Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 06:32

Santé -  Le Thym - Un antiseptique qui combat les virus

Thym.jpg

Utilisé en infusion, fumigation, gargarisme, compresse, le thym possède une longue et flatteuse renommée thérapeutique prônée par les Sumériens il y a plus de 5 000 ans. Des phytothérapeutes affirment que l’odeur concentrée de thymol contenue dans le thym peut détruire les virus et les bactéries qui circulent dans l’atmosphère ainsi que les maladies infectieuses qui affectent l’organisme.
Ils le recommandent lors des épidémies au même titre que l’ail pour remplacer la pénicilline.

De nombreuses études ont été faites sur le thym, et toutes démontrent ses propriétés toniques et antiseptiques. Le thym est également un stimulant général, il est apaisant, calme les angoisses et éloigne les idées noires. Il tonifie le système nerveux et est donc utile dans les états de fatigue. Il stimule les fonctions digestives et intestinales. Ses propriétés pectorales ne sont plus à démontrer, il calme les toux épuisantes et dégage les bronches. En infusion, cataplasme, massage, gélule ou sous forme d’huile essentielle, le thym trouve sa place dans les pharmacies naturelles de toutes les familles.
Inflammation des voies respiratoires
Infusion : Infuser de 1 g à 2 g de plante séchée dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 minutes. Boire plusieurs tasses par jour, au besoin.
Plaque dentaire, stomatite, halitose, laryngite et amygdalite
Rince-bouche ou gargarisme : Infuser 5 g de plante séchée dans 100 ml d’eau bouillante, durant 10 minutes. Se rincer la bouche ou se gargariser avec la préparation filtrée et refroidie, de 2 à 3 fois par jour. On peut aussi diluer quelques gouttes d’extrait liquide dans de l’eau.
Plaies et irritations cutanées mineures
Compresses : Utiliser la même infusion que celle décrite ci-dessus pour le rince-bouche ou le gargarisme et appliquer au besoin sur les parties atteintes. • Truc d’expert : Pour dégager les voies respiratoires, rien de tel que le thym, selon un pharmacologue de l’Université de Montréal. Plonger 2 c. à table de thym dans un bol d’eau bouillante. Pencher la tête au-dessus du bol. Se couvrir d’une serviette. Respirer tout doucement au début, les vapeurs étant importantes. Quelques minutes suffisent. Le thym, comme l’eucalyptus, contient des terpènes qui ont un effet expectorant.
Usages reconnus et traditionnels

Les chercheurs n’ont pas effectué d’essais permettant de déterminer l’efficacité du thym seul. Cependant, une longue pratique clinique ininterrompue de même que les opinions convergentes de nombreux experts respectés ont fait en sorte que certains des usages médicinaux traditionnels du thym sont aujourd’hui reconnus. Ainsi, la Commission E allemande reconnaît l’efficacité du thym pour le traitement des symptômes de la bronchite, de la coqueluche et de l’inflammation des voies respiratoires. En plus de ces usages, on lui reconnaît une utilité pour le traitement de l’inflammation des muqueuses de la bouche et des gencives (stomatite) et de la mauvaise haleine chronique (halitose). Quant à l’Organisation mondiale de la santé, elle souligne qu’en plus de ces usages, les pharmacopées européennes font mention du thym pour traiter la dyspepsie et d'autres troubles gastrointestinaux, la laryngite et l’amygdalite (en gargarisme), ainsi que les blessures cutanées mineures.
Divers

Selon les résultats d’une étude à double insu avec placebo, un mélange d’huiles essentielles de romarin (iklil), de lavande (khezzama), de thym et de noix de cèdre pourrait être utile pour les personnes souffrant de pelade. La «recette» employée au cours de cette étude est la suivante : 3 gouttes de romarin, 2 gouttes de thym, 3 gouttes de lavande, 2 gouttes de noix de cèdre et 3 ml d’huile de jojoba, le tout ajouté à 20 ml d’huile de pépins de raisin. A utiliser sous la supervision d’un aromathérapeute dûment formé.

Source Le Soir d’Algérie 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires