Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 07:20
La «révolte» de Soudani
Soudani-a-marque.jpg 
La sélection algérienne a réussi une excellente opération à l'occasion du match aller comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013 en allant arracher une victoire par la plus petite des marges (1-0).
Ce succès, ô combien difficile et précieux, permettra aux Verts d'aborder le match retour avec un peu plus de confiance, à Alger, devant le public du stade 5-Juillet. Quant au match, la première période fut équilibrée entre les deux sélections avec une légère domination algérienne dans la possession de balle. Les protégés de Vahid Halilhodzic ont été les premiers à porter le danger dans le camp libyen en exerçant un pressing haut sur les Libyens. Le danger ne tardera pas à venir et ce, dès la 3' suite au corner botté par Kadir, où le gardien Nachnouche boxe le cuir et écarte le danger. La réaction des Libyens interviendra à la 7' suite au centre tir de Berriche qui a failli tromper le gardien M'bolhi. L'action la plus dangereuse pour les Verts interviendra à la 9', lorsque Slimani chipe le ballon à la défense libyenne et remet sur Guedioura, ce dernier en plein course et sans contrôle tire en force, mais rate le cadre de justesse. Les Algériens tenteront cette fois-ci leur chance de loin comme ce fut le cas sur le coup franc de Mesbah à la 13' pour deux fois, son tir à ras de sol a été bien capté par le gardien Nachnouche. L'equipe natinale n'arrive pas à profiter d'un cafouillage dans le camp libyen, à la 17', lorsque Belkalem rate sa reprise dans la surface de réparation. Alors que les joueurs libyens se montrent agressifs envers les joueurs nationaux, l'arbitre sénégalais laisse le jeu sans sanctionner cette agressivité. Lacen tentera sa chance à la 34' d'un tir lointain des 25 mètres, mais le gardien libyen se couche parfaitement sur le cuire Par la suite, viendra l'unique action dangereuse des Libyens à la 39' suite au coup franc rentrant d'El Maghrebi, M'bolhi réalise un sauvetage miraculeux.
Les protégés d' Erbich reviendront en force en fin de première mi-temps comme en témoigne l'action ratée par Z'oui qui n'arrive pas à contrôler cette balle perdue devant M'bolhi. De retour de la pause, les Libyens affichent clairement leur motivation comme en témoigne cette action à la 47' sur un coup franc bien frappé par Berriche qui passe juste au-dessus de la transversale. Les Algériens réagiront timidement à la 58' suite à la botté trop croisée de Slimani. Kadir a failli débloquer le match à la 61' suite au centre parfait de Feghouli, le joueur de Valenciennes rate de justesse sa reprise. Les Verts ont eu une opportunité très dangereuse à la 70' par le biais de Mesbah, le tir en force du joueur du Milan AC a été sorti avec brio par le gardien Nachnouche. En toute fin du match, à la 88', la délivrance viendra du pied du remplaçant Hilal Soudani, bien servi par Slimani, qui place une balle imparable dans le petit filet du gardien Nachnouche. Les joueurs algériens tiendront jusqu'au bout cet excellent résultat ramené de Casablanca en attendant la deuxième manche prévue le 12 octobre prochain à Alger.
Message de fair-play des deux capitaines
Juste quelques minutes avant le coup d'envoi de la rencontre, les deux capitaines des sélections algérienne et libyenne, en l'occurrence Medhi Lacen et Mohamed Saâd, ont adressé un message de fair-play au public présent.
Raouraoua salue Halilhodzic...
Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, s'est rendu sur la pelouse du stade Mohammed V pour saluer les joueurs remplaçants de l'EN ainsi que le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, en leur souhaitant bonne chance.
... et offre 80 tickets aux fans des Verts
Mohamed Raouraoua a fait un geste généreux envers quelques supporters algériens en leur offrant 80 tickets d'entrée. Interpellé pour des photos souvenirs, le premier responsable de la FAF s'y est prêté de bonne grâce.
Quelque 2000 fans des Verts
Même si c'est les Libyens qui recevaient à Casablanca, quelque 2000 supporters algériens ont tenu à faire le déplacement au Maroc pour soutenir leur sélection. Ces fans des Verts ont donné de la voix durant les 90 minutes du match devant des gradins vides.
Source L’Expression Lounès Meberbeche
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires