Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 03:37

Mais comment ont-ils su ?

Lawrence-Anthony.jpg

 

Voici une Histoire pour démontrer une fois encore que les humains sont bien " petits petits " dans leur respect  de la vie   ...

Un  beau témoignage sur l'Amitié chez nos amis les éléphants . 

Préparez les mouchoirs...... 

Lawrence Anthony, une légende en Afrique du Sud et auteur de 3 livres dont le best-seller The Elephant Whisperer, a courageusement sauvé la faune contre les atrocités de l'homme y compris le sauvetage courageux des animaux du zoo de Bagdad lors de l'invasion américaine en 2003 et a réhabilité des éléphants dans le monde entier.

Le 7 Mars 2012 Lawrence Anthony est mort.

Il manque à son épouse, ses 2 fils, ses 2 petits-fils et a de nombreux éléphants.

Deux jours après son décès, les éléphants sauvages se sont présentés à son domicile mené par deux grandes matriarches. D’autres troupeaux sauvages sont arrivés séparément en masse pour dire au revoir à leur ami humain bien-aimé. ?

Un total de 31 éléphants a patiemment marché plus de 20 kms pour se rendre à sa maison en Afrique du Sud. ?

 la-procession-des-elephants.jpg

Témoin de ce spectacle, les humains étaient de toute évidence étonnés, non seulement par l'intelligence suprême et par la précision du moment où ces éléphants ont détecté le décès de Lawrence, mais aussi par cette manifestation d'émotion profonde que les animaux bien-aimés ont montrée et évoquée d'une façon organisée:
Une marche lente de leur habitat jusqu'à la maison de Lawrence - pendant des jours – en file indienne de façon solennelle.

Alors, comment après la mort d'Anthony, ces éléphants de la réserve qui vivent dans des régions éloignées du parc – ont-ils su?

«Un homme bon est mort subitement», dit le rabbin Leila Gal Berner, Ph.D., «et a plusieurs Kms de distance, deux troupeaux d'éléphants qui ont détecté qu'ils avaient perdu un ami cher, ont commencé a se déplacer comme dans une procession solennelle, presque« funèbre « jusqu'à la maison du défunt pour montrer leur respect à sa famille »
«S’il fallait avoir une preuve de la merveilleuse interdépendance de tous les êtres vivants, la voila avec les éléphants de la réserve de Thula Thula. Le cœur d’un homme s'arrête, et le cœur de centaines d’éléphants est en deuil. Le cœur de cet homme a offert la guérison a ces éléphants, et maintenant, ils sont venus pour rendre un hommage affectueux à leur ami. "

La femme de Lawrence, Françoise, était particulièrement touchée, sachant que les éléphants n'étaient pas revenus chez lui depuis plus de 3 ans!

Mais pourtant, ils savaient où ils allaient.

Les éléphants de toute évidence ont voulu montrer leur profond respect, et honorer leur ami qui leur a sauvé la vie, en restant la devant la maison pendant 2 jours et 2 nuits sans rien manger.
Puis, un matin, ils sont repartis

30 Millions d'Amis rend hommage à Lawrence Anthony

Ce défenseur des animaux et lauréat, en 2010, du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis vient de disparaître. 30millionsdamis.fr revient sur l’engagement exceptionnel de Lawrence Anthony, parfois au péril de sa vie.

e défenseur des animaux et lauréat, en 2010, du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis vient de disparaître. 30millionsdamis.fr revient sur l’engagement exceptionnel de Lawrence Anthony, parfois au péril de sa vie.

Fervent défenseur de la nature, fondateur de The Earth Organization mais aussi auteur de best-seller... Lawrence Anthony est décédé dans son sommeil à l’âge de 61 ans à Thula Thula, en Afrique du Sud (2/3/12). Connu pour son action en faveur des animaux du zoo de Bagdad (Irak) et du rhinocéros blanc - espèce menacée d'extinction - il avait notamment reçu en 2004 la prestigieuse médaille de la Terre des Nations Unies et avait été finaliste en 2008 pour devenir « homme africain de l'année ».

Prix littéraire 30 Millions d’Amis

En 2003, alerté par les conditions de vie déplorables des pensionnaires du zoo de la capitale irakienne, prise sous les feux de la guerre, il organise avec courage leur sauvetage. En 2010, l’ouvrage « L’Arche de Babylone » retrace ce formidable combat et lui vaut le 28e Prix littéraire de la Fondation 30 Millions d’Amis. Chronique d’un zoo détruit par le chaos, il relate une aventure exceptionnelle dans laquelle Irakiens et Américains sont amenés à travailler ensemble, au milieu de la guerre, au nom de l'amour et du respect des animaux.

Son dernier livre, intitulé « L'homme qui murmurait à l'oreille des éléphants » (Ed. Les 3 Génies), revenait sur l'histoire de pachydermes sur une réserve de chasse en Afrique.  Alors que le troupeau va être massacré du fait des dangers qu’il représente pour les populations locales, Lawrence Anthony va, une fois encore, sauver leur vie. L’ouvrage, traduit en français, allemand, italien et chinois sera son dernier succès.

Aide exceptionnelle

Cette disparition soudaine a laissé un grand vide dans le milieu de la protection animale. Pour que ses actions puissent continuer, la Fondation 30 Millions d’Amis a souhaité faire un don exceptionnel de 3 000 euros à The Earth Organization. Elle espère de tout cœur que l’œuvre de Lawrence Antony lui survive et salue la mémoire de ce grand Ami des animaux.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires