Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 23:42

Foix. Le frelon asiatique arrive en ville

frelon-asiatique.jpg

Les frelons ont été tués, étouffés par un produit insecticide, les larves dans les alvéoles bougent encore

Première à Foix. Un nid de frelons asiatiques a été repéré vendredi dans un jardin d'un particulier à Foix. Les pompiers et le GRIMP sont intervenus. Ces frelons sont un vrai danger pour la population et l'écosystème.

C'est une première à Foix ! Un nid de frelons asiatiques a été retiré d'un jardin d'un fuxéen, avenue de l'Europe. Le nid d'une grosseur d'un ballon de football a élu domicile à la cime d'un cerisier à une quinzaine de mètres de hauteur. « C'était impressionnant, explique le pompier chargé de la mission. On nous a alertés le vendredi soir, nous sommes partis faire une reconnaissance, il s'agissait bien de frelons asiatiques. Leurs piqûres peuvent être mortelles. Pour le démonter, nous avons dû faire appel au GRIMP (groupe de reconnaissance en milieu périlleux) car le jardin se trouvait dans un lotissement serré donc impossible de manier la grande échelle et à une hauteur plus haute que notre échelle de plan. » Deux hommes du GRIMP et deux pompiers se sont donc chargés de le dénicher samedi en fin d'après-midi. Après avoir revêtu une combinaison, ils ont tronçonné les branches gênantes et scié celle sur laquelle le nid était perché après avoir pris soin de les pulvériser à l'aide d'une poudre insecticide. Les pompiers ont ramené le nid dans un sachet plastique au centre de secours et ne l'ouvriront que dans une dizaine de jours afin de s'assurer que tous les frelons et les larves dans les alvéoles se soient étouffés. « C'est un petit nid, commente Boris Belondrade, apiculteur et spécialiste des frelons. Il faut savoir que les nids de frelons peuvent atteindre en moyenne jusqu'à 1 mètre de diamètre et 70 cm de large. À l'intérieur, on y compte 1 500 à 1 800 individus et ça peut aller jusqu'à 6 000 frelons dans un seul nid au maximum ».

Deux piqûres de frelons vous envoient à l'hôpital dans un coma pendant trois jours

Les nids de frelons peuvent se poser dans les arbres mais aussi dans des terriers, une haie ou près des rivières. Pour les reconnaître et les différencier des guêpes et des frelons hexagonaux, ils sont légèrement plus petits (3 cm de long et 5 mm de diamètre), des ailes grisâtres, le corps noir orangé et le dernier anneau orange. Un seul frelon, la fondatrice, se charge de la création du nid dès le printemps. Attention à vous si vous en croisez, n'observez surtout pas le nid à la verticale car le trou d'entrée se trouve vers le bas et les frelons y jettent leur venin en plein vol. Deux pompiers près de Toulouse ont failli perdre la vue cette année en décrochant un nid !

Ces frelons sont aussi le calvaire des abeilles déjà menacées. En vol stagnant, les frelons se mettent devant la ruche et attaquent les abeilles. Autant vous dire, qu'elles n'ont aucune chance. Ces frelons venus d'Asie menacent tout l'écosystème.

Toute la région est envahie

Le frelon asiatique est originaire d'Asie Mineure. Il est arrivé en France et plus précisément à Marmande dans le Lot-et-Garonne en 2002 bien caché dans des poteries. Un nid d'une envergure d'1m40 a été repéré l'an dernier dans le Lot-et-Garonne. Le frelon détruit tout sur son passage. Une attaque de 7 à 8 frelons est considérée comme une attaque forte ! Il détruit les arbres fruitiers, les fraisiers et les vignes. C'est aussi un redoutable prédateur d'abeilles. Ils leur sectionnent la tête, l'abdomen et les ailes et emportent le thorax qu'ils malaxent et les donnent aux larves.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires