Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 07:01

Kadhafi accepte la médiation d'Hugo Chavez

Hugo-Chavez.jpg

 

Alors que les rebelles libyens ont essuyé ce jeudi 3 mars une frappe aérienne de l'armée à Brega, un site pétrolier mais aussi un des verrous contrôlant l'accès à Benghazi, fief de l'opposition dans l'est, Mouammar Kadhafi a accepté le principe d'une médiation du président vénézuélien Hugo Chavez.

Hugo Chavez avait proposé lundi de créer une mission de paix –formée par plusieurs pays amis– qui puisse faire office de médiateur entre le dirigeant libyen et les insurgés. Son gouvernement a affirmé ce jeudi 3 mars que le régime de Kadhafi et la Ligue arabe sont intéressés. Le secrétaire général de la Ligue arabe a simplement indiqué que les pays arabes « étudiaient » cette offre.

Au-delà du Venezuela, la communauté internationale, soucieuse d'aider l'opposition mais consciente des conséquences néfastes d'une trop grande implication, a une marge de manœuvre limitée. L'Otan ne prévoit pas d'intervention mais se prépare « à toute éventualité », a affirmé le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen. Paris et Londres veulent apporter des  «propositions audacieuses » au prochain sommet européen sur la Libye. Pour la première fois depuis le début le 15 février de cette révolte contre le colonel Kadhafi, des soldats étrangers, trois Néerlandais, ont été capturés par des hommes loyaux au régime, lors d'une opération d'évacuation dimanche à Syrte, selon les Pays-Bas. 

A Tripoli, Mouammar Kadhafi a averti dans un discours qu'il a prononcé hier que « des milliers de Libyens mourront en cas d'intervention de l'Amérique ou de l'Otan », prévenant que la Libye pouvait devenir pour l'Occident « un enfer (...) pire que l'Irak ou l'Afghanistan ». Son fils Seif al Islam a affirmé aujourd'hui que son père obtiendrait 80 % des voix si des élections étaient organisées. « La Libye n'est pas la Tunisie ou l'Égypte et je me moque d'Al Jazira (la télévision satellitaire), de la VIe Flotte (américaine) et de l'Otan », a‑t‑il déclaré.

Selon la Ligue libyenne des droits de l'Homme, la répression a fait 6000 morts depuis le début des violences il y  17 jours. La situation a atteint un niveau de « crise » à la frontière tuniso‑libyenne, selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés. Plus de 80 000 personnes sont arrivées au poste‑frontière de Ras Jedir depuis le 20 février, et « plus de 20 000 attendent du côté libyen », selon le chef des pompiers tunisiens sur place. Les organisations humanitaires et la communauté internationale ont engagé une course contre la montre pour évacuer des milliers de personnes vers l'Égypte. Un pont aérien a été mis en place jeudi, et l'Union européenne a annoncé une aide de 30 millions d'euros. L'Organisation internationale pour les migrations a commencé aussi à évacuer les premiers des quelque 5500 immigrés bloqués dans le port de Benghazi, originaires pour la plupart du Bangladesh, de l'Inde ou du Soudan

Source TSA Hakim Arous avec AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires