Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 07:16

Libye : catastrophe humanitaire en vue

Libye drame humanitaire

 

En Libye, des dizaines de milliers de réfugiés cherchant à fuir le régime de Mouammar Kadhafi, attendent toujours le long de la frontière tunisienne, dans des conditions difficiles. Reportage sur place, où l’aide humanitaire prend de l’ampleur.

a Ligue libyenne des droits de l'Homme affirme que la répression de la révolte a fait 6 000 morts en moins de trois semaines. Et tandis que Mouammar Kadhafi promet des milliers de morts en cas d'intervention des Occidentaux en Libye, la situation humanitaire devient très préoccupante dans les zones frontalières, où s’amassent des migrants tentant de fuir le pays.

Face au risque de catastrophe humanitaire, la France a décidé d’envoyer le porte-hélicoptères Mistral vers la Libye. Répondant à l'appel d'urgence renouvelé par la Haut Commissariat aux réfugiés (HCR), Paris a indiqué hier mercredi être prêt à évacuer au moins 5 000 travailleurs égyptiens actuellement bloqués à la frontière avec la Tunisie.

« Des avions pour rapatrier chez eux des milliers d’Egyptiens » La France a en effet annoncé le lancement d'une importante opération humanitaire, que détaille Bernard Valéro, porte-parole du ministère des Affaires étrangères : « Première étape : le rapatriement et la mise en sécurité en France de l’ensemble de nos ressortissants qui étaient présents en Libye. Deuxième étape : l’envoi d’une aide médicale pour l’aéroport de Benghazi, qui devrait arriver dans les prochaines heures. Troisième étape – déclenchée seulement maintenant car le flot a augmenté – : les rotations d’avions destinés à rapatrier chez eux des centaines, des milliers de réfugiés égyptiens qui ont fuit les combats, les violences de ces dernières semaines en Libye. »

« Le moindre mouvement de panique risque de dégénérer »

 Car en Libye, des dizaines de milliers de réfugiés cherchant à fuir le régime de Mouammar Kadhafi, attendent toujours le long de la frontière tunisienne, dans des conditions difficiles, comme en témoigne sur place Virginie Goubier, l'envoyée spéciale de RMC : « En quelques jours, la situation est devenue complètement ingérable. Le HCR a installé des tentes qui peuvent accueillir quelque 10 000 réfugiés, mais des centaines de personnes ont encore passé la nuit dehors, sous des abris de fortune construits avec des bâches et des couvertures. La vie quotidienne s’organise petit à petit sur le campement. Mais, des sanitaires à la distribution de nourriture, le moindre mouvement de panique risque de dégénérer.

Et derrière la frontière ils sont encore des milliers d’Egyptiens, d’Africains, de Philippins, à attendre de pouvoir rentrer eux aussi en Tunisie [NDLR : en tout, plus de 80.000 personnes sont arrivées à Ras Jedir en Tunisie depuis le 20 février, dont 31.000 Egyptiens].

Hier nous avons assisté à une scène assez incroyable : des partisans de Kadhafi sont venus distribuer de la nourriture à ces réfugiés ; une véritable opération de communication et on les voit désormais tous arriver avec un sachet de provisions, gracieusement offert par l’Etat libyen. »

« Le programme d’évacuation humanitaire prend de l’ampleur » Et face à cet afflux massif, les organismes d'aide internationale se mobilisent plus que jamais. En particulier l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui a lancé ce mercredi un appel d'urgence pour une évacuation massive de dizaines de ces réfugiés démunis. Témoin lui aussi des « conditions difficiles pour les dizaines de milliers de personnes qui sont encore dans ces zones frontalières », le porte-parole de l’OIM, Jean-Philippe Chauzy, reste optimiste : « On a aussi des personnes, du côté libyen de la frontière, qui essaient toujours de passer. Mais le programme d’évacuation humanitaire est en train de prendre de l’ampleur ; de plus en plus de moyens logistiques sont mis à disposition. Et on espère que dans les prochains jours, on pourra être plus efficace pour rendre les conditions de vie dans cette zone, plus acceptables, et permettre à tous ces milliers de travailleurs migrants de rentrer en toute dignité. »

Source RMC.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires