qui coûte très cher. Nous ne disposons que d’une option, celle de chercher à construire ailleurs, dans d’autres communes », nous explique M. Kaced, P/APC de Hussein Dey.

Le projet de réalisation de 300 logements prévu initialement dans la cité Mer et Soleil, dans la même commune, sera réalisé à Kheraïcia, apprend-on de M. Kaced. Le retard accusé dans la réalisation de ce projet s’explique par la volonté de rendre « rentable » un tel projet. « Nous étions réticents à la formule du social, et voulions faire profiter la recette communale de ce projet », explique M. Kaced, en ajoutant qu’« aujourd’hui, la tutelle a donné son accord pour réaliser ce projet sous forme de logements sociaux en dehors de Hussein Dey, qui n’a plus d’assiettes foncières capables d’abriter des projets de logements ». Selon le P/APC, la commune de Kheraïcia, sollicitée pour la concrétisation de ce projet, a délibéré en faveur de cette demande. Les négociations entre les deux communes stipulent, entre autres, la réservation d’un quota de logements pour les demandeurs de logements de Kheraïcia, explique-t-on également. Des opérations de réhabilitation des cités ont été engagées, par ailleurs, pour « offrir un meilleur cadre de vie à leurs habitants ». M. Kaced cite l’aménagement de la cité Amirouche qui se terminera avant la fin de l’année. La Résidence familiale a été également destinataire de travaux d’aménagement, ainsi que la cité de Mer et Soleil.

Pour le problème des trottoirs dégradés dans plusieurs quartiers de Hussein dey, le P/APC estime qu’il « va falloir attendre la fin des travaux du tramway et du métro pour entreprendre un opération de réparation des trottoirs ». Et d’ajouter : « Le passage des camions et autres engins très lourds ainsi que le déplacement des amas de terre et des déblaiements nuisent à l’état des trottoirs. »

Source El Watan Fatima Arab

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires