Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 05:03

Trop verts pour l'Afrique!

 Algerie Togo 0 2

 

L'équipe nationale quitte la compétition africaine et rentre, sans gloire, au pays. Ce n'est pas une défaite, c'est un véritable naufrage pour le football national.

La sélection algérienne de football a été éliminée, hier, de la Coupe d'Afrique des Nations suite à sa deuxième défaite face à la sélection togolaise (1-0) sur un but signé par l'inévitable Adebayor, à la demi-heure du jeu. Avec une équipe complètement remaniée par coach Vahid, les Verts ont prouvé avec ces deux défaites consécutives contre la Tunisie et le Togo qu'ils ne sont vraiment pas encore murs pour une compétition comme la Coupe d'Afrique des Nations.
Pourtant, Feghouli se distingue dès l'entame du match affichant ainsi toute la détermination des joueurs de l'Equipe nationale algérienne à gagner ce match décisif.
Feghouli se démêle et rate son tir dans la surface de réparation suite à une passe de Slimani (5').
Les Algériens rentrent plus vite dans le match que les Togolais en multipliant les offensives.
Kadir, déséquilibré, voit sa balle passer loin du cadre (8').
Une minute plus tard, c'est Adebayor qui alerte la défense algérienne en se lançant en profondeur dans l'axe, mais M'Bolhi sort de sa cage pour récupérer la balle en rassurant ses coéquipiers en ce début de partie. Les Verts mettent la pression en dominant les débats mais Slimani et ses coéquipiers manquent de finish à l'approche de la surface togolaise.
La première nette occasion est à l'actif de Slimani qui hérite d'une balle de Feghouli, mais la frappe de l'avant-centre algérien n'est pas assez croisée et passe à côté du premier poteau (15').
Les Verts s'installent carrément dans le camp togolais mais n'arrivent toujours pas à conclure leurs différentes actions offensives.
Feghouli botte un corner repris de la tête par Guedioura mais le gardien de but togolais Agassa, capte le ballon avant de le lâcher pour un nouveau corner.
Nouvelle action pour les Verts et Lacen tire en force, le gardien Agassa s'illustre à nouveau en captant la balle alors que Feghouli demande une main (23').
Les Togolais menacent la défense algérienne et Belkalem effectue une mauvaise relance, plein axe, sur Adebayor, mais l'avant-centre togolais ne parvient pas à contrôler (26').
Quelques minutes plus tard, Soudani reprend une balle au deuxième poteau mais sa balle n'est pas bien cadrée (30').
Et au moment où les Verts dominent la partie, Adebayor récupère une balle d'un de ses coéquipiers et se lance en profondeur avant de battre M'bolhi venant à sa rencontre (31'). Et le Togo ouvre ainsi la marque contre le cours du jeu. Une minute après centre de Mesbah et reprise de la tête au-dessus de Slimani.
Trois minutes plus tard, Slimani a le but au bout du pied, mais le gardien de but Togolais, Agassa, s'interpose et sauve sa cage (34').
Les Verts, sous pression, réagissent et multiplient les rushs à la recherche d'une égalisation qu'ils ne peuvent concrétiser. Mesbah botte un corner et le gardien de but togolais intervient et récupère la balle (42'). Une minute plus tard, Guedioura tire en force des 25 mètres mais le gardien de but Agassa, s'impose une fois de plus avec brio (43'). La mi-temps est sifflée sur
un score en la faveur des Togolais (1-0).
De retour des vestiaires, les Algériens prennent d'assaut les bois du gardien Agassa. Feghouli est crocheté à l'intérieur de la surface de réparation. Lacen demande un penalty et l'arbitre lui inflige un carton jaune pour contestation (47'). Trois minutes plus tard, Soudani rate une belle occasion de niveler la marque (52'). Puis le même Slimani récupère le ballon dans la surface, il crochète un joueur avant d'être crocheté en s'effondrant dans la surface. L'arbitre ne siffle pas de penalty. Et c'est encore une fois l'arbitre qui s'illustre en refusant ce penalty flagrant au profit de Slimani (55').
L'Algérie domine mais n'arrive toujours pas à trouver la faille dans cette équipe togolaise bien organisée. Kadir tente sa chance des 18 mètres et la balle est contrée en corner par un dos togolais (65').
Feghouli exécute un coup de pied arrêté excentré, mais la balle termine sur le haut du filet (66').
Feghouli, encore lui, remet une belle balle à Slimani mais ce dernier s'écroule tout seul, sans aucun adversaire à proximité... encore une occasion de ratée (69').
De son côté, Guedioura tente sa chance d'une frappe des 25 mètres, mais son tir, écrasé, passe à côté du cadre (72').Quatre minutes plus tard, Bezzaz qui vient d'effectuer sa rentrée en jeu profite d'une mésentente entre Akakpo et Romao pour se procurer une occasion, mais Agassa sauve sa cage (76'). Un bon coup franc excentré est exécuté par Bezzaz, mais la déviation de la tête d'Aoudia passe à côté (78').
Les Verts se démènent de droite à gauche multipliant les rushs, mais sans pouvoir concrétiser les différentes occasions qu'ils se sont procurés. Le but du Togo est tordu... L'arbitre a interrompu la rencontre pour le réparer (85'). Les buts sont démontés et réparés avant la reprise de la partie quelques minutes plus tard. Le 4e arbitre annonce 13 minutes de temps additionnel...
Centre de la droite de Mostefa bien capté par Agassa (92'). Une minute plus tard, un contre est mené par Wome. Le gardien M'bolhi effectue une faute de débutant en sortant de sa cage et Womé se fait un plaisir de glisser le ballon sous le ventre du gardien de but algérien (97').
C'en était fini pour les Verts. Les Togolais méritent amplement la victoire au vu de leur prestation intelligente et leur très bonne organisation dans le jeu.
Ainsi, la sélection algérienne première venue en Afrique du Sud est, ironie du sort, la première à quitter la CAN 2013 bien qu'il lui reste un dernier match à disputer contre la Côte d'Ivoire pour la forme...

Source l’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires