Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 10:03

 

Egypte - La malédiction des Pharaons

buste-pharaon.jpg

 

Les sept plaies d’Egypte viennent de s’ouvrir sous le masque mortifère d’une civilisation gagnée par le vandalisme. Au «nom de la politique», le Musée national du Caire a été ciblé par les fossoyeurs de l’antiquité universelle. Plus de trois mille ans d’histoire ont été  piétiné pour inciter la malédiction des Pharaons à prendre le relais de la contestation populaire.

Oum Edounia, blessée à mort par ses fils  revit le jugement  d’Ibis. Des figurines, statuettes représentant les diverses dynasties pharaoniques, ainsi que quelques sarcophages ont été littéralement endommagés dans la foulée des manifestations qui continuent à ébranler l’Egypte. Dans ce décor de chaos, c’est toute la vallée des rois qui tremble sous les secousses tectoniques d’une Egypte qui convulse dans une gestation mouvementée. Hier, l’histoire a été malmenée dans ses entrailles par ceux qui, hier encore, se vantaient être les héritiers des pyramides et du temple Karnak. Seul, l’énigmatique Sphinx  dans son silence éternel continue de témoigner de ces actes barbares à l’endroit de la civilisation égyptienne. Ils seront nombreux à contempler le désastre causé à toute l’humanité. Au-delà des manifestations populaires dirigées contre  le régime, il y a trace d’hypocrisie des génocidaires de la culture et des arts. Ils ont remonté le cours d’un Nil, échappant  au convoi mortuaire, pour se venger d’un sort qui ne leur appartient plus. Dans un dernier élan de survivance, l’Egypte refait le chemin de l’histoire pour retrouver les pilleurs de la grande Bibliothèque d’Alexandrie ou encore le grand pillage du musée de Baghdad, lors de l’entrée des troupes américaines et alliées sur le sol irakien. Dans ce grand désordre politique, les risques de dérapage, de pillage et autres actes de sabotage se manifestent dans la confusion des contestations populaires. Au cinquième jour des manif, les édifices publics continuent de brûler en l’absence total de l’Etat. Dans l’expectative de lendemains sereins, le décompte des dégâts causés aux infrastructures, et valeurs culturelles s’amplifient sur le tableau de la Bourse du Caire qui, déjà, déclare forfait au grès de la révolte populaire et la …casse.

Source Horizons Mohamed Bentaleb.

Le Pèlerin

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

clovis simard 05/03/2011 01:39



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-18: CHAMPS DE FORCE !


L'ÉGYPTE ! UN CHAMP D'ÉNERGIE ?


Cordialement


Clovis Simard



Le Pèlerin 05/03/2011 13:21



Salut Clovis


J' y vais de ce pas


Cordialement,


Le Pèlerin