Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 03:08

Toute la planète serait déstabilisée sur

le plan économique et sécuritaire si le

nuage volcanique venait à couvrir la

Méditerranée.

volcan islandais 2

 

Les scientifiques développant le scénario catastrophiste posent déjà la question: et si le nuage couvrait toute la planète? Dans ce cas, il ne s’agirait plus de perturbation du trafic aérien, ni même de dérèglement du système économique mondial. Tout simplement, ce serait la vie sur notre planète terre qui serait en danger. Bien évidemment, cela dépendra de l’évolution du nuage qui couvre, actuellement, la quasi-totalité de l’Europe.
En revanche, une autre vision scientifique reste optimiste à ce sujet. «Une telle probabilité est à écarter», a affirmé, hier, le Pr Hamou Djellit, chef de département Etude et surveillance au Craag (Centre de recherches en astronomie, astrophysique et géophysique).
«Le problème est que ce volcan est situé sous une masse glaciale importante», a précisé M.Djellit. Selon ce chercheur, les particules projetées contiennent de l’acide sulfurique. Le contact de cette matière chimique avec l’eau provoque des explosions. L’éruption qui s’ensuit provoque l’évaporation de la glace. Cela donne une éjection de 8 à 10 kilomètres. Laquelle éjection accompagne. Tout cela explique la formation de l’actuel nuage de cendres volcaniques. La dispersion de ce nuage dépend des conditions météorologiques. Si les vents sont favorables, la nuée couvrira le Bassin méditerranéen. En d’autres termes, cette cendre pourrait couvrir, également, le ciel algérien. «D’ici la fin de cette semaine, rien n’indique que ce nuage arrivera en Algérie. Les prévisions indiquent des conditions météorologiques stables. Il y aura du beau temps dans les quatre jours à venir», a affirmé Anbar, chargé de communication de l’Office national de la météorologie. Au-delà, il est fort à craindre que cette poussière volcanique altère le beau temps annoncé. Plus alerte, M.Anbar a averti que si le nuage couvre le Bassin méditerranéen, le monde entier sera bouleversé sur le plan économique et sécuritaire.
A long terme, ce nuage peut provoquer une baisse importante de la température globale du globe, surtout s’il fait écran aux rayons du soleil. Sur le plan sanitaire, les cendres sont nocives pour les populations, proches de l’éruption, indiquent les spécialistes. «Elles provoquent un empoussièrement des voies respiratoires. Surtout que les particules contiennent des gaz nocifs, à l’exemple du soufre et du dioxyde de carbone», a déclaré, hier, le Dr Kheloui, pneumo-phtisiologue.
Pour la population algérienne, le risque est minime. «Les particules vont se solidifier. Elles tomberont sous l’effet de leur poids et de la pluie. Par ailleurs, les gaz se disperseront dans l’atmosphère», a encore rassuré le Dr Kheloui. Cependant, les spécialistes demeurent vigilants sur cette question.
Actuellement, les cendres se situent entre 5000 et 8000 mètres d’altitude. Si les particules sont fines, elles affecteront les poumons lorsque elles descendront à un niveau respirable par l’être humain.
Au demeurant, ce nuage déstabilise fortement le trafic aérien. Et pour cause, les poussières peuvent endommager les moteurs et les fuselages de l’avion.
Une autre source d’inquiétude: la durée de l’éruption volcanique. A ce titre, assiste-t-on au commencement d’un hiver de poussière? Il y a 65 millions d’années, une extinction d’espèces biologiques s’est produite à cause de ce phénomène.
A ce propos, deux hypothèses ont été avancées par les scientifiques. «La première évoque une gigantesque éruption volcanique. La seconde avance l’idée d’un météorite qui aurait percuté la Terre provoquant un nuage de poussière. Dans les deux cas, il y a eu un hiver de poussière qui a altéré l’atmosphère provoquant, ainsi, l’extinction de certaines espèces, notamment, les dinosaures», a affirmé le Pr Djellit.
Ce dernier estime qu’un remake de ce phénomène n’est pas à envisager.

Source L’Expression Mohamed Sadek Loucif

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires